Teenage Mutant Ninja Turtles

(1/1)
Ecran titre
  • Nom : Teenage Mutant Ninja Turtles
  • Editeur : Konami
  • Support : Arcade
  • Année : 1989
  • Genre : Beat'em all

 

 

 

 

 

 

 

 

 

S'il y a bien un phénomène de mode sorti de nulle part dans les années 80, c'est les Tortues Ninja. D'abord héroïnes de comics en 1984, c'est la série télé de 1987 (plus léger que l'œuvre originale soit-dit en passant) qui assit leur popularité auprès du jeune public. Pensez, des tortues mutantes qui pratiquent les arts martiaux, entrainées par un rat. Cool, non ? Non ? Et pourtant, je défie quiconque ayant une une dizaine d'années à l'époque de n'avoir jamais vu une des figurines articulées de Leonardo, Raphael, Donatello ou Michelangelo. On a eu droit aux jouets, donc, mais aussi aux panoplies, aux flippers, aux fournitures scolaires, et même à trois films, de qualité inégale. Et si d'autres séries, d'autres films et d'autres jeux sont toujours réalisés (mais plus "dark", mode oblige), on est loin de la popularité d'antan.

Cette popularité nous a offert plusieurs jeux. Le mythique épisode NES, connu surtout pour sa difficulté ahurissante, mais aussi plusieurs beat'em all. C'est du premier d'entre eux que nous allons parler aujourd'hui.

On ne serait pas déjà vus dans Streets of Rage 2 ? Ouah, je sens que je vais être crâmé après ce combat!


Tous ces jeux (comme le jeu NES, d'ailleurs), ont été édités par Konami, ce qui peut sembler étonnant pour une licence américaine. Apparemment la firme souhaitait acquérir des licences, mais ne pouvant se permettre d'acheter celles de films à succès, elle se rabattit sur des comics. Plus tard Capcom fera de même avec des titres comme The Punisher ou Cadillacs and Dinosaurs. Intitulé sobrement Teenage Mutant Ninja Turtles (Teenage Mutant Hero Turtles chez nos amis britons), que j'abrègerai à partir d'ici en TMNT, ce premier beat'em all tire sa trame autant des comics que de la série. L'infâme Shredder, ennemi mortel de Splinter et donc des 4 tortues, a bien l'intention de... heu... en fait l'intro n'est pas très claire sur ce point, mais elle montre qu'il met le feu à l'immeuble de la journaliste et amie des bêtes April, et ça c'est mal. Nos valeureux reptiles vont donc partir à sa poursuite pour mettre fin à ses agissements de sale anarchiste.

Un petit tour en Hoaver Board : la future marque de la série. Chauffards, je ne suis pas un hérisson pourtant !


Quoi de plus naturel pour un jeu d'arcade avec des tortues mutantes armées de sabres que d'en tirer un jeu de combat ? TMNT est donc un beat'em all en 2,5D dans la plus pure tradition du genre, à ceci près qu'il est jouable jusqu'à 4 simultanément.  Attention, pour choisir sa tortue sur la borne 4 joueurs, il faut mettre sa pièce dans le slot correpondant. Mais ça, on ne le sait quune fois qu'on a déjà mis un continue... Aucun souci pour la version 2 joueurs par contre qui donne le choix au début, et ça a son importance : les saïs de Raphaël n'ont pas la même portée que le bô de Donatello... Et en émulation on n'est pas forcément configurer pour jouer à 4.


Mais bon, ce n'est pas très grave et de toute façon Leonardo, avec ses katanas, est un perso équilibré. Le premier stage nous entraine dans les rues de New York, infestées de robots ninjas masqués à la solde de Shredder qui nous servent de sparring partners. On peut évidemment les enchaîner en martelant le bouton de coup et les projeter, mais aussi faire trois coups sautés différents selon le timing, et un coup spécial en appuyant sur les deux boutons à la fois. Ce coup moyennement efficace n'entame pas la barre de vie. En plus de vos armes vous pourrez utiliser certains éléments du décor, comme des panneaux de signalisation ou des bouches d'incendie. Mais parfois c'est le décor qui vous attaquera...

Pas de princesse, tant pis, je prends cette rouquine là ! Tiens, il y avait un ascenseur dans ce bureau ?


Les ennemis sont très peu nombreux, et à vrai dire on n'en croise que deux types en plus des boss : les Foot Soldiers, qui se déclinent en différentes couleurs, et des petits chiens robots aussi mignons qu'agaçants. C'est tout, et c'est un peu juste. cela dit les ennemis sont assez variés dans leurs attaques pour qu'on ne s'en lasse pas.

Les Boss quant à eux sont bien connus des amateurs de la série puisqu'on retrouve Bebop et Rocksteady, Baxter Stockman, Granitor le guerrier de pierre, Krang, et Shredder lui-même, mais il est fort dommage que leur pattern d'attaques soit aussi limité.

La technique est très bonne pour l'époque, même si on n'atteint pas le niveau de Final Fight sorti la même année. Les décors sont peu nombreux mais très typés et joliment colorés ; ils ne bénéficient pas d'un luxe de détails mais le rendu est harmonieux et bien dans l'esprit de la série télé, en un peu plus clair. Les musiques sont pour la plupart des variations sur le thème de la série, et elles sont remarquables à la fois par leur composition et leur orchestration. De plus, les voix digits sont relativement nombreuses et réussies, avec bien entendu le celèbre "Cowabunga" des tortues, et la plupart des courtes répliques (exprimées par ailleurs dans des bulles) ont la leur.

Les rats ont un peu muté dans le métro New-Yorkais... Ouais, ça va, j'arrive !


TMNT est un jeu très amusant, qui est une bonne adaptation de la série (avec des cut scènes et tout), mais qui souffre d'une difficulté un peu importante. Le jeu n'a clairement pas été calibré pour y jouer seul, tant les ennemis ont tendance à bous encercler et ont des priorités de malade. On se retrouve donc obligé d'enchainer les coups de pieds plongeants pour s'en sortir. A plusieurs par contre ce doit être beaucoup mieux, et le joyeux bazar engendré doit mettre une ambiance pas possible. Mais même seul, TMNT est un bon jeu pour peu qu'on ne regarde pas à la dépense.

NB : Le 1er niveau dans les rues est étrangement semblable dans sa structure à celui de Streets of Rage 2, avec sa portion en diagonale et les méchants qui sortent par les bouches d'égoût. On retrouve d'autres similitudes au fil des niveaux. Simple hasard ou inspiration de la part de Sega ?

Réagir sur le forum

Article rédigé par Shenron le 08/10/2009
2001-2018 Planet Emulation