Sonic The Hedgehog

(1/1)

Page 1

Nom :
Sonic the Hedgehog
Editeur :
Sega
Développeur :
Sega
Console :
Master System
Sorties :

NON
25 Octobre 91
25 Octobre 91
Genre :
Plate-forme

Roms :
Jeu
Langue :
US
 
Attention : votre navigateur ne supporte pas Javascript ou celui-ci a été désactivé. Ceci empêche le zoom des screenshots.

Activez Javascript si vous souhaitez pouvoir utiliser cette fonction.

Beaucoup sont passés à côté de ce jeu pensant que ce n'était qu'une copie dégradée comme le sont souvent les portages 8bits mais va falloir réparer ça vous savez, téléchargez-moi ces 144Ko de bonheur !

Les graphismes sont impressionnants... Sprites, décors, absolument tout en jette
Bon OK, les coccinelles ont quand même moins la classe que sur Megadrive...
Histoire

Le scénario est identique à celui de la Megadrive : Sonic, un hérisson bleu supersonique, voit ses amis animaux se faire transformer en robots par un dangereux maniaque à moustache, le docteur Robotnik.
Il entreprend donc de traverser la South Island, infestée par les légions du mégalomane ovoïde tout en rassemblant les émeraudes du chaos, des pierres magiques suffisamment puissantes pour dissiper la pollution accumulée depuis la création des usines du vil diplômé... (Pourquoi les bad guys sont si souvent des docteurs d'ailleurs ? Docteur Octopus, Docteur Denfer, Docteur House.. Moui, enfin..)

Bon OK mais allez, c'est un jeu de plateforme. Les scénarios sont toujours ridicules et, ça ne se voit pas encore vraiment mais Sonic a au moins le mérite d'arriver avec un univers assez dense qui s'étoffera d'ailleurs à chaque nouvel épisode avec plus (Knuckles) ou moins (Tails) de bonheur...

La difficulté est stimulante mais Robotnik est un peu décevant
Surprise : les émeraudes sont à chercher dans les niveaux !
Gameplay

Ah voilà ce qui rend cette version si brillante.. Le Gameplay. Bien sûr la technique est juste irréprochable mais faut le reconnaitre : vu qu'on joue sur émulateur, pour qu'une version 8 bits soit intéressante face à la 16 bits, il vaut mieux pas tout miser sur la technique...

Sega l'a bien compris ici et a opéré quelques petits changements qui suffisent à rafraichir agréablement le concept. Premier changement : on ne peut plus récupérer les anneaux qu'on perd en se faisant toucher. Ca ressemble à un détail ? Ca n'en est pas un, Sonic passe de virtuellement invincible sur la version MD à vulnérable. L'idée est encore plus nette face aux boss : leurs niveaux respectifs sont dépourvus d'anneaux, rendant tout contact instantanément mortel... Autre modification, exit les bonus stage avec leurs émeraudes... Le niveau bonus est remplacé par une zone à ressort soporifique au début mais s'améliorant au fur et à mesure jusqu'à ressembler vaguement à un flipper dans les derniers niveaux tandis que, autre idée bien vue, les émeraudes sont désormais cachées dans les niveaux !

A côté de ça, Sonic va vite, très vite même vu la console, il y a toujours de bonnes zones d'accélération tout à fait pratiquables une fois les niveaux connus, entrecoupées de zones plus pointues tandis que Robotnik vient conclure chaque chapitre avec une machine différente... Bref, on est dans du Sonic classique mais magnifié par les nuances évoquées plus haut.

Bon OK, les bonus ont quand même moins la classe que sur Megadrive...
Par contre, ils sont badass, regardez y a marqué SEGA avec les anneaux !
Technique

Bon, je vous parle pas des graphismes ? Vous avez vu les screenshots, vous le voyez qu'il fait juste partie des plus beaux jeux de la console ? Très bien, ça va me laisser de la place pour parler des niveaux.

Lorsqu'on démarre le jeu par l'inévitable Green Hill, sympa et excellent comme introduction mais tout de même très proche de son ainé, on peut s'inquiéter de l'original de l'ensemble.
Et pourtant ! Bien loin de se contenter des standards habituels en matière de conversion, Sega a fait les choses en grand puisque la moitié du jeu est tout simplement inédite ! Pas moins de trois nouvelles zones sur six, toutes les trois très intéressantes et funs : Bridge, Jungle et Sky Base. La première nous fait traverser une zone très escarpée garnie de ponts retors, Jungle est aussi bluffante visuellement qu'amusante à traverser, mention spéciale à son second niveau remontant une chute d'eau, assez impitoyable. Enfin, la troisième fait dans le grand spectacle avec rien de moins qu'une forteresse volante à traverser, pas d'anneaux ici, pas de véritables ennemis non plus mais des canons partout qui tirent dans tous les sens...

Sinon les musiques sont excellentes, rythmées et bien adaptées à l'action. La maniabilité, elle, est juste exemplaire. Pas d'inertie pénible, une précision redoutable, et une accélération du Sonic beaucoup moins lourde que sur Megadrive : une réussite totale. Seul bémol dans tout ça, l'animation qui a parfois du mal à suivre de temps en temps et se met à ralentir lorsqu'il y a beaucoup de sprites à l'écran.

Jungle : un niveau inédit, beau et intéressant
Ou Sky Base, petite prouesse technique, une forteresse volante à traverser en guise de dernier niveau
le dernier boss est plus dur que les autres mais un peu trop aléatoire pour être vraiment excitant
Si vous avez ramassé toutes les émeraudes, la fin change (un peu)
Note : 16/20

On va pas perdre de temps : ce jeu est une pure réussite. Nombre de fans le préfèrent à son grand frère sur Megadrive, emballés par son approche plus exigeante. Difficulté revue à la hausse, phases de plateformes plus pointues, un Sonic plus vulnérable, les émeraudes à chercher dans les niveaux...

Ils exagèrent peut-être un tout petit peu... Ou pas


Les plus

- Graphismes impressionnants
- Niveaux inédits
- Emeraudes dans les niveaux
- Sonic plus vulnérable que sur MD
- Musiques irréprochables
- Maniabilité millimétrée

Les moins

- Quelques ralentissements

 

Castle of Illusion10

Alex Kidd in Miracle World15

Sonic the Hedgehog14

Commenter ce test
 

 

Article rédigé par Shinobi le 24/11/2013
2001-2017 Planet Emulation