L'histoire de SNK

(1/1)

Même si SNK rassemble de nombreux fans dans le monde, il n'en est pas de même pour les informations ou les historiques. On trouve facilement des dates de sortie ou de parution de jeux, mais pas de réelles infos sur la préparation d'un projet, un support ou sur la team elle-même.
J'ai aussi complété l'article à laide de mes connaissances acquises par passion principalement dans les années 90.

J'espère que celui-ci vous plaira.

La société SNK n'a certes pas eu les retombées financières des géants comme Nintendo ou Sony mais cela ne l'a pas empêché de s'inscrire comme une légende dans l'esprit des gamers. Tout au long de sa vie, SNK a conçu des jeux, que dis-je, des références vidéoludiques qui ont servi de modèle à tous.


Le logo de SNK jusqu'en 1988.


Le monde de l'arcade (des jeux à jetons) est en cette période déjà dominé par les grands constructeurs que sont SEGA, ATARI, MIDWAY et NAMCO.
C'est pourtant en cet été de Juillet 1978 que l'on voit apparaître une toute nouvelle société qui marquera à tout jamais l'histoire du monde du jeu vidéo. Cette célèbre société s'appelle Shin Nihon Kikaku, plus connue sous l'appellation de SNK (en français : nouveau projet japonais) C'est Eikichi Kawasaki qui fonde la société sur les terres d'Osaka. Le but premier de la firme était de concevoir et produire des composants électroniques. Mais elle s'est rapidement orientée vers le marché du jeu d'arcade. Celui-ci était en plein essor.
 

C'est en décembre de cette année qu'on voit arriver les premiers jeux d'arcade de la firme. Ozma Wars (un shoot them up) et Safari Rally. Ces jeux étaient assez élémentaires, en noir et blanc avec un stick et un seul bouton.
Modèle de carte: 8080 BASED HARDWARE
 
 Safari Rally. Celui qui à inspiré le célèbre jeu de Sega.  Ozma Wars. L'éternel rival de Dodonpachi.

 
 

Ce troisième opus nommé Sasuke vs Commander se voit enfin attribuer de la couleur. Vous incarnez Sasuke, votre mission est de protéger votre maître, le shogun, en combattant le grand commandeur et ses cohortes.
Modèle de carte: ROCKOLA HARDWARE

Vegeta Vs Son Goku ?

SNK sort 3 nouveaux jeux : Fantasy, Satan of Saturn et Vanguard. Si les 2 premiers ne sont pas bien connus (chez nous en tout cas) c'est le dernier, Vanguard, (qui est un Shoot Them Up à scrolling horizontal) qui rencontrera un grand succès au point d'inspirer des jeux tels que Gradius ou R-Type. Ce jeu sera même exporté (en 1982) sur la célèbre console de salon, l'Atari 2600.
Fort de ce succès et des retombées financières, SNK s'exporte et devient international en ouvrant sa société au USA : SNK Corporation of America qui s'établit en Californie. Grâce à cela, SNK compte inonder le marché Nord américain. C'est Mr John Rowe qui prend la direction de la firme américaine.

 Plaquette promotionnelle Le Thunder Force III préhistorique. 

 

2 nouveaux jeux font leur apparition : Lasso et Pioneer Balloon. Mais de ce que je sais, ceux-ci n'auront pas de réel impact.

 Lasso  Pioneer Balloon
 
Comme précédemment, le cru 83 voit 2 nouveaux titres arriver : Joyful Road (Munch Mobile) et Marvin's Maze. On constate dans ces versions une amélioration graphique.
Types de cartes: UNIQUE HARDWARE et MARVINS MAZE HARDWARE .
 Joyful Road Marvin's Maze
 

Le rythme des jeux commence à s'intensifier, preuve que la firme se porte bien. 4 nouvelles sorties ont lieu : Gladiator 1984, Jumping Cross, Mad Crasher, Main Event et la suite du célèbre Vanguard: Vanguard II, bien plus abouti graphiquement.
 
