CivIlization II

(1/1)

 Nom : Civilization II
Editeur : ActiVision
Console : PlayStation
Année : 1998
Genre : Gestion/Stratégie au tour par tour.  
                                                                                              

Un éditeur qui prend le risque de faire un portage réussi sur PC ou sur console sera toujours taxé de profiteur s'il pond la même version, même avec une licence à succès. Et si de plus cette licence date, le terme de profiteur n'en sera que plus justifié. Vous vous doutez donc qu'à la sortie de Civilization II, on était plutôt sceptique.

Pari gagné pour la plus grande série de Gestion/stratégie au tour par tour ? La réponse... est dans l'article !

The Civilization's concept :


Civilization II ( Avec un Z s'il vous plait ! ) est avant tout un jeu novateur.
Développé tout d'abord par MicroProse sur Windows, le jeu connut un tel succès qu'il fut rapidement porté sur d'autres plateformes notamment Playstation et Mac.
C'est le géant ActiVision qui s'occupa du portage Psx et ce n'est qu'en 1998 que Civ II pointait le bout de son nez sur la petite console de chez Sony.

Le but du jeu était simple : construire une civilisation qui résisterait à l'épreuve du temps. Pour cela, votre civilisation devra découvrir les technologies nécessaires à son développement, faire des échanges commerciaux, bâtir de puissants édifices et les plus grandes merveilles pour marquer sa supériorité intellectuelle et économique, guerroyer si nécessaire pour exterminer les autres civilisations et devenir la plus grande civilisation au monde !

Par ailleurs, le jeu offrait une durée de vie immense, les possibilités de jeu ne manquant jamais. Il y avait toujours une nouvelle stratégie à essayer pour arriver à la victoire.
Victoire qui pouvait être d'ailleurs atteinte de multiples façons, ainsi, le premier joueur qui atteint le niveau scientifique requis pour atteindre le système d'Alpha Centauri remporte la victoire.
De même la victoire par la force militaire requiert d'écraser toutes les autres civilisations ce qui implique d'être un fin stratège ( ou un grand passionné ! ).

The Civilization's Portage :

En 96 nos braves PC étaient beaucoup moins puissants que le monstre de calcul qu'était la Playstation. Des softs entièrement en 3D faisaient baver plus d'un joueur à l'époque.
C'est donc naturellement qu'à la sortie de Civ II sur Psx, on espérait beaucoup de la part d'ActiVision à qui on devait d'ailleurs des titres comme Alundra,Vigilante 8,Quake II et Tai fu .
Autant dire que le pari était gros, aussi gros que l'a été notre déception.

Chronique d'un portage raté :

Les graphismes n'ont jamais été un critère de choix sur des jeux comme Civilization. Pourtant, les mecs de chez ActiVision on frappé très fort, car je vous l'affirme : Civ II est un des jeux les plus moches, sinon le plus laid de la Psx, et on n'a peut être jamais pu faire mieux ( du moins pour l'instant...).
Si aucun effet de zoom, de rotation, de 3d, ou de "jolies" couleurs n'agrémentent le soft, sachez que l'interface a au moins le mérite d'être très claire. Maigre consolation, je vous l'accorde.
Les unités sont moins jolies que sur PC, les villes sont représentées par une bouillie de pixels carrés, et les plaines, collines et prairies bénéficient d'un affichage correct sans plus.

http://www.planetemu.net/php/articles/files/Image/superogeta/Civ%20II.JPG
Je suis promu !

Pourtant, les graphismes ne sont pas le seul défaut du jeu ; autre point noir dans cet opus de Civilization : les musiques ! aussi soûlantes que possible, répétitives, et presque sans rythme, elles sont au nombre de 4 ! Quatre musiques ultra-chiantes, les mêmes thèmes avec seulement quelques changements de notes. On sent le portage bâclé à plein nez, car bon, quatre thèmes musicaux dans un jeu où une seule partie dure plus d'une heure, c'est abusé.
Et il faut ajouter à ça que les musiques ne peuvent êtres changées que manuellement...

Sauvetage de dernière minute, les développeurs se sont rabattus sur la jouabilité, qui est remarquable, compte tenu du fait que le jeu se joue entièrement à la manette, les raccourcis ne manquant pas, et la prise en main est très facile.
Les 10 boutons de la manette PSX sont utilisés à leur maximum, pour le plus grand bonheur des joueurs consoleux !

http://www.planetemu.net/php/articles/files/Image/superogeta/Civ%20II%20colere%281%29.JPG
Quel accueil !

Bref, Civ II n'est peut-être le portage le plus réussi qu'ActiVision ait fait ( les joueurs PC retrouveront le cher Guitar Hero III 10 ans plus tard ... ) mais il a son charme. Malgré ses défauts, sa jouabilité excellente, son immense intérêt ( car il reste un Civilization ) suffisent à le faire passer comme le meilleur jeu de gestion/stratégie de la PSX.

Avouons-le, son intérêt réside surtout dans la gestion des habitants, leur bonheur, le fait de leur fournir de la nourriture et de bonnes conditions de vie, faire preuve de diplomatie avec les autres joueurs ( quoique leurs actions sont prévisibles ) gouverner les affaires d'état - le jeu propose même un conseil que tient vos différents ministre que vous pouvez visiter a tout moment, 5 ministres en tout qui ne se mettent pas toujours d'accord et qui évolueront ( vestimentairement parlant ) à chaque époque du jeu - et cela suffit à racheter ses quelques ( grands ) défauts de réalisation.

Ainsi chaque ville a son propre écran de gestion, divisé d'ailleurs en sous-menus, comme par exemple l'écran de gestion d'unités ( car chaque ville ne peut supporter que quelques unités spécifiques compte tenu de sa possibilité de ravitaillement ), l'écran de production d'unités et de bâtiments par exemple a besoin d'un nombre relatif de "boucliers" pour achever une production quelconque.

http://www.planetemu.net/php/articles/files/Image/superogeta/Civ%20ii%20ecran.JPG
L'écran des ressources...

D'ailleurs tout Civilization fonctionne ainsi a l'instar d'un jeu de stratégie classique. Il faut toujours un nombre de ceci pour faire cela ou continuer machin.
Par exemple, si vous possédez un nombre assez important de villes, vous produisez plus, donc plus d'unités, plus de bâtiments, plus de commerces, donc plus d'or, et vous devenez alors une civilisation "puissante".
Puis automatiquement, les autres Civilisations vous craignent et deviennent plus coopératives.

Mais à la longue, ce système commence à lasser, surtout pour ce qui est des guerres où la stratégie ne fait pas long feu, pour laisser la place à une victoire sans goût, la civilisation qui a le plus d'unité ou qui est la plus avancée technologiquement  gagnant presque toujours.
Un escadron de fantassin ne tiendra pas une seconde face à une marine déterminée par exemple.

On applaudira par contre la très complète civilopédie qui, toujours très complète, vous renseignera sur les héros des civilisations qui sont au nombre de 21. Elle contient aussi des informations sur les doctrines et les technologies du jeu. Que demander de plus ?

Note : 15/20

  Les plus :
-Excellente jouabilité.
-Intérêt immense !
-Très grande durée de vie.
-C'est sur PSX !
  Les moins :
-Graphismes pauvres.
-Rien ne remplace la souris.
-4 thèmes musicaux.
-Portage bâclé.


Article rédigé par supercogeta le 20/03/2008
2001-2018 Planet Emulation