Rockman World 4

(1/1)

Rockman World 4

 

Nom : Rockman World 4 -  Editeur : Capcom - Console : Game Boy - Année : 1993



Dans ce quatrième épisode, le Dr Wily a décidé de reprogrammer des robots situés dans une exposition. Bien évidemment, notre héros se trouvait sur les lieux et ni une ni deux le voici parti pour affronter les nouveaux sbires du Dr Wily.

Rockman World  4 (RW4) reste pour les  fans l’un des meilleurs de la série car celui-ci a apporté de grandes nouveautés, et cela commence par la mise sous tension de la console, on peut en effet admirer la première cinématique digne de ce nom sur la petite GB de l’époque, et autant dire que ça claque. Nous pouvons admirer de beaux artworks du Dr Wily, de Megaman mais aussi de ce qui sera le boss inédit du jeu, Ballade. Je vous conseille de jeter un coup d’œil au screen juste en dessous pour vous donner l’eau à la bouche, vous pouvez vous rendre compte de ce que cela peut donner en mouvement, bref je reviendrais sur les graphismes un peu plus tard, parlons un peu des nouveautés présentes dans le jeu.


L'attaque de Wily                                      De beaux artwork                            Megaman face à Ballade


La première chose qui choque c’est le fait que le Dr Light puisse parler à notre héros, cela permet de donner un soupçon  de scénario au jeu, ce qui n’est pas déplaisant car celui-ci était inexistant sur les précédents épisodes. Le Dr Light possède désormais un laboratoire dans lequel le héros pourra rentrer pour s’acheter divers objets grâce au « Item Replicator », le héros devra alors échanger ses P-Chip (qui reste la monnaie du jeu) contre divers objets. A part le célèbre E-Tank, nous retrouvons de nouveaux objets, en voici la liste :

  • Le W-Tank, il permet de recharger une arme entièrement.
  • Le S-Tank, celui-ci recharge toute la santé et toutes les armes de Megaman
  • Les minis e-Tank, l’association de 4 minis e-Tank permettent d’obtenir un E-Tank.
  • L’Energy Balancer, celui-ci est très intéressant car il permet, lorsque qu’une pastille d’énergie pour l’arme est trouvée, de recharger l’arme qui en a le plus besoin dans son inventaire, donc pas besoin de l’équiper pour la recharger.


Le laboratoire du Dr Light sera accessible à la fin de chaque combat contre un boss, car malheureusement dans cet épisode les armes de Megaman ne se rechargeront plus entre chaque boss, on pourra par contre revenir dans les anciens niveaux pour essayer de récupérer de la vie ou tout autre bonus.

Les différents niveaux du jeu amèneront à récupérer des médaillons sur lequel seront inscrit dans un premier temps le mot BEAT et dans un second temps le mot WILY, ce dernier pourra faire ouvrir la porte de la salle dans laquelle Ballade vous attendra.

Protoman sera aussi de la partie mais il sera dans des endroits cachés de certains niveaux, une fois trouvé, celui-ci vous donnera divers bonus.

J’ai gardé le meilleur pour la fin, désormais on pourra voir, à travers une petite cinématique, à quoi ressemble l’arme d’un boss après l’avoir tué. Pour le choix des boss, cet épisode retient 4 robots des Megaman 4 et 5 sur NES


Une interface des niveaux                            Voici l'ultime robot                         Le labo du Dr Light



Bref comme vous pouvez le constater, cet épisode est riche en nouveautés, mais cet épisode ne s’arrête pas là, et vous aller vous en rendre compte, regardons tout d’abord les graphismes.

Après une belle cinématique d’intro, qui donnait le ton, on pouvait s’attendre à ce que le jeu soit aussi beau, je ne vais pas passer par quatre chemins : Le jeu est tout simplement sublime.

