Sonic Spinball

(1/1)
Ecran titre
  • Nom : Sonic Spinball
  • Editeur : Sega
  • Console : Megadrive
  • Année : 1993
  • Genre : Flipper















Mais qu'est-il passé à travers la tête des programmeurs de chez Sega ? Pourquoi, après des épisodes de plates-formes de grande qualité, déplacer l'univers du hérisson dans un jeu de flipper ? Et surtout, pourquoi en faire un jeu aussi médiocre ?

Le scénario est habituel : Robotnik, émeraudes, zoziaux transformés en robots, etc. Sauf que cette fois, Sonic ne va pas courir aux trousses du méchant scientifique, mais...rouler. En effet, les niveaux traversés prennent cette-fois la forme de tables de flipper (ou de billards électrique, comme le rappelle la notice du jeu).




Le but de chaque niveau est de récolter toutes les émeraudes qui s'y trouvent afin d'ouvrir l'accès à la chambre du boss. Et pour accéder à ces émeraudes il faut actionner divers switchs et emprunter des rampes plus ou moins faciles d'accès. Le scrolling est multi-directionnel et les niveaux sont plutôt vastes, et comptent pas mal de tubes et autres téléporteurs.

Sonic joue donc le rôle de bille de flipper et se fait allègrement balader dans le niveau, mais peut aussi se diriger en vol (un peu), et se rattraper aux plateformes qui sont à proximité. Lorsque cela arrive on peu alors le diriger comme dans les autres jeux de la saga, mais en nettement moins maniable.




Si ce principe de flipper/plateforme peut sembler attirant, ou du moins intriguant sur le papier, il n'en est rien une fois le jeu lancé. Tout d'abord, le jeu est absolument quelconque techniquement. Les graphismes sont corrects mais les décors manquent de personnalité et n'atteignent pas le degré de détail des autres opus de la saga sortis à l'époque. Les mélodies sont sommaires et vite oubliées, tout comme les bruitages. Même l'animation n'est pas au top.

Mais surtout, le jeu est d'un ennui incommensurable. Les cibles sont peu nombreuses, les tables ne sont guère animées que par les rares ennemis qui s'y promènent, et on passe son temps à tourner en rond, de rampe en téléporteur et de téléporteur en ascenseur, sans jamais avoir l'impression de totalement contrôler ce qui se passe à l'écran. Les niveaux sont très grands mais surtout bien vides, et il n'y a absolument aucune ambiance.



Ajoutez à cela une jouabilité bizarre, avec une bille qui semble être en apesanteur, des boss et des bonus stages inintéressants et une mauvaise attribution des touches du pad qui oblige, pour être à l'aise, à toujours actionner les deux flips en même temps, et vous aurez compris que Sonic Spinball est un mauvais jeu de flipper, et un mauvais jeu tout court. Tellement mauvais que je n'ai même pas envie d'en dire plus de mal, tellement ça me désole. Au moins vous ne perdrez pas trop de temps à lire un article sur un mauvais jeu.


Article rédigé par Shenron le 12/02/2008
2001-2017 Planet Emulation