 Jumping Cross  Main Event

SNK se paufine et devient de plus en plus percutante dans la réalisation de ces jeux. 3 nouveaux et excellents jeux voient le jour : Alpha Mission (ASO), Hal21 et TNK3 (TANK)
Type de carte: TRIPLE Z80 BASED HARDWARE.

 TNK3  Alpha Mission

SNK ouvre une seconde filiale aux USA appelée « SNK Home Entertainment » qui s'occupera des adaptations, de la distribution et du marketing de ses produits vers la maison.
 

A force de travail et d'expérience, SNK sort cette année de grands titres dont certains deviendront des références qui seront exportées vers d'autres supports comme la NES : Athena, Ikari Warriors, Meijinsen et Victory Road (Dogou Souken ou Ikari2). Ikari Warriors fera gagner beaucoup d'argent à SNK. Ce jeu n'est pas forcément meilleur que les autres mais c'est son principe et sa ressemblance frappante à un héros très à la mode à cette époque, Rambo, qui fait son succès. Le filon est vite exploité et la suite apparaît dans la même année : Victory Road.


Athena
 Ikari Warriors  

Après de tels succès, SNK privilégie le Software au Hardware avec de nombreuses adaptations sur les consoles de l'époque. Grace au succès de Nintendo, c'est la NES qui bénéficie des plus grandes conversions. Ce principe un moyen rapide de faire rentrer les bénéfices à moindre coût. 5 nouveaux jeux voient tout de même le jour : Bermuda Triangle (World Wars) un shoot vertical / Guerilla War (Guevara) un Ikari game / Mahjong Block Jongbou / Psycho Soldier un Plateforme-shoot / Touchdown Fever, un jeu de foot américain.
Type de carte: PSYCHO SOLDIER HARDWARE.


Psycho Soldier


Le logo de SNK de 1988 à 2002.

6 nouveaux jeux : Chopper I., Fighting Golf (Country Club), Fighting Soccer, Gold Medalist., P.O.W. - Prisoners of War (Datsugoku - Prisoners of War) , et Paddle Mania (Touchdown Fever)


Prisoners of War

Sortie de 8 nouveaux jeux, le rythme des sorties s'élève à nouveau. On constate une nouvelle amélioration graphique. C'est l'année du shoot chez SNK. Je ne connais pas l'impact de ces jeux mais ils sont pour la plupart assez beaux. Beast Busters (shoot gun zombies) / Ikari III - The Rescue / Mechanized Attack (shoot gun) / The Next Space (shoot them up) / Prehistoric Isle in 1930 (shoot them up) / SAR - Search And Rescue (shoot au sol horizontal) / Street Smart (un Vs fighting) / Super Champion Baseball.

 Prehistoric Isle in 1930 Beast Busters (regardez le chien)

La guerre des Vs Fighting entre CAPCOM et SNK commence à cette période avec Street Smart qui est le premier véritable rival de Street Fighter sortie en 1987. Vous noterez ci-dessous quelques petites ressemblances.

Street Fighter et Street Smart
 

C'est une année incontournable dans la vie de SNK puisque que la firme sort son propre hardware de jeu. SNK propose un système16 bits pour les salles d'arcade, son nom : MVS (pour Multi Vidéo System). Ce support est techniquement impressionnant, Basé sur un processeur Motorola 68000 (12Mhz), il est capable d'afficher une résolution de 304x224 pixels avec plus de 4000 couleurs simultanées. Mais c'est surtout sa possibilité d'afficher des sprites monstrueux et ses cartouches capables d'encaisser les célèbres 330 mégabits qui font de lui un support extraordinaire.

Peu d'élus ont eu l'occasion de voir ça sur leur TV.

