Emulez vos consoles retro sous Mac OSX

(2/4)

Openemu : l'émulation pensée pour le Mac

Dossier actualisé le 03/09/2017

OpenEmu est un émulateur open-source exclusivement dédié aux utilisateurs de Macintosh (à partir de OSX El Capitan) Très proche d'un Mame dans son principe, il consiste en un front-end permettant de lancer des ROMS via les fichiers sources d'émulateurs déjà existants (appelés ici "cores") et intégrés à l'application.

 

La version 2 émule les systèmes suivants :

 

  • Gameboy/Gameboy color
  • Gameboy Advance
  • Game Gear
  • NeoGeo Pocket
  • NES
  • Nintendo DS
  • Sega Megadrive/32X
  • Master System
  • Super Nintendo
  • TurboGraphx-16
  • Virtual Boy

 

  • Atari 5200
  • Atari 7800
  • Atari Lynx
  • ColecoVision
  • Famicom Disk System
  • Intellivision
  • Nintendo 64
  • Odyssey²/Videopac+
  • PC-FX
  • SG-1000
  • Sega CD
  • Sony PSP
  • Sony PlayStation
  • TurboGrafx-CD/PCE-CD
  • Vectrex
  • WonderSwan

 



Téléchargement de Openemu

 

Vous pouvez télécharger l'émulateur ici : openemu.org/ Vous pouvez bien entendu aussi vous servir sur le serveur de Planetemu : www.planetemu.net/emulateurs/game-boy Idée plutôt sympathique,

 


Installation de OpenEmu



La décompression et l'installation se font comme n'importe quelle application sous Mac. La première fois que vous lancerez l'émulateur, un assistant vous proposera de vous guider dans vos premier pas.

 

 

 

 


Tous les "cores" sont cochés par défaut, vous pouvez laissez comme ça, même si vous ne comptez pas dans un premier temps émuler tous les systèmes. Ca fera du travail en moins pour plus tard le cas échéant.



L'interface


Nous voici dans OpenEmu. Les utilisateurs de Itunes ou Iphoto ne seront pas dépaysés par son interface copiée-collée sur ces deux logiciels. On y retrouve donc une fenêtre principale que vous pourrez basculer en mode "grille" ou "liste". La barre latérale recense tous les systèmes émulés sous forme de listes de lecture. Notons que les ROMS Supergrafx sont classées par défaut dans la liste Turbografx16… Comme sous Itunes, vous pourrez créer vos propres listes. L'import de ROMS se fait très simplement en "glissant-déposant" ces dernières dans la fenêtre principale. En cas de problème d'import (ROMS placées dans une mauvaise liste), vous pourrez bénéficier d'un menu supplémentaire pour tenter de corriger ces problèmes. Soulignons aussi la barre de recherche indexée très pratique lorsque vous possédez beaucoup de jeux dans votre collection.

 

 

Un petit air d'Itunes, les jacquettes sont la plupart du temps téléchargées automatiquement, la classe !

 

 

Cette fenêtre vous permet de consulter et charger vos sauvegardes instantannées (saves states)

 

Vos captures d'écran, tout simplement ;)

 

 

Un "magasin" de homebrews (jeux gratuits et libres de droits). Initiative légale et tout à fait sympathique

 

Les préférences

 


 


Ce menu vous propose principalement de modifier l'emplacement par défaut de la bibliothèque ou seront stockés vos jeux et de choisir de la maintenir organisée automatiquement ou manuellement. La encore, les habitués de Itunes ou Iphoto ne seront pas dépaysés.



Choix du filtre par défaut pour améliorer le rendu graphique, mode "plein écran" dès le lancement du jeu, etc…



Pour paramétrer vos manettes pour chaque système. Openemu propose un support "officiel" pour un certain nombres de joysticks disponibles dans le commerce (voir liste ici : github.com/OpenEmu/OpenEmu/wiki#supported-controllers) et vous proposera par défaut les choix qu'il estime les plus pertinents.



Pour installer les "Cores" que vous n'avez toujours pas installés…

 

 

 Ce menu vous permet de verifier quels BIOS et fichiers additionnels indispensables à certains systèmes sont en votre possession.

 


Pour obtenir ce menu "secret", vous devrez faire  "haut haut bas bas gauche droite gauche droite b a" avec votre clavier. Pas mal d'options pas forcément indispensables mais plus ou moins intéressantes à tester (changement du nom de vos consoles et de vos jeux selon leur localisation, choisir de relancer l'assistant d'installation au prochain démarrage, nettoyage et rafraichissement des bases de données, format des captures d'écran…)


L'importation des BIOS



Pour jouer avec certains systèmes, il sera nécessaire d'importer des BIOS. OpenEmu vous préviendra par un pop-up lorsque ce cas arrivera.

Attention : Il est indispensable que le BIOS corresponde EXACTEMENT à ce que vous réclame OpenEmu. Non seulement l'orthographe doit être rigoureusement la même (renommez le fichier le cas échéant) mais l'empreinte d'authentification MD5 doit aussi correspondre. Voir cette liste : github.com/OpenEmu/OpenEmu/wiki/User-guide:-BIOS-files

Les BIOS s'importent de la même manière que les ROMS en les glissant-déposant dans la fenêtre principale de Openemu. Un menu (voir plus haut) vous permet de vérifier si les BIOS ont été bien importés dans votre système. Vous pouvez aussi passer par votrenomdutilisateur/bibliothèque/application support/OpenEmu/BIOS

Pour vous donner un coup de main,, voici ma liste de BIOS déjà importés et parfaitement fonctionnels :

 


 Si vous trouvez des BIOS dans votre collection de ROMS, sous réserve que les systèmes les nécessitant se lancent parfaitement, vous pouvez les supprimer car ils feront doublon avec ceux se trouvant dans le dossier BIOS.


