Kid Chameleon

(1/1)

Editeur : SEGA    Développeur : SEGA   Support : Megadrive   Année : 1992



Introduction.

Avec l'arrivée des "puissantes" consoles 16bits, ce début de décennie fut très fertile en créativité, surtout dans le domaine des jeux de plateformes, et logiquement dominé par les écrasants Sonic et Mario. Pourtant Kid Chameleon n'est pas un soft parmi tant d'autres et tire son épingle en proposant un jeu différent, notamment grâce à un environnement prenant et à son gameplay bien particulier.

KC, c'est avant tout une immersion dans un univers étrange, à la fois diabolique et mécanique. Cette atmosphère se ressent tout au long du jeu, de l'introduction jusqu'à ..... l'épuisement. Et quand je parle d'épuisement je  n'exagère pas, car l'univers proposé est redoutable de longueur et de complexité, et viendra certainement à bout de votre patience. Ce jeu est d'ailleurs considéré comme interminable.

 

Enter the Matrix.

Comme quoi les frères Wachowski n'ont rien inventé. En effet, un tout nouveau jeu fait son ébullition parmi la jeunesse: le "Wild-Side". Mais ce jeu (sorte de salle d'arcade), une fois entré à l'intérieur, intègre le joueur et l'emprisonne dans le soft, et cela inquiète la faune pré-pubère.
Un jeune garçon au nom de "The Kid" (fan de Michael J Fox), est conscient du problème et n'ayant pas peur de l'étrange se jette dans le chaudron  afin d'y découvrir de quoi il en retourne.


Concernant le jeu.

Après une petite intro nous expliquant la problématique, nous arrivons en page d'accueil qui est le standard de l'époque et qui vous propose 3 choix : 1 PLAYER- 2 PLAYER- OPTIONS.
Le mode deux joueurs qui parait aguichant à première vu ne se joue pas à deux en même temps mais par intermittence. De toute façon le gameplay ne s'y prête pas vraiment et à bien y regarder, cela rendrait le jeu bien trop difficile. Le mode 1 joueur est donc de rigueur. Le mode Option reste basique avec le changement des commandes.


Jarod n'a qu'à bien se tenir

Parlons dans un premier temps des particularités de Kid. Ce petit bonhomme se balade en jeans t-shirt, (portrait tout craché de Marty McFly) sans autre pouvoir que de sauter sur la tête des ennemis et de grimper aux blocs. Un peu juste me direz-vous, surtout dans ces mondes si dangereux.
Heureusement, Kid a la possibilité de récupérer des masques disséminés ici et là qui le transformeront et lui donneront certains pouvoirs (avantageux ou handicapants selon les cas). Ceux-ci sont au nombre de neuf, rien que ça.

Petit aperçu des protagonistes:

- LE KID
Personnage principal sans masque, malgré sa faible résistance, il est rapide et saute haut. il a la capacité d'accrocher les bords et d'y grimper, ce qui est très pratique pour atteindre les plateformes inaccessibles.
- IRON KNIGHT
Vétu d'une armure lourde et résistante,il a la qualité de grimper sur les murs verticaux, mais son poids, détruit les supports fragiles ce qui lui coupe certains passages.
- RED STEALTH
Ce Samurai rouge muni d'un sabre est extrêmement maniable et saute haut. C'est l'un des personnages les plus courant. Tel RASTAN, Il peut braquer son épée vers le bas lors d'un saut pour détruire ses ennemis ou certains blocs. Il glisse par contre sur les pentes abruptes.

- BERZERKER
 Sorte de rhinocéros, ce casque à cornes permet avec de l'élan de briser les murs de bloc. Pas très utile à part ça.