Autre particularité, la possibilité de placer dans une même borne 1, 2, 4 ou 6 jeux  cartouches. Ce principe est habile car l'installation d'une borne est facile et surtout moins onéreuse (environ 500€) que pour la concurrence. Les premiers jeux à utiliser ce support sont : Baseball Stars Professional / Crystalis / Cyber-Lip / League Bowling / Mahjong Kyoretsuden / NAM-1975 / Puzzled / Riding Hero / The Super Spy / Top Player's Golf.


Le MVS équipé de 6 slots.

Mais ce qui fit de SNK une légende fût la sortie du support AES (Advanced Entertainment System)
L'AES fut lancée juste après le MVS en octobre 1990. Dans un premier temps, on la trouvait dans des lieux publics comme dans des hôtels assez chics ou en location.
Mais face à l'énorme succès que rencontra ce support, SNK décida de la mettre en vente sous le nom de NEOGEO. La console et les jeux coûtaient extrêmement cher, il fallait compter entre 1500 et 2000 Francs pour un jeu et près de 3000 Francs (450€) rien que pour la console (avec le jeu Magician Lord).

A cette époque, le marché des consoles était outrageusement dominé par les 2 géants que sont SEGA et NINTENDO. L'avantage de la Neogeo est qu'elle ne se battait pas sur le même terrain que ses concurrentes. La Neogeo était une console surpuissante, d'une qualité robuste et d'un look imposant. Elle est d'ailleurs rapidement surnommé à juste titre « la Roll Royce des consoles ». Cette console visait donc un marché plus bourgeois, mais c'est surtout le fait de pouvoir jouer exactement au même jeu qu'en arcade qui faisait la différence. Chose que ses concurrentes étaient incapables de réaliser.


La Neogeo AES et le jeu KoF 94.

C'est Guillemot qui se charge de la distribution de la NeoGeo en France. SNK attaque très fort. Les premiers gros titres de la console (MVS et AES) font leurs apparitions. Ces jeux sont tellement bons qu'ils resteront longtemps des références vidéoludiques. Baseball Stars Professional / League Bowling / Burning Fight / Ghost Pilots / King of the Monsters/ Thrash Rally, et bien d'autres.
Vous pouvez trouver la liste complète des jeux sortis sur http://www.system16.com Je ne parlerai dorénavant que des plus gros titres de cette console.
CAPCOM règne en maitre incontesté avec le célèbre Street Fighter II. SNK se doit de réagir. Fatal Fury (Garou Densetsu) arrive donc à point. Il est le tout premier jeu de baston de la Neogeo. Inutile de le présenter ^^ Celui-ci fait un carton et contribue encore à la renommée de la console. Les années qui suivent ne sont qu'une succession de grands titres et de créations de célèbres sagas.

Le célèbre Fatal Fury

Attention, SNK veut en imposer et le fait savoir. Voici quelques unes des sorties de cette année : Baseball Stars 2 / Last Resort / Mutation Nation / Super Sidekicks / Viewpoint (Sammy) / Soccer Brawl … Mais c'est surtout l'arrivée de 2 nouvelles sagas du jeu de baston qui marque cette année : Art of Fighting et World Heroes. Et comme si cela ne suffisait pas, Fatal Fury 2 vient atomiser le reste de la concurrence. Forcement, ces jeux font mal. Chaque sortie sur cette console devient un évènement médiatique.

FF2, regardez la beauté des graphismes.

SNK ne se repose pas sur ses lauriers. De nouvelles suites comme Fatal Fury Special, World Heroes 2, Sengoku 2 viennent rentabiliser les caisses de la firme. De nouveaux jeux viennent aussi combler (le manque ? ^^) avec 3 Count Bout ou Spinmaster.
Samurai Shodown (Samurai Spirits) arrive et s'impose comme une nouvelle référence. Avec une telle variété de Hits, même Capcom prend des leçons.


Samurai Shodown.

