Killer Instinct

(1/1)
Ecran titre
  • Nom : Killer Instinct
  • Editeur : Rare
  • Console : Super Nintendo
  • Année : 1995
  • Genre : Baston
  • Nombre de joueurs : 1-8

Dans quelques années.

Dans un futur apocalyptique, l'évolution des hommes a entraîné moult catastrophes pour notamment l'environnement de la planète. La pollution atteint désormais un degré très alarmant pour toutes les espèces vivantes. A mesure que les gouvernements des nations tombent, le chaos reigne et seul l'argent domine le monde. Des méga-corporations s'affrontent pour en détenir le monopole mais l'une d'entre elles s'élève au dessus des autres. La corporation Ultratech spécialisée dans les ventes d'armes de dernier cri technologique; produit une emission à la télé qui affole l'audimat. C'est le sanglant tournois Killer Instinct qui réunit des combattants de toutes espèces (dinosaure, alien, torche humaine, loup garou etc...). Bien sûr tout ceci en plus du divertissement n'est qu'un prétexte pour tester de nouvelles armes destructrices. La gloire et tout ce qui va avec est promis au vainqueur de la compétition (parmi les 10 personnages) tandis que pour les vaincus, seule une mort douloureuse dans d'atroces souffrances les attend. Chaque combattant a ses propres motivations pour participer à cette boucherie dont raffolent tant les téléspectateurs. Une fois la caméra en route, chacun fait ressortir son côté animal dans des combats où tous les coups sont permis.

Profil de Orchid.Profil de Orchid.
Le début de la boucherie. Le début de la boucherie.

Au menu, distribution de pains en tous genres.

Après avoir sélectionné son grand chouchou, préparez vous à vivre une expérience inoubliable. Tout d'abord, les combats ne se déroulent pas en manches séparées comme la plupart des autres jeux de baston. Chaque combatant dispose de deux barres de vie. Lorsqu'un joueur perd sa première barre, le combat s'arrête pendant quelques secondes puis l'affrontement reprend de plus belle avec la seconde... Tout a sans doute été fait pour avoir un rythme soutenu et assez nerveux. Killer Instinct met l'accent sur les combos qui est une combinaison de coups. Les personnages disposent d'environ quatre à sept attaques spéciales que l'on peut combiner avec des boutons pour créer des enchaînements de plus en plus impressionnants. Comme dans Mortal Kombat, un commentateur hurlera en cours de partie, des noms de combo en fonction du nombre de pains que vous avez distribué sans vous arrêter à votre adversaire. Vous trouverez plus bas une liste concernant ces derniers accompagné de leur nom . 3 coups (Triple), 4 coups (Super), 5 coups (Hyper), 6 coups (Brutal), 7 coups (Master), 8 coups (Awesome), 9 coups (Blaster), 10 coups (Master), 11 coups (King), 12 coups (Killer).

Et un killer pour la route.Et un killer pour la route.
Un ultra combo pour finir. Un ultra combo pour finir.

Pour finir en beauté.

Lorsqu'un personnage sera sur le point d'être vaincu, il sera alors possible de placer un Ultra Combo , une sorte enchaînement automatique de plusieurs coups en guise de bouquet final. Ce mouvement s'exécute pendant votre combo de base. Vous pouvez également si l'occasion se présente éjecter votre ennemi des stages ce qui présagera une chute des plus douloureuses. Tout ceci n'est pas suffisant ? Pourquoi ne pas finir votre adversaire en exécutant une No Mercy qui est une adaptation de ce que les fatalités sont pour Mortal Kombat. Si monsieur opte pour la combinaison de Combo + No Mercy alors il obtiendra au final ce que l'on appelle un Ultimate Combo. On dit que le ridicule ne tue pas mais pour finir on a la possibilité d'humilier devant tout le monde quelqu'un en le faisant se dandiner grotesquement sur une musique bien minable. Prenez garde à ne pas oublier de finir votre adversaire car sinon, il pourra revenir à la vie avec une étincelle dans les yeux et une furieuse envie de vous botter les fesses.