- MANIAXE
Sorti tout droit de Splatterhouse, ce petit Rick Taylor se balade muni d'une hache. Moins agile, il glisse également sur les rampes comme RED STEALTH. Mais son jet de haches est redoutable.
- JUGGERNAUT
Avec sa tête de squelette et son casque de hussard, la largeur de son char d'assauts offre une jouabilité particulière. Il est lent, ne saute pas haut, mais son ampleur offre une large surface et facilite la circulation lors de fines plateformes. Sans oublier qu'il tire des crânes humains.
- MICROMAX
En plus de sa petite taille qui lui ouvre des passages, cette petite mouche à la particularité de s'accrocher aux parois et de gérer les sauts différemment. Personnage lent mais avec des sauts rapides.
- SKY CUTTER
Encore une référence à Michael J Fox, ce Surfer rapide peut inverser la gravité, du coup, la gestion des sauts s'en retrouve modifiée. En contrepartie il avance perpétuellement.
Ce casque apparait  généralement dans des niveaux adaptés à lui.
- EYECLOPS
Personage particulier qui à la possibilité avec son rayon de faire révéler les parties cachées. Plus ou moins utile selon les niveaux. Son rayon est inoffensif  face aux ennemis.
- CYCLONE
Casque très plaisant, il offre la posibilité de voler telle une tornade (attention le vomi). Il n'a en contrepartie pas de défense face à l'ennemi. Très pratique lors de certains niveaux mais il se retrouvera vite piégé lors des parties plus étroites et encombrées d'ennemis.


Comme vous le constatez, le choix est large. On peut les classer en 2 catégories, ceux qui vous ouvrent des passages, et ceux conçus pour l'affrontement avec arme. Chacun des casques offre des possibilités bien diverses et change parfois radicalement le gameplay.
Mais attention, car même si les casques sont placés au bon moment, le choix de ceux-ci se révèle quelque fois plus sensible qu'on ne le pense, et il faut être vigilant à ne pas forcément prendre le premier casque qui vous passe sous la main. Car si globalement ils vous aident, ils peuvent parfois vous pénaliser selon les circonstances.

Le choix des masques d'ailleurs vous permettra ou vous empêchera de passer ici ou là, ce qui se révèle parfois important car comme on pourrait le penser à première vue, les niveaux ne sont pas linéaires, bien au contraire.


Ton univers impitoyable.

En plus d'être nombreux, les niveaux sont redoutables de par leur construction et sont souvent relativement coton. C'est là la principale qualité de KC. Ce sont de vraies zones à pièges qui vous pousseront à la faute. Nombreuses seront vos défaites et vos nerfs seront mis 4à rude épreuve.

Les niveaux sont généralement courts, abordent des thèmes et des difficultées différents. Ceux-ci ne sont pas linéaires et proposeront parfois plusieurs sorties (Fin ou Warpzone) et peuvent même vous faire tourner en boucle. Tout cela rendra diffcile la planification d'une route tant les possibilitées de varier sont grandes. De mauvais choix de sortie peuvent rendre votre périple insuportablement long, notamment au niveau 4 (si vous arrivez jusque la). Ces choix rendent l'univers encore plus diabolique.

Les pièges et ennemis font partie du lot et sont placés avec pertinence, ils sont gênants et dangereux, ce qui provoque une méfiance constante lors de la progression.
L'interactivité entre le niveau et casque est généralement bien réglée (pourtant avec des gameplays si différents)  et poussent à la réflexion, que ce soit pour le choix du casque (je garde.. je garde pas...) la recherche de passages, pour l'évitement des pièges et ennemis, ou pour la recherche de Warpzone ou de blocs cachés.
Les niveaux sont effectivement de vraies cachettes aux trésors. et vous pousseront à regarder partout et à aller dans les endroits improbables trouver un passage ou la brique cachée qui vous donnera le casque qu'il faut ou le temps supplémentaire.
 


Quelques passages cachés.

Le temps justement est un élément important à prendre en compte. Celui-ci se fera parfois rare et par conséquent vous mettra la pression et vous empêchera de finir sur la ligne. Un véritable ennemi en lui même.

Avec la gestion des casques, les niveaux se passent en plusieurs temps: Passage d'habilité, de plateformes rapides, de recherche ou d'anticipation. Les Wapzone vous envoient  parfois en des lieux incohérents, ce qui ajoute encore un plus à cette ambiance déjà mystérieuse. S'ajoute à cela, une palette d'ennemis aussi invraisemblables que variés.

En parlant d'eux, en plus d'être variés, ils sont originaux, mais n'abordent pas de thème particulier, il y en a de toutes les sortes : homme de feu, mains vertes, Roi Lion ....
Ils ne sont pas spécialement redoutables, mais comme dit plus haut, c'est plutôt leur placement qui posera problème.
Il vous sera plus ou moins facile de les détruire selon le masque en possession et la géographie du niveau.


Des mondes bien cruels.

Paddle en main.

