Dragon Force

(2/2)

Page 2 : le contenant

Je pense qu'on peut dire que ce jeu est une, hum, allez, soyons fous, tuerie au niveau technique. Certes, la carte du monde ne paye pas de mine, mais elle est claire et c'est bien tout ce qu'on lui demande dans ce type de jeu. Par contre, le character design est de toute beauté, et les huit monarques ainsi que la plupart des généraux sont très charismatiques. Les scènes intermédiaires sont très sympa, seuls les -rares- dessins animés qui parsèment le jeu sont vraiment mauvais.

La carte du monde telle qu'elle est au début du jeu. Les archers sont les meilleurs contre les harpies.

 Mais c'est surtout sur le champ de bataille qu'on est impressionné. D'abord, le style des sprites est très sympa : ils sont représentés en SD, et si on trouve quelques clones, certains ont leur propre look. Les différentes unités sont bien reconnaissables, et surtout, leur nombre est impressionnant ! Jusqu'à 200 hommes peuvent être présents simultanément à l'écran. 200 hommes qui avancent, se battent, meurent, zooment (en pixellisant pas mal cela dit), et le tout sans ralentissement ! Seules certaines magies peuvent en provoquer, mais c'est à peine perceptible, et ne gêne aucunement le jeu.
 
Parlons des magies justement : nombreuses et variées, elles diffèrent selon le type de général : les soldats maitrisent les vagues d'énergie, alors que les prêtres préfèrent le sorts de protection et les bêtes le corps à corps. Toutes sont esthétiquement réussies et certaines, comme le Meteor Storm, sont vraiment impressionnantes.


 Les combats sont très clairs,
contrairement aux apparences

 Vous ferez de nombreuses rencontres
plus ou moins agréables


Côté son, aucune déception non plus, bien au contraire. Les musiques lors des déplacements sur la carte, propres à chaque général, sont très agréables et correspondent bien à leur possesseur, et réussissent à ne pas être lassantes. Encore heureux, étant donné le temps que vous allez passer sur la carte ! Les musiques des combats sont bien pêchues, contrairement à celle du mode administratif, plus relaxantes. Les bruitages quant à eux ne sont pas très nombreux, et comptent principalement les hurlements de vos troupes et vos magies. On remarque toutefois un petit bug lors de certaines magies, mais rien de bien gênant.
 
Le gameplay, s'il n'est pas exempt de défauts, est cependant bien pensé, et met à contribution tous les boutons de la Saturn. Les principaux reproches concernent le mode administratif, qui est assez fastidieux. Les menus, en particulier ceux du mode recherche et fortifications, auraient pu être un peu plus ergonomiques. Mais bon, on ne vas pas chipoter, ça reste du tout bon, et il reste aisé de gérer sa centaine de généraux.

Petit détail : le jeu est entièrement en anglais. Mais que les anglophobes se rassurent, il n'est pas indispensable de maîtriser la langue de Britney Spears pour terminer le jeu, des rudiments et un peu de bon sens suffisent. Cependant, il est préférable d'être relativement bilingue pour profiter des nombreux dialogues qui sont pour la plupart pleins d'humour, et qui forment un des principaux attraits du jeu.


 Et bien, quel accueil chaleureux !
 Hayate est un perso caché très charismatique

La durée de vie du soft est assez phénoménale. Vous avez le choix entre 6 royaumes (plus 2 une fois le jeu terminé), et il faut compter, selon votre expérience et le monarque choisi, entre 20 et 40 heures pour terminer le jeu. En effet, si le jeu ne comporte pas de niveau de difficulté au sens propre du terme, le choix de votre royaume de départ a son influence : le jeu est plutôt facile avec Wein, et plus ardu avec Gongos.

Le scénario connaît également quelques différences selon votre choix, ce qui est une motivation supplémentaire - avec la musique de fin, sublime- pour terminer le jeu avec tout le monde, d'autant que le jeu n'est absolument pas lassant.


La musique de fin. C'est un peu une exclu puisque seule celle
de la version japonaise, qui est différente, apparaît sur l'OST du jeu.


Certes, le scénario n'est pas d'une originalité folle, mais comporte son lot de rebondissements et de mini-quêtes, et le background des personnages est satisfaisant. On pourra juste regretter une IA plutôt limitée et qui est totalement incapable de changer une tactique qui s'avère inadaptée, mais bizarrement, ça ne pose pas vraiment de problème.
 
Pour conclure (comment ça, enfin ?), Dragon Force est un must-have de la Saturn, et un must-have tout court, un véritable chef d'œuvre, malheureusement relativement difficile à trouver, et assez coté. Je ne peux donc que conseiller à tous les possesseurs de Saturn de se procurer l'ISO de cette petite merveille.
 
Note : 19/20

PS : Une fois que vous aurez fini le jeu, attendez quelques minutes après l'écran de fin pour une petite surprise...

Article rédigé par Shenron le 20/04/2008
2001-2020 Planet Emulation