Le support CD se fait de plus en plus présent, mais surtout, l'arrivée de consoles nouvelles générations bien plus puissantes que la Neogeo pousse SNK à sortir sa console en version CD. La NeogeoCD voit donc le jour. Son principal défaut est dû à la longueur interminable des chargements, plutôt pénalisante. Mais le prix des jeux passe maintenant à 400F (60 €).


La Neogeo CD première génération. 25.000 exemplaires uniquement au Japon

Quasiment chaque jeu NeoGeo se verra adapté en version CD. La NeoGeo CD bénéficiera de 6 jeux exclusifs dont Ironclad, Samurai Shodown RPG (le seul rpg de SNK), Zintrick, un puzzle très sympa, et Crossed Swords 2.


Le version 2 moins chère à produire.

Un tournant pour SNK.
C'est à cette période que les choses ont changé pour SNK. La Neogeo n'est plus la console la plus puissante du marché, La force qui était sa technologie avancée ne tient plus, elle devient même obsolète face aux monstres de 3D que sont la Saturn et la Playstation. Les jeux de SEGA et SONY sont techniquement supérieurs et moins chers que ceux de la Neogeo.

SNK base sa stratégie sur ses licences et son expérience dans le domaine des jeux de baston où elle règne en maître.

C'est surtout l'arrivée d'une série qui deviendra incontournable et détruira toutes les réalisations 2D : The King of Fighters '94. Ce jeu de baston regroupe les protagonistes principaux des autres jeux de combat de la firme. Bien que le jeu ne soit pas parfait, l'idée et la profondeur du jeu en font une nouvelle référence.


The King of Fighters 94.

Les autres sorties : Aero Fighters 2 (Sonic Wings 2) / Bust-A-Move ( Puzzle Bobble) / Samurai Shodown 2 / Super Sidekicks 2 / World Heroes 2 Jet / Top Hunter / Zed Blade / etc..
 

Faute de ventes suffisantes, Guillemot arrête la distribution de produits SNK en France.
SNK continue sur sa lancée et se base principalement sur ses licences. Aero Fighters 3 / Fatal Fury 3 et Real Bout Fatal Fury / King of Fighters '95 et Quiz King of Fighters / Samurai Shodown 3 / World Heroes Perfect (ADK) / Super Sidekicks 3


World Heroes Perfect (ADK)

SNK sort une troisième version du support CD, la CDZ, vendue uniquement sur le marché Japonais.
Elle est apparemment équipée d'un peu plus de mémoire ce qui améliorerait les temps de chargement. Elle est aussi plus petite et sûrement moins chère à produire. Cela dit, elle arrive bien trop tard dans la compétition, surtout face à SEGA et SONY.


La Neogeo CdZ

Les jeux de cette année:
Breakers / King of Fighters '96 / Kizuna Encounter / Magical Drop 2 / Metal Slug (Nazca) / Neo Driftout  / Neo Turf Masters (Nazca) / Ninja Master's / Real Bout Fatal Fury Special / Samurai Shodown 4 Amakusa's Revenge / Super Sidekicks 4 / Waku Waku 7.


Neo Turf Masters, un excellent jeu de golf de chez Nazca.

La seconde moitié des années 90 est outrageusement dominée par la 3D qui s'impose à présent sur tous les supports console et arcade. SNK se voit contraint de suivre le rythme et tente d'imposer un nouveau système, l'Hyper NeoGeo 64. Mais comme certains s'y attendaient, Ce système à été un échec total. D'une part à cause de l'inexpérience de SNK dans la 3D, mais surtout de la terrible concurrence des géants SEGA et NAMCO et leur Model 3 et Super System 22 qui rendait l'Hyper NeoGeo 64 complètement obsolète.
En 2 ans, seulement 5 jeux ont vu le jour sur Hyper NeoGeo 64 : 2 Samurai Shodown assez moyens, Buriki One, un Fatal Fury Wild Ambition complètement désastreux et un jeu de 4x4 complètement dépassé dès sa sortie, Road's Edge.