Sur les commandes de bases, le personnage se déplace avec aisance, mais il vous faudra un petit temps d'adaptation car il y faudra gérer un phénomène d'inertie étrange. Les sauts se gèrent en fonction de la durée d'appui sur le bouton et de votre élan, vous remarquerez que Kid peu sauter très haut et même prendre de l'accélération. 

Le comportement spécifique avec les casques est comme vous le savez maintenant bien différent. Kid se retrouvera plus lent, rapide, etc... Vous pourrez  voler, grimper, analyser, tirer, etc.. Le choix est large et change également la physionomie du niveau.

Tout comme Mario, vous casserez  les blocs et options avec votre tête en sautant par le dessous. Vous pourrez selon le casque le faire également par le dessus.

Rester appuyé sur le bouton A lors des déplacements augmente la vitesse de Kid, (comme dans Mario) C'est une option que vous utiliserez régulièrement, notamment dans certaines phases de poursuites.

Reste le bouton B pour les sauts et le C pour l'action du personnage.


It's my life.

Vous l'aurez compris, ce jeu est destiné à un public dit  "HardcoreGamer".
Sa difficulté principale réside dans le fait qu'il n'y a pas de sauvegarde possible et que les niveaux sont très nombreux (4 mondes entre 10 et 20 niveaux) avec souvent des choix de sortie vers des lieux différents. C'est une véritable torture.

Vous recommencerez au début du niveau lors de la perte d'une vie ou d'un continue. De quoi vous faire avaler quelques gouttes de sueur. Le fatal Game Over sonne comme un coup de poing dans le ventre tellement vous en aurez souffert pour arriver là.

Mais malgré tout, KC crée véritablement une sorte de dépendance qui vous poussera à y rejouer et progresser à la dur.
Mais rassurez-vous joueurs occasionnels, avec l'émulation, vous pourrez aisément sauvegarder vos parties ;-)


Après 7H de Kid chameleon.


La vitalité se gère en "points". 2 de base pour un Kid en jeans + 3 autres avec le casque. Le chevalier plus résistant en possède 5.
Si vous perdez vos points de casque, vous redevenez le Kid normal, ce qui donne sur l'instant une impression de fragilité. Après, c'est l'inévitable mort qui vous attend!


Diverses options sont à ramasser en brisant des "P" ou  via des blocs cachés:

- Des diamants qui sont à ramasser régulièrement et vous donneront la possibilité d'utiliser un pouvoir spécial qui varie en fonction du casque. Pour cela, appuyez sur A+ START. Selon les cas, il use 5, 20 ou 50 diamants. Sympa pour aider mais pas indispensable.
Parfois des lots sont présents; des blocs de 10, et plus rare encore, le bloc de 10000 généralement caché dans les zones secrètes.

- Une pièce, assez rare, qui vous donne une vie.

- Un Ankh : qui vous donneront un continue, très utile dans ces dures contrées.

- Une horloge, qui vous donne du temps suplémentaire (très utile).


La réalisation.

Graphiquement, KC reste un soft assez agréable malgré son âge. c'est surtout l'ambiance qui est à retenir. Son coté "électro-claustrophobe" apporte à ce jeu un univers unique et crédible par rapport à la thématique du jeu. Les détails sont nombreux, surtout dans l'animation des personnages et des ennemis. Les niveaux restent plus classiques avec des textures et une profondeur de couleur assez pauvre. Mais cette simplicité ne joue pas forcément en sa défaveur.


Bon point coté audio avec des musiques électro bien conçues et bien adaptées au style, même si elles se répètent vu la longueur du jeu . Même remarque en mieux pour les bruitages qui ne vous laisseront pas indifférents. Notamment le "DIE..." que vous entendrez souvent.


Différents boitiers.


En conclusion.

Kid Chameleon est un  jeu assez difficile, mais qui procure de bonnes sensations et malgré les nombreux échecs que vous subirez, vous serez poussé à continuer. La grande diversité et le comportement des casques, la complexité des niveaux offrent un très excellent challenge et un grand plaisir de jeu.
KC est un jeu qui n'a pas tellement vieilli finalement, car plus basé sur l'intérêt que sur la prouesse technologique et qui vous plaira très certainement.

A vous de jouer:

Télécharger la rom

Réagir sur le forum.

Liens:
Maps de KC : http://www.vgmaps.com/Atlas/Genesis/index.htm
http://kidchameleon.wikia.com/wiki/Main_Page
 


 

 

Article rédigé par Zapier le 20/08/2009
2001-2018 Planet Emulation