Vigilante

(1/1)

Vigilante

Nom: Vigilante - Année: 1988 - Type: Beat them all - Développeur : Irem - Joueur(s): 1
Editeur: Irem / Data East (aux États-Unis).

 

Skiner est un con, et il le sait. Quant le patron lui avait demandé de kidnapper Madonna, c’était une plaisanterie, mais lui l’a pris au premier degré. La où Skiner à poussé le vice de la bêtise, c’est en feuilletant ce qui restait du bottin téléphonique pour trouver cette Madonna. "Super je l’ai trouvé!" s’est-il exclamé. Quel imbécile… penser qu’une Star habite un charment petit quartier d’une ville corrompue et gangrénée par les gangs et la violence, fallait oser.

L’enlèvement s’est bien passé, pour ça le gang Skinheads est doué, mais quand on a appris que c’était la dulcinée d’un psychopathe fan de Bruce Lee et ceinture noire de Kung-fu, ça l’a moins fait. Surtout que ce forcené a déjà commencé à régler ses comptes avec la bande à coups de nunchaku. Le patron est en rage, il faut vite régler cette affaire.

Quant on parle de régler ses comptes, il faut savoir être savoureusement brutal. Et c’est certain que côté finesse, le héros de la belle dame ne fait pas dans la demi mesure. Il avance sans peur, il frappe, un point c’est tout. Et quiconque s’oppose à lui prend apparemment sa semelle dans la "gueule".

Ce fanatique de Bruce Lee sait envoyer les coups. De poings et de pieds bien sur, et même accroupi ou en sautant. Il est fort pour ça. Fondamentalement basique, mais amplement suffisant face à nos champions d’un niveau intellectuel limité. Ha ça oui, foncer tête baissée sur Bruce Lee c’est quasiment du suicide. Heureusement que le gang est important et que le nombre ne compte pas, comme ça on peut envoyer la troupe en groupe pour lui régler son compte.

En plus le gang a de la ressource. Les grands costauds arrivant en nombre et les motards rapides devraient bien lui faire faillir sa vigilance. Surtout qu’il n’y a que deux axes possibles, gauche ou droite, cela limite son champ d’action, et les vagues en quantité des troupes vont bien réussir à l’encercler. A moins qu’il soit super réactif et qu’il sache anticiper les priorités. Ce qui d’après les premiers bruits a l’air de se confirmer.

Dans le doute, le patron à prévu de mettre des chefs de gang à chaque bout des quartiers. Ça devrait au moins le ralentir. Surtout qu’ils sont bien plus balèzes nos chefs, même si leurs techniques se cantonnent à une chorégraphie de coups agressifs appris par cœur, cela devrait le freiner, enfin j’espère…

L’un de nos hommes est revenu, un des rares il faut dire. Il parait que le héros de madame est agile et qu’il possède une détente bien étudiée, ne décolant jamais très haut ce qui lui permet de vite renchainer derrière. Mince pas de chance. De plus il parait aussi que la portance de ces coups est cohérente et lui permet quelquesoit la frappe d’être précis dans ses actions. Même avec son unique arme qu’est le nunchaku.

Heureusement, les terrains nous appartiennent, et même si ils sont assez beaux avec de belles couleurs et tout, ils n’en sont pas moins dangereux. Puis la troupe est de grande taille et bénéficie d’une belle décomposition de mouvements, ce qui devrait aider à lui régler enfin son compte. Enfin on le souhaite, car il parait que lui aussi sait faire de belles choses et qu’il est aussi rapide que fluide.

Le gang compte également le perturber en plaçant des chaines hi-fi ici et là. La musique on l’espère le troublera, même si elle reste assez classique. Il aurait peut être été préférable de mettre des "zics" plus riches car les bruits de coups se font entendre jusqu’au quartier général, ça en devient routinier et inquiétant pour la clique. On a toutefois entendu l’un de nos chefs crier des "Hey come on!" ce qui à ravivé les troupes.

Mais nous sentons malgré tout que la fin est proche. Faut dire que les cinq quartiers même si ils ont été très agressifs, n’ont finalement pas fait long feu. On souhaite que le patron qui est respecté pour sa force saura lui tenir tête. On l'espère oui.... Nous l'espérons tous...

 

------------ LES DIFFERENTES VERSIONS ------------

ARCADE :

La carte M72 d’Irem offre dans l’ensemble un bon produit, même si il est difficile de comparer vu que Vigilante fut le seul jeu sur ce support. Techniquement c’est impressionnant en tenant compte de son année de création. Le jeu est fluide, rapide et réactif. C’est d’ailleurs sur ce point que Vigilante fait la différence face à son principal concurrent qu’est Double Dragon. Si le titre de Technos offre plus de libertés et de possibilités (dont un mode deux joueurs) que celui d’Irem, Vigilante offre un gameplay certes limité à un seul axe, mais percutant et réactif, avec une precision foudroyante rendant le maniement du personnage fort agréable. De ce fait, le titre se veut être un vrai défouloir à "tartes" dans la continuité de Kung-Fu Master.

