Disney's Aladdin

(1/1)
Ecran titre
  • Nom : Disney's Aladdin
  • Editeur : Sega
  • Console : Master System/Game Gear
  • Année : 1994
  • Genre : Plate-forme
















La folie des adaptations multi-supports ne date pas d'hier. Rares sont les consoles qui n'ont pas eu droit à leur adaptation du long métrage des studios Disney. Et alors que Virgin avait officié sur NES, GB et MD, et Capcom sur SNIN, c'est maintenant Sega qui s'y colle pour ses 8 Bits.

Le jeu est donc encore différent des autres adaptations. Evidemment on a toujours affaire à un jeu de plate forme ultra-classique, et évidemment on suit la trame du film. D'ailleurs cette adaptation peut se targuer d'être la plus fidèle au matériau d'origine, puisqu'on suit à la virgule près le scénario du dessin animé. Point de disgressions scénaristiques comme dans les autres versions donc.

Le premier niveau est une course-poursuite.
Très romantique, non ? (spoil : à la fin il se la fait)

A tel point qu'Aladdin ne lancera pas de pommes ni se servira d'un simeterre (sauf à la fin du jeu). En effet les ennemis sont rares,  et le jeu est bien plus axé plate-formes qu'action. Seule votre agilité vous sera donc utile, et d'ailleurs vous disposez d'une large palette de mouvements : Aladdin peut courir, sauter, faire des glissades, s'accrocher aux plateformes et même avancer à pas de loups. Le tout avec une fluidité comparable à son cousin perse (mais si, vous savez, celui qui a réussi).

En effet l'animation est le point fort du jeu, mais ce n'est pas le seul : les sprites comme le décors sont très réussis (avec d'étonnants effets de parallaxe), on a du mal à croire qu'on est sur une Master System (ou sur Game Gear, les deux jeux sont identiques). Croyez-moi, on a vu pléthore de jeux Megadrive plus vilains que ça (suivez mon regard) ; on voit que les développeurs maîtrisent leur machine. Côté son ce n'est pas mal non plus, avec des mélodies bien orchestrées et des bruitages, hum, qui ont le bon goût d'être discrets.

La désormais classique séquence en tapis volant.
Les cut-scenes sont nombreuses.

La jouabilité est très bonne ; tout juste peut-on déplorer une petite difficulté pour descendre les escaliers sur MS (bizarrement la version GG n'a pas ce problème), sinon c'est du tout bon. Bon, en même temps ce n'est pas comme si il y avait mille actions possibles...

Le jeu est donc très plaisant, mais bien trop court et surtout bien trop facile. Les niveaux ne sont abolument pas corsés, les ennemis rares et inoffensifs et vous disposez de vies infinies. Il y a même un système de mots de passe, alors que le jeu se torche en à peine une demie-heure. Pas de niveaux de difficulté, pas de secrets à découvrir... et contrairement à la version MD dont je ne me lasse pas, je doute que vous reveniez souvent à celle-ci.

La version Game Gear est presque identique à la version Master System. Et aussi belle.



 Oui, oui, on est sur Game Gear !
La glissade est utile...mais pas là.
 Tout dans les bras !

Agréable et bien fichu, mais totalement incolore et inodore, Aladdin a tout du jeu "de commande". Il est très sympathique, mais je ne peux m'empêcher de penser à ceux qui auront déboursé 249F à l'épqoue pour n'y jouer que deux heures tout au plus. Un très bon moment, mais sitôt joué, sitôt oublié.


Article rédigé par Shenron le 16/08/2006
2001-2017 Planet Emulation