Nights into Dreams

(2/2)



    Titre : Christmas Nights into Dreams
    Editeur : Sega
    Machine : Saturn
    Année : 1996
    Genre : Ballade onirique enneigée








Christmas Nights into Dreams est un disque bonus, vendu en bundle avec la Saturn pendant les fêtes. Il fut également offert avec l'achat de certains jeux ou magazines.

Le disque contient une démo, avec le stage Spring Valley, dans une version identique à celle du jeu original pour Claris et une version inédite pour Eliott. L'originalité de ce disque est que son contenu dépend de la date et de l'heure qui sont enregistrés dans la mémoire interne de la console.

Si vous y jouez entre Mars et Octobre, le jeu sera identique à la version originale. Par contre, de Novembre à Février, le décor change du tout au tout ; les vertes prairies sont enneigées, et tous les éléments du décor se transforment pour coller à la période : les étoiles deviennent des cloches, les anneaux des guirlandes, et la cage à boules devient un sapin de Noël ! Même le boss, Gillwing, se dote d'un charmant bonnet rouge et blanc pour l'occasion. Ce n'est pas tout, puisque les musiques et les bruitages changent également.


 C'est l'hiver : les plaines de Spring Valley sont enneigées et le décor a changé.
 Noël ! Nights se pare de rouge et blanc et Vive le Vent met dans l'ambiance des fêtes !
Le 1er Janvier, Nights vous souhaite ses meilleurs voeux...
...Et le premier avril, Reala prend le pouvoir ! 

Ce n'est pas le seul atout de ce disque, puisqu'en plus de ces fonctionnalités amusantes, il est possible, en jouant à un jeu de mémo, de débloquer des cadeaux : galeries d'images de haute qualité, karaoké, vidéos promotionnelles... il est même possible de jouer avec Reala, le clone maléfique de Nights (pour cela, réglez l'horloge sur le 1er avril), et Sonic.

 Le tableau de Cadeaux complété.
Elles sont pas mignonnes ces peluches ?

Personnellement, je trouve que les cadeaux les plus intéressants sont la Nightopian Collection et la Melody Box. Je vous ai parlé dans la page précédente des musiques qui changeaient en fonction de l'humeur des Nightopians ; et bien ces options permettent de prendre l'exacte mesure de ces changements.
La première détaille le nombre de Pians par niveau, ainsi que leur humeur. La deuxième permet d'en voir l'influence sur les musiques, grâce à un tableau à double entrée. Eh, ne partez-pas, on n'est pas en cours de maths ! Dans la première colonne, les différentes humeurs possibles pour les Pians : en haut, ils sont heureux, en bas, malheureux. Dans la ligne tout en bas, les différentes parties qui décomposent les morceaux de musique. Au mileu, la "partition" : qui correspond à l'humeur des Pians. ce n'est pas très clair ? Les explications en images :

Vos Pians sont heureux (voir la barre en bas à droite), voici la partition correspondante.
Vous vous êtes comporté en monstre, et vos Pians vous détestent : voici la musique qui correspond.

De plus, cette option permet de laisser libre cours à votre créativité, puisque vous pouvez déplacer les curseurs pour composer le morceau  de votre choix, et en appuyant sur Start vous écoutez votre oeuvre. Au total, vous disposez d'au moins 4096 possibilités par musique, de quoi vous occuper, non ? Ah, mais je vois que vous n'êtes pas convaincu. Si, si, je le vois, Big Brother est partout vous savez. alors écoutez ces deux morceaux :




Le seul vrai défaut de Christmas Nights ? La fin, complètement nulle, n'est pas skippable, alors vous devrez vous la farcir chaque fois que vous finirez le jeu avec Eliott. Mais c'est bien peu de choses comparé à tous les avantages de ce disque (gratuit, rappelons-le), qui augmente un peu plus la durée de vie du jeu original, et surtout offre tout un tas de petits bonus agréables pour celui qui apprécie l'univers du jeu. Il se trouve encore relativement facilement et surtout pour bien peu cher sur les sites d'enchères ou d'occasion, alors pourquoi se priver ?


Article rédigé par Shenron le 27/03/2007
2001-2022 Planet Emulation