Riptor a le coup de foudre pour ...Riptor a le coup de foudre pour ...
Vite un coup pour l'assommmer car sinon... Vite un coup pour l'assommmer car sinon...

L'art du Breaker.

En prendre plein la tête sans pouvoir réagir serait très frustrant. Fort heureusement, il existe des mouvements qui peuvent briser le combo de votre ennemi. C'est le fameux Combo Breaker qui suit les règles suivantes. (Un coup faible brise un coup moyen, un coup moyen brise un coup fort, un coup fort brise un coup faible. Le hasard peut vous aider à y parvenir mais un entraînement sur le mode prévu à cet effet est fortement conseillé. Connaître les enchaînements des personnages permettra aux joueurs les plus expérimenté de briser en quelques secondes les combos de base. De plus lorsque le Breaker est réussi, une petite barre scintillera et va permettre à votre combattant de placer des coups cachés très puissant.

Mince ma nouvelle voiture...Mince ma nouvelle voiture...
Merci merci. Merci merci.

Les différentes versions.

Il a fallu attendre longtemps avant d'avoir le premier jeu d'arcade produit par Nintendo jusqu'à l'arrivée de Killer Instinct en 1994. Dans les vidéos de présentation, on pouvait observer sa future sortie sur Ultra64 qui changera de nom au passage pour devenir Nintendo 64. Développé par Rare (Rareware) qui est devenu maintenant Rare Studios faisant partie de Microsoft; ce jeu à sa sortie proposait des innovations graphiques par rapport aux autres jeux du même type. L'adaptation pour la Super Nintendo est arrivée la première mais les premières versions des cartouches était défectueuses. Elles ont été remplacés juste à temps pour le mois de Décembre. A la différence de la plupart des jeux, les cartouches pour Killer Instinct furent réalisées dans un plastique noir au lieu du gris habituel. Peut être que ceci a été réalisé pour marquer le coup des rares cartouches de jeux faisant 32 megabit. A l'époque, lorsqu'il était vendu dans toutes les bonnes boutiques, on avait l'agréable surprise de découvrir avec Killer Instinct, un CD (Killer cuts) dont les morceaux sont des musiques remixés. Quoi qu'il en soit, la version Snes est très loin du port parfait de son homologue sur arcade. Les personnages ont perdu de leur fluidité à cause du nombre d'images utilisées lors de l'animation de ces dernier. Concernant les effet de lumière lors des coups, ils ont été simplifiés et certaines animations ont tout bonnement disparu. (Cinder ne brûle pas vraiment, les chauve-souris autour de Sabrewulf n'existent plus etc... Les décors sont moins travaillés et les effets de Zoom lors des combats de la version arcade sont supprimés à cause des capacités de la très populaire 16 bits de Nintendo. Il y'a eu aussi un portage pour la console portable Gameboy. Si l'on met de coté les graphismes, sons, on s'apercevra que pas mal de combattants manquent à l'appel. La jouabilité à été remaniée pour faire face aux nombres de boutons disponibles si bien que les attaques forte et faible dépendent du temps de pression....

La version arcade.La version arcade.
La version Gameboy. La version Gameboy.

En conclusion.

Bref (vitre) pour en revenir à nos moutons, cette mouture sortie sur Super Nintendo conserve l'intérêt majeur de la version arcade. Des combats nerveux où l'on s'émerveille lors des executions de mouvements et enchaînements toujours plus long et de finir son adversaire comme bon le semble. Le combo breaker est une petite innovation rendant les duels bien plus stratégiques et vous obligeant à en savoir d'avantage sur tous les combattants. Même si les graphismes sont moyens, le plaisir perdure aussi bien en mode solo qu'en mode tournoi et c'est pour toutes ces raisons qu'il mérite un ...

J'ai gagné l'oscar.</.J'ai gagné l'oscar.
Note : 8/10
Article rédigé par Kongue le 18/06/2005
2001-2017 Planet Emulation