Streets of Rage 2

(1/1)
 
Nom :  Streets Of Rage II
Editeur : Sega
Console : Mega Drive
Année : 1992
Genre : Rue Barbare

Après le succès du premier épisode, Sega ne pouvait pas ne pas faire une suite au beat'em all le plus populaire dela Megadrive, à savoir Streets of Rage. Et comme toute suite qui se respecte, Streets of Rage 2 en fait plus que son prédécesseur. Est il meilleur pour autant ?
 
 
Ça valait bien la peine de se décarcasser.....Vous pensiez vous être débarassé de Mr.X et de ses sbires/clones ? Grave erreur, car il revient ! Et le lendemain de son arrestation en plus, comme en attestent les vêtements de Blaze et Axel qui sont identiques à ceux qu'ils portent pendant le premier opus. Et, non content de vous faire passer pour des imbéciles (tâche assez aisée il est vrai), il se permet de kidnapper votre ami Adam (kidnapper Blaze aurait fait cliché, non ?). A vous donc de le délivrer.

Comme je l'ai dit en intro, SOR2 est placé sous le signe du "plus". Plus de scénario tout d'abord, comme vous avez pu vous en rendre compte. Bon, un tout petit plus, mais tout de même, un effort a été fait.

Plus de personnages également, quatre au lieu de trois précédemment. Les anciens, Axel et Blaze, sont dorénavant aidés dans leur kickage de méchants par Sammy, le neveu d'Adam monté sur rollers et qui assure le quota minimal d'afro-américains pour plaire au public américain, et Max, un copain lutteur qui aime se balader torse poil dans la rue. Les différences entre les persos sont nettement plus marquées que dans SOR, et chacun est agréable à jouer dans son genre. Premier bon point.
 
          
Chaque perso possède un ou deux coups très (trop ?) efficaces...

Les graphismes sont également plus beaux. Les sprites sont plus grands, plus détaillés, plus colorés, ce qui est également le cas des décors, plus nombreux et variés. Et oh ! miracle, les ennemis sont plus diversifiés, et possèdent en plus une barre de vie et un nom (un pseudo plutôt, sinon leurs parents leur voulaient vraiment du mal).
L'animation n'est pas en reste, et les sprites bougent mieux, et possèdent plus de mouvement. Vraiment du bon boulot. On regrettera juste la lenteur du jeu en PAL, on préfèrera la version Jap en 60Hz.

Côté son, les musiques sont plus orientées "techno" que celles du 1er opus. On aime ou on n'aime pas le style, mais les mélodies restent très entrainantes. Les bruitages sont meilleurs et plus nombreux, même s'il est absolument impossible de comprendre ce que disent les persos.

Les persos possèdent plus de coups, et, s'ils ne bénéficient plus de l'aide de leur pote en voiture (qui manifestement refuse de combattre le crime deux nuits de suite), ont en revanche gagné des coups spéciaux relativement efficaces et qui rappellent fortement un autre jeu commençant par Street..... Vous pouvez également ramasser plus d'armes différentes. Il est par contre dommage de ne plus disposer de la combinaison à deux du premier épisode. 
 
       
                                     Deux Dragon Punch....                                 Il est évidemment possible de jouer à deux
 
Alors, SOR 2 est il vraiment meilleur que son prédécesseur ? Oui et non.
Techniquement tout d'abord, on peut considérer que SOR2 est à SOR ce que Batman & Robin est au Batman de Tim Burton. Les persos sont les mêmes, mais ça n'a plus rien à voir.
Car quand je dis "les décors sont plus colorés", je veux dire vraiment plus colorés, un peu trop même. Finis les tons sombres et grisâtres du 1er, place à du flashy, à du pétant, montrons qu'on s'est donné du mal, enfin ! Ça flashe de partout, n'est pas forcément du meilleur goût, et ce style limite portnawak peut en rebuter certains.
Idem pour les niveaux traversés. Si, dans SOR, la promenade povait se justifier par le fait que vous ne saviez pas où se trouvait le QG de Mr.X, cette fois, aucune raison si ce n'est votre distraction personnelle : vous allez visiter un parc d'attraction (et de long en large en plus), une plage digne des Bahamas (rien à voir avec celle de SOR) et même....un stade de baseball !!! C'est beau l'amitié.... 
       
                       
 Axel et la grotte Alien, Axel dans le bateau pirate, Axel à la plage...
à quand Axel à l'école  ou Axel et les oiseaux ?

La difficulté, quant à elle, est nettement inférieure à celle de son prédécesseur. Il faut jouer en Hardest pour commencer à avoir un peu de mal, et même en mode Mania (caché), terminer le jeu ne vous demandera pas beaucoup d'efforts.

Tous ces éléments font que l'ambiance de cette suite est radicalement différente de celle de son prédécesseur. SOR2 peut donc être davantage considéré comme un jeu "popcorn", que l'on peut volontiers sortir à des amis complètement inexpérimentés en jeux video, puisque cette surenchère dans....dans tout en fait, en font un jeu qui a peut être moins de personnalité, mais qui est nettement plus fun accessible que sa préquelle. Personnellement, c'est l'épisode de la série que je préfère... Une acquisition indispensable donc.

Note : 8,5/10
Article rédigé par Shenron le 29/01/2006
2001-2018 Planet Emulation