L'import des CD

 

Il existe quelques subtilités en ce qui concerne les jeux sur CD-ROMS. Dans un premier temps, sachez que OpenEmu n'accepte pas les archives (zip, rar...) contenant des dumps de jeux CD. Les formats acceptés sont les suivants :

  • CUE+BIN
  • CUE+IMG, CUE+ISO
  • CUE + BIN/IMG/ISO + pistes audio Wav/Ogg/Flac. Le format MP3 n'est pas supporté, pas plus que AIFF et ALAC si chers au monde Apple...
  • CCD+IMG+SUB

Pour importer proprement votre image disque, il vous faudra décompresser votre archive et "glisser-déposer" uniquement le fichier "cue" ou "CCD" dans la fenêtre de OpenEmu. Le logciiel se chargera alors de copier les autres fichiers necessaires. Ne tentez pas d'importer l'ensemble des fichiers car ça sera le gros bordel dans votre bibliothèque !

 

Création d'une playlist pour les jeux multi-disques

 

Pour jouer à des jeux utilisant plusieurs disques, vous devrez créer une playlist et l'importer. Je vais vous expliquer la procédure. Pas de panique c'est très simple ;) Nous utiliserons comme exemple Final Fantasy VII. Depuis la version 2.0.5, il n'est plus obligatoire d'importer les jeux un par un avant de créer la playlist.

Nota Bene : Seuls les fichiers au format Cue+Bin ou Cue+Isos sont acceptés pour la création de playlists.

Premièrement, placez l'ensemble de vos fichiers .cue et .bin (ou .iso) dans un même dossier.

Ouvrez Textedit, allez dans ses préférences et selectionnez "format texte".

 

 

Maintenant, recopiez le nom des fichiers .cue de vos jeux dans l'éditeur de texte en passant une ligne à chaque fois. Dans mon cas, cela donne ceci : 

 

 

Enfin enregistrez le fichier texte avec le nom de votre choix (par exemple "final fantasy 7 complet") dans le même dossier ou sont placées vos Isos et fichiers cue en ajoutant l'extention .m3u. N'oubliez pas de décocher l'option "utiliser l'extention .txt par défaut" si elle est disponible.

 

 

Importez UNIQUEMENT votre playlist ainsi créee dans OpenEmu comme n'importe quel Rom ou Bios et elle apparaitra comme un jeu indépendant se chargeant de rocopier l'intégralité des autres fichiers.

Lancez le jeu et jouez. Lorsque il vous faudra changer de disque, il suffira simplement de passer par le menu d'options en cours de jeu et selectionner le disque de votre choix :

Crédit photo : openemu.org/

 

Remarque : depuis la version 2.0.5 de OpenEmu, même si il est toujours possible d'importer chaque disque un par un le logiciel refusera de les lancer si ils n'ont pas été regroupé dans une playlist selon la méthode décrite plus haut et vous l'indiquera par un message d'erreur.

 

OpenEmu me réclame un fichier .sbi pour se lancer

 

De nombreux jeux PAL (FF9, Medievil, Wipeout 3..) sont protégés contre la copie et refuseront de se lancer si vous ne possedez pas ces fichiiers. Ces derniers sont disponibles entre autres sur ce site : redump.org/. Après avoir renommé le cas échéant le fichier .sbi du même nom que le fichier .cue, glissez le simplement dans la bibliothèque du jeu comme n'importe quelle rom pour qu'il s'importe automatiquent.

Remarque :  Depuis OpenEmu  2.0.5, il n'est plus nécessaire de patcher les Isos psx protégés pour les importer si vous suivez les instructions au dessus. Notez également que OpenEmu refusera catégoriquement de lancer un Iso protégé sans son fichier .sbi correspondant, même si un patch de "déprotection" est au préalable appliqué.

 

Archives compréssées contenant plusieurs fichiers

 

La plupart des ROMS que vous trouverez sur le net (dont PlanetEmu) sont contenues dans un fichier ZIP. Ces archives sont acceptées mais il faut que leurs contenus soientt "propres" avec juste les fichiers dumpés des ROMS. Si vous avez un fichier "étranger" dans votre archive (comme par exemple un readme.txt) le jeu sera automatiquement classé dans la catégorie "Arcade". Pour notre grand bonheur, les sets "No Intro" de Planetemu ne contiennent pas ce genre de fichiers "parasites" et devraient se classer sans problème à leurs places ;)


Et à présent jouons !



Pour jouer à un jeu, double-cliquez dessus. La fenêtre de jeu propose une barre de lecture intégrée inspirée du menu d'un lecteur multimédia qui permet d'accéder à certaines options (mise en pause de l'émulation, réglage du volume sonore, filtres graphiques, save-state, configuration manette "à chaud" ou changement du "core" par défaut pour certains systèmes), très pratique et j'avoue que ça manque sur d'autres émulateurs.


Notons que Openemu fait automatiquement une savestate de votre partie dès que vous quitter le jeu, et vous proposera d''en reprendre le cours la prochaine fois que vous souhaiterez jouer.

 

Crédit photo © www.reactif.net



Tout ça c'est bien beau mais…



Openemu est une application simple, instinctive, relativement performante mais pas exempte de défauts pour les utilisateurs les plus exigeants. On peut déplorer la faiblesse des options de configuration. Il est par exemple impossible de choisir le ratio et la résolution de votre écran ou de votre fenêtre de jeu. On ne peut pas non plus modifier la fréquence de sortie audio ni forcer le "60hz" sur les jeux européens.


Pour toutes ces raison, il peut être intéressant d'essayer d'autres émulateurs plus complets, ce que nous verrons page suivante.
 

2001-2018 Planet Emulation