Samurai Shodown 64

Non, la 3D, ce n'est pas pour SNK. Pour limiter la casse, SNK change quelque peu sa politique et ne réserve plus l'exclusivité de ses sorties à sa console et fait des portages sur les consoles concurrentes, dont beaucoup sur Saturn. Cela dit, les plus belles versions restent sur la Neogeo. Les fans se rattraperont toutefois sur les très bonnes sorties 2D de King of Fighters '97 / Magical Drop 3 / Shock Troopers et de la dernière petite perle Last Blade.


The Last Blade.

SNK reste ambitieux et tente d'investir le marché des portables en lançant la Neogeo Pocket. La Neo Pocket est toute jolie et sort dans une gamme de 5 couleurs différentes (plus 4 éditions spéciales). Son écran monochrome offre une bonne résolution. SNK sort des adaptations des séries comme King Of Fighters R1.
L'avenir lui est apparemment propice. Mais… Nintendo est fort, très fort. Et avec son écrasante domination et son expérience faite de combats aux couteaux, elle ne compte sûrement pas se laisser marcher sur les pieds. Elle sort, en cette même année, une version couleur de sa Gameboy. Forcement, ça fait mal et la Neo Pocket à du mal à s'imposer.


La Neogeo Pocket et KoF R1

De belles sorties sur Neogeo ont lieu: Blazing Star / Breakers Revenge / King of Fighters '98 / Last Blade 2 / Metal Slug 2 / Real Bout Fatal Fury 2 / Shock Troopers 2nd Squad.


Metal Slug 2.

SNK ne baisse pas les bras et croit en la Neo pocket. La firme sort la console avec un écran couleur. Des éditeurs comme SEGA viennent rejoindre les rangs avec un Sonic. Mais malgré de bons titres comme Metal Slug ou SNK Vs Capcom, cette console ne rencontrera pas le succès qui lui est dû.

La neogeo Pocket Color et KoF R1
 
Les très bons titres de cette année : Captain Tomaday / King of Fighters '99 / Metal Slug X / Prehistoric Isle 2 et le magnifique Garou Mark of the Wolves.


Le sublime Garou Mark of the Wolves

C'est une année noire pour SNK. L'échec de l'hyper NeoGeo 64 et de la NeoGeo Pocket ont mis la firme dans de grandes difficultés.
En Juin 2000, SNK ferme sa branche nord américaine SNK of America et sa branche Européenne, pour concentrer ses activités en Asie.
Durant l'été, SNK est racheté par ARUZE, principalement pour profiter des licences SNK pour leurs machines a sous.
Quelques jeux voient le jour comme Bang Bead / King of Fighters 2000 / Metal Slug 3 ou Nightmare in the Dark.


ARUZE, un société qui à fait mal à SNK.

Aruze exploite SNK avant de s'en débarrasser en Mars 2001, juste avant la faillite, le déficit s'élevant a près de 300 millions d'euros. SNK est seul à le supporter.
Le 29 Octobre 2001, SNK dépose inévitablement le bilan. Aruze est pointé du doigt et est montré comme le responsable de l'amplification des difficultés.
SNK n'avait en fait aucune chance. SNK a autorisé le développement et la production de jeux à plusieurs autres compagnies, tel que BrezzaSoft, (une compagne japonaise ou travaillent d'anciens développeurs SNK), Eolith, Mega Entreprises et Noise Factory. Les sorties de cette année: Sengoku 3 / King of Fighters 2001 / Zupapa!


Le très bon Sengoku 3.

Des jeux sortent toujours sur Neogeo: King Of Fighters 2002, par Eolith. Metal Slug 4 par Megaet,  Rage of the Dragons, par Evoga.
Fait important : Anticipant l'échec de SNK, Eikichi Kawasaki a créé en parallèle une holding baptisée Playmore et a progressivement racheté les droits des produits SNK afin de rétablir leur présence sur le marché de jeu.


SNK Playmore, une bonne idée de Mr Kawasaki.