Des décors remplis de détails, des ennemis variés et des interactions avec le décor que l’on avait encore jamais vues auparavant. Fini les version copiées sur la NES, nous avons là un jeu qui en surpasse largement les graphismes, je vous conseille de regarder les screen et d’imaginer ce que cela peut donner en mouvement. Capcom a revu à la hausse la finition, on peut par exemple admirer le tir du Mega Buster qui a changé, la boule d’énergie est maintenant plus détaillée, on peut souligner aussi la présence d’un point de recul lorsque Megaman tire avec son Mega Buster chargé au maximum, donc gare aux chutes lorsque vous tirerez au bord d’une corniche. Là où ça impressionne le plus, c’est lors des combats contre les boss, et notamment lors des phases finales. Nous assisterons à des niveaux qui se détruiront au fur et à mesure, de géants robots contrôlés par le Dr Wily (vaisseau ou base en tout genre) ou encore des angles de caméra qui changent pour le simple plaisir du joueur. Capcom a du sûrement s’arracher les cheveux pour arriver à un tel résultat, mais ça en valait le coup, rien à dire donc de ce coté là, RW4 est sublime, point.

 
Ce E-Tank est facile à récupérer          Voici notre héros dans une piramide      Petite cinématique après chaque boss

 

Pour accompagner d’aussi beaux graphismes, il fallait du bon son, parlons donc de la bande son du jeu.
De ce coté là, aucun souci à se faire si vous êtes fan des épisodes précédents. RW4 reprend en effet les thèmes déjà connu sur la version NES mais celles-ci sont réorchestrations donc autant dire que cela vaut le détour. On a bien sur le droit à des musiques inédites qui ont le mérite d’être aussi bien que les originales. La sonorisation procure de jolis effets qui sont sans rappeler les anciens épisodes, le joueurs aura donc plaisir à écouter des sons déjà connu. Les musiques collent bien au niveau et permettent une immersion totale dans laquelle il sera dur de ressortir. Rien à redire donc de ce coté là, la musique est tout simplement parfaite et adéquat pour chaque niveau.

              
 
Il faut explorer les blocks                    Ce robot est assez facile                      Le vaisseau du Dr Wily

Au niveau de la durée de vie, le jeu n’est pas très dur mais il est extrêmement long. RW4 en effet offre des niveaux faciles mais aussi parfois longs à terminer, mais rien de bien méchant. Quand je dis que le jeu est long, c’est dans le fait où il faudra passer par je ne sais combien de phases pour arriver au boss final. Nous aurons droit à 8 robots (décomposé en deux parties de 4 robots), deux apparitions de Ballade (qu’il faudra battre à chaque fois bien sûr ), deux forteresses du Dr Wily, et enfin le Dr Wily en personne qui évoluera sous 3 formes différentes , dans de divers robots >_< 
Le jeu est donc très long mais rassurez vous, le plaisir est au rendez vous et vous ne cesserez de refaire le jeu.


En Bref :


Graphisme : 9.5/10, n’ayons pas peur de le dire, le jeu est sublime et il dépasse largement les épisodes précédents. Le jeu frôle la perfection et on peut remercier entièrement Capcom pour cet immense cadeau.

Maniabilité :
9/10, rien à signaler de spécial, le jeu garde sa justesse et répond entièrement au doigt et à l’œil du joueur.

Son :
9/10, le jeu procure une bonne sonorisation et de très belles musiques, sûrement les meilleurs de la série. Capcom a pris le soin de rajouter des musiques inédites, ce qui permet d’y trouver un atout supplémentaire.

Durée de vie : 8.5, le jeu certes, facile par moment, est très très long. De plus, il propose le fait de revenir dans les anciens niveaux, ce qui permet de rallonger la durée de vie. Une chose est sûre, le joueur ne s’ennuiera pas une seule seconde.
 
Note Générale : 9/10, Rockman World 4 reste sans contexte le meilleur Megaman de la série. Celui-ci a apporté de meilleurs graphismes, de nombreuses nouveautés, des musiques au poil, une durée de vie une fois de plus allongée pour le plus grand plaisir du public ; bref Capcom n’a pas fait les choses à moitié et nous ne cesseront jamais de les remercier. Inutile de dire que ce jeu est a posséder si vous avez la chance un jour d’en croiser un.

Test effectué sur GB en version JAP.
Réagir sur le forum

Article rédigé par GantZ le 29/09/2010
2001-2017 Planet Emulation