Side Pocket

(1/1)
Ecran titre
  • Nom : Side Pocket
  • Editeur : Data East
  • Support : Arcade/MD/SNES
  • Année : 1992
  • Genre : Billard

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Side Pocket et moi avons une histoire. Alors que je commençais tout juste à tâter de l'émulation Megadrive, avec KGen, il fut un des premiers jeux que j'ai téléchargés. Pourquoi, alors que je le connaissais à peine ? Aucune idée, mais bien m'en a pris : j'ai passé un sacré bout de temps dessus, principalement en mode 2 joueurs.

Side Pocket est un jeu de billard américain, adapté du jeu d'arcade du même nom. Il vous met dans la peau d'un joueur qui parcourt les Etats-Unis afin de montrer son talent, et de gagner de l'argent. A chaque étape de votre périple, vous devrez à la fois effectuer des parties classiques, mais également réaliser des tricks shots.

Le jeu est joliment illustré.


Les règles du mode solo sont basées sur celles du billard US, avec des variations. Jusqu'à 15 billes colorées et numérotées de 1 à 15 sont positionnées en losange ou en triangle sur le tapis. Le joueur doit les rentrer à l'aide d'une bille blanche, non numérotée, en un nombre limité de coups, matérialisé par un compteur en haut à gauche de l'écran, et en obtenant un score minimal. Les règles sont les suivantes :

  • On rentre les billes dans l'odre qu'on veut, mais les rentrer dans l'ordre rapporte plus de points.
  • La première bille à être touchée par la bille blanche doit toujours être celle dont le numéro est le moins élevé. Si ce n'est pas le cas, le joueur perd un essai.
  • Si la bille blanche ne touche aucune bille, le joueur perd un essai.
  • Si la bille blanche est rentrée dans un trou, le joueur perd 2 essais.
  • De temps à autre, un trou clignote : si vous y rentrez une bille, vous aurez droit à des points ou des coups en plus.

Après quelques parties classiques, une épreuve de trick shot permet de valider le stage : il s'agit de rentrer une une plusieurs billes de façon "artistique", en un seul coup et en évitant des verres disposés sur la table.

Le début de la partie. En général, taper comme un sourd marche bien.

Ici, il faut taper la boule jaune et la rentrer, tout en mettant de l'effet pour se diriger ensuite vers la boule bleue.


Pour réussir tout ça, vous avez un éventail de possibilités plutôt conséquent : en plus de décider de l'orientation et de la puissance de votre tir (un minimum !), il est possible de décider du point d'impact de votre queue sur la bille blanche, afin de déterminer quel effet vous voulez appliquer. On arrive donc assez rapidement à faire de chouettes coups, indispensables pour réussir les tricks shots, qui ne proposent souvent qu'une seule solution pour les réussir.

Evidemment, plus vous avancez dans le jeu, plus les trick shots sont difficiles, et plus les limites de coups et de points dans les phases classiques sont contraignantes. Je ne vous cache pas que, personnellement, je ne suis pas allée très loin dans le mode solo.

Par contre j'ai beaucoup joué à 2. Le mode 2 joueurs propose soit de jouer à une variante du mode solo, en comptant les points et en changeant de joueur à chaque faute, soit de jouer selon les règles du Nine-ball : grosso-modo les mêmes règles s'appliquent (obligation de tirer les billes dans l'ordre, etc), mais cette fois-ci, c'est le joueur qui rentre la bille n°9 qui remporte la partie. Je vous laisse imaginer à quel point il peut être frustrant de perdre une partie après avoir rentré plus de billes que son adversaire, tout ça parce qu'il a eu un coup de chance.

Un trickshot facile : il suffisant de tirer tout droit. Vous avez vu ça ? Un vrai petit caméléon, le Dave !


Le jeu s'en tire honorablement d'un point de vie technique. La table est lisible, l'animation des billes est satisfaisante, et l'ambiance sonore, feutrée, sied au type de jeu. On n'est pas ébahi par la performance, mais le boulot est fait. On sera un peu plus réservé sur la maniabilité, impeccable mais limitée. Chaque pression sur la croix fait bouger le curseur, quel qu'il soit, de plusieurs pixels, et on est souvent frustré de ne pouvoir envoyer sa boule vraiment où on le veut.

Malgré tout, Side Pocket est un bon petit jeu, qui plus est dans un genre plutôt rare sur console (et encore plus en arcade), mais si vous voulez une vraie simu, vous devrez vous tourner vers le PC.

Réagir sur le forum

Article rédigé par Shenron le 10/05/2011
2001-2018 Planet Emulation