SNK Playmore fait ses premières sorties sur Neogeo, et pas n'importe lesquelles : SNK Vs Capcom / King of Fighters 2003 et Metal Slug 5.


SNK Vs CAPCOM. Qui l'eût cru ^^

D'autres jeux sortent sur Neogeo sous d'autres éditeurs. Samurai Shodown 5 (+ une version spéciale en 2004) par Yuki Enterprise. Le jeu Matrimelee par Noise Factory et Pochi & Nyaa par Aiky. Kawasaki poursuit Aruze pour l'infraction de copyright SNK non autorisée par Playmore, Playmore a récolté 5.64 milliards de Yens.
 

Pour des raisons financières, SNK Playmore édite principalement ses jeux sur les différents supports comme la Dreamcast ou la Playstation 2.
 
Apres 14 ans de bons et loyaux services, la Neogeo (AES et MVS) vit ses derniers instants. En effet, SNK Playmore ayant passé un accord avec Sammy pour developper leurs futurs titres sur la carte d'arcade “Atomiswave”, notamment The King Of Fighters XI, Metal Slug 6, Neogeo Battle Coliseum, The King Of Fighters Neowave ou bien The King Of Fighters Neowave.
14 ans… pour un standard de jeu, c'est tout à fait exceptionnel. Je ne connais pas d'autres sociétés pouvant se vanter d'avoir eu une aussi belle durée pour quelques plateformes que ce soit.
Les sorties 2004 de SNK Playmore sur Atomiswave: The King Of Fighters Neowave


Terry et andy dans The King Of Fighters Neowave.



Les sorties 2005 de SNK Playmore sur Atomiswave: The King Of Fighters XI /  Neogeo Battle Coliseum (une toute nouvelle licence) / Samurai Spirits Tenkaichi Kenkakuden.


Neogeo Battle Coliseum sur Atomiswave.

Last Hope, développé par l'équipe NGDEVteam est le dernier jeu sur AES. Son prix prohibitif est d'environ 600€. Seulement une quarantaine d'exemplaires voient le jour.


Last Hope, le dernier jeu de la Neogeo.

KOF Maximum Impact  apparaît sur PS2, cette version 3D est apparement à oublier.


KOF Maximum Impact.

En septembre 2006, SNK Playmore a annoncé qu'il cesserait la production de jeux sur l'Atomiswave, favorisant le type plateforme de Taito X2 bien plus puissant. Le dernier jeu sur ce support est Metal Slug 6.


L'Atomiswave n'aura vu que 5 jeux en 2 ans. Ses titres furent portés sur PS2 et certains sur Xbox.
SNK compte recycler ses anciens titres sur une plus large gamme de supports comme la DS, les téléphones portables et sur Xbox ou PS3 en format téléchargeable via le net.
Last Hope, le dernier jeu de la Neo est prévu sur Neogeo CD et sur Dreamcast.
Sortie du tout dernier Metal Slug : Metal Slug Anthology, sort sur PS2, PSP et prochainement sur Wii.


Les titres prévus pour le moment sur Taito X2:
-King of Fighters Maximum Impact Regulation A
-Samurai Shodown Sen
-King of Fighters XII

Même si SNK vit encore par l'intermédiaire de Playmore, une partie d'elle s'est envolée avec la Neogeo. SNK était trop fortement lié à ce support qui à fait son succès.
La Neogeo se trouve assez aisément en occasion, et fidèlement à son passé, elle reste assez chère, 200€ complète et en bon état. Les jeux ont forcément vieilli mais restent bien plus coûteux que les jeux MD ou Super Nes.
 

  Remerciements

Je remercie principalement le site de Neo Arcadia et Wovou :-) pour son aide, Marskilla pour ses pertinantes remarques ;-) System 16 pour les snaps de jeux et son formidable contenu, Neo-geo.com et Wikipedia.

Article rédigé par Zapier le 13/03/2007
2001-2017 Planet Emulation