Micro League Wrestling

(1/3)

Page 1

 

Titre : MicroLeague Wrestling

Editeur : MicroLeague Multimedia

Développeur : Micro League Sports Association, Subway Software (C64), Up Front Software (Amiga)

Genre : Sport (catch au clavier)

Sorties :

1987 (C64/Atari ST), 1989 (Amiga/DOS)
 

 

 

Des jeux de catch, on vous en a déjà présenté quelque uns où il faut marteler de la manette ou gigoter du stick arcade. Mais qu'en est-il de la souris et du clavier ?

Comme chez Planet on parle beaucoup du passé vidéoludique, revenir à l'origine du jeu de catch, ce sport de beaux gladiateurs, est primordial pour en connaître la suite, et il est naturel de commencer par le commencement, le premier avec la licence WWF : MicroLeague Wrestling.

L'histoire des jeux de catch sur micro-ordis

Dès l'aube des micro-ordinateurs grand public, le Commodore 64 ou encore l'Amstrad CPC se dotent de leurs propres jeux de catch, ce sport étant aux Etats-Unis très populaire. Soyons francs, ces jeux - la plupart du temps des clones - n'étaient pas de grande qualité, et facilement oubliables.

La World Wrestling Federation (abrégée en WWF) n'a, à l'époque, jamais posé sa marque sur un jeu basé sur SA fédération avec SES catcheurs. Pourtant, ce n'est pas les problèmes financiers qui empêchent la WWF de s'intéresser au marché des jeux vidéos : la compagnie était en effet la plus suivie dans les années 80, d'abord et comme nous l'avons précisé plus haut au pays de l'Oncle Sam puis partout dans le monde grâce aux émissions télévisées. On pouvait alors y voir des lutteurs bodybuildés comme "Macho Man" Randy Savage ou encore "Ravishing" Rick Rude se flanquer des roustes sur la scène de combat ou même en coulisses. Le catch, malgré ses aspects théatraux, est donc surtout un sport violent, et il aurait été logique de parler de ce jeu, MicroLeague Wrestling, en utilisant un terme que s'approprie presque le catch lui-même: bourrin.

Comme à la télé !

La cloche sonne, les deux catcheurs sont prêts après une petite présentation, c'est parti...enfin presque ! Vous devez d'abord choisir quelle prise effectuer. MicroLeague Wrestling est en quelque sorte précurseur du concept de la "cinématique". En effet, vous vous retrouvez dans une sorte de jeu de stratégie où vous ne déplacez pas le catcheur et massacrez le bouton de votre joystick comme dans la plupart des titres type "arcade" mais vous agissez ici à la souris et au clavier: vous sélectionnez votre prise avec un clic gauche, et appuyez sur V (comme valider) pour savoir si la prise se fait ou non. Puis, tout se fait par séquences d'images, un peu comme les films interactifs utilisés par les premières consoles 32 bits au début des années 90.

En fait, MicroLeague Wrestling se base sur des photographies prises au cours de matchs ou d'interviews enregistrées à la télévision. Ainsi, toutes les images qui passent sont tirées de l'émission WWF Superstars (en français ça donnait "Les Superstars du Catch"), dont on peut d'ailleurs entendre le thème dès l'écran-titre du jeu. De ce fait, il est inutile de recréer le corps d'un catcheur, surtout quand on sait que l'Amiga, malgré sa grande puissance, reste une machine 16 bits, soit une machine semblable à des machines comme la Mégadrive. Par contre, on ne pourra pas reprocher aux développeurs cette idée plutôt originale, d'autant qu'ici on a l'impression que l'action se passe "comme à la télé".

L'Amiga n'étant, et nous l'avons rappelé, pas une machine de guerre non plus, inclure dans la machine des prises de vue réelles voit celles-ci se retrouver avec une qualité forcément réduite, et de nos jours on pourrait croire à une bande VHS assez usée. Malgré tout, pour l'époque, cela reste un tour de passe-passe plutôt réussi et notable.

Le gentil moustachu...

...et le méchant barbu !

 

2001-2018 Planet Emulation