 


PC-ENGINE:

Cette version Pc-Engine impressionne par sa performance technique. Bien qu’il manque pas mal de petits éléments, notamment au niveau des décors, elle arrive à garder l’ensemble des qualités de la version arcade, c’est-à-dire vitesse, fluidité, et percussion, tout en la bonifiant avec des couleurs plus prononcées. Ceux qui ne regardent pas forcément les petits détails auront l’impression de jouer à la version arcade. La 8bits de Hudson arrive ainsi presque à rivaliser avec la version arcade, exercice difficile qui est à l’époque considéré comme un petit exploit.



MASTER SYSTEM:

Pas évident de faire un portage arcade sur la 8bits de SEGA. Pourtant celle-ci s’en sort assez honnêtement en reprenant comme elle peut les qualités du soft. L’ensemble inévitablement est plus saccadé, moins fluide, les graphismes bien que colorés perdent en crédibilité, et les personnages semblent plus petits. Toutefois, cette version ne perd pas tant que ça en détails et essaie même de reprendre les petits éléments qui on disparu sur la version NEC comme par exemple l’intérieur du restaurant dans le niveau 1. Cette version a finalement bien été travaillée, même si coté jouabilité, on y perd avec un héros plus brouillon dans son comportement. J’étais en tout cas ravi de pouvoir jouer à Vigilante à la maison en ce début de décennie. Cartouche que j’ai encore chez moi d’ailleurs.

 

AMIGA:

Cette version Amiga est surprenante, elle possède des graphismes retravaillés finalement pas moches du tout, donnant une ambiance assez particulière au jeu. Même le scrolling différentiel y est repris. Les coups du héros sont réactifs et ont une zone de touche tout à fait convenable. L’Amiga en a sous la semelle et le fait savoir. Une très bonne conversion en définitive ? Presque, car le héros se déplace hélas aussi vite qu’un escargot, et les ennemis font à peine mieux, ce qui enlève au jeu le côté reflexe, ne basant la difficulté au final que sur le nombre d’ennemis.

 
 

ATARI ST:

Très difficile de trouver une info concernant ce jeu sur le web, pas d'avis, pas de vidéos, ni même  une capture d'écran sont disponible. Je tiens donc à remercier chaleureusement MARSKILLA pour son aide qui m'a permis de tester cette version ST.
Techniquement, le jeu s'en sort honnêtement et respecte les grandes lignes graphiques du titre. Toutefois il faut avouer que cette version ST est assez lente et saccader (cause émulateur?). Coté gameplay, le héros répond assez lentement, la zone de touche est assez incertaine même si l'on s'en sort à force d'entrainement. Les bruits d'impacts des coups étant absents accentuent cette impression, et donne hélas trop l'impression de frapper dans le vide. Dommage finalement, car avec un peu plus d'effort, cette version qui possède ses qualités aurai pu être vraiment très sympa.

Télécharger Vigilante ST directement configuré avec l'émulateur.

 

COMMODORE 64:

Adaptation assez fidèle (pour le support bien sûr). Celui-ci bénéficie de graphismes assez propres donnant une certaine ambiance au jeu. L’animation bien que lente jouit d’une décomposition de mouvements conséquente. La zone de frappe est assez large et permet de toucher l’ennemi sans encombre, même si il ne se limite qu’à deux adversaires maximum. Pas si mal comme conversion.

 

MSX:

Adaptation du pauvre dirait-on. Cette transcription MSX est techniquement la version la plus laborieuse. Graphiquement limitée, les déplacements des protagonistes se font sur un espace horizontal réservé (sûrement pour le rafraîchissement des déplacements des pixels) et l’animation logiquement saccadée rend l’ensemble tristounet. Toutefois le héros répond assez bien, et la limitation de mouvements des coups rend le personnage réactif, surtout que la zone de collision des coups est plutôt bien travaillée. Une adaptation pas si mal somme toute en tenant compte de la lacune technique.

 

AMSTRAD CPC:

Version que j’ai possédé un peu avant celle de la Master system, et je m’en contentais bien à l’époque. Evidemment cette variante s’éloigne de son homologue Arcade et le CPC fait ce qu’il peut pour nous offrir une version finalement assez convaincante pour le support. En dehors du côté technique, on ne retrouve forcément pas la qualité de réactivité du model M72. Cette version en somme reprend simplement le principe de vigilante et offre un Beat them all dans l’esprit, correctement jouable, et qui fait finalement honneur au jeu.

 

ZX SPECTRUM:

Ne demandons pas monts et merveilles à l’un des premiers ordinateurs grand public. Cette version bien que techniquement limitée, reprend comme elle peut le gameplay réactif du jeu, avec des coups rapides, mais un comportement bien plus rigide. Graphiquement l’ordinateur tente d’exploiter au mieux les quelques couleurs disponibles (par bandes ou zones), l’animation de l’ensemble reste convenable pour exploiter le jeu sans trop de dommages.

 

------------ ENTRE AUTRE ------------

Différentes affiiches:

[LIEN[LIEN[LIEN]  [LIEN]

 

Constatons également cette étrange similitude :

 

 

 

 

 

 

Article rédigé par Zapier le 06/11/2011
2001-2017 Planet Emulation