Cool Spot

(1/2)

Le test

 
 
 
 
 
 
                    Nom : Cool Spot
                    Editeur : Virgin
                    Console : Super Nintendo/Megadrive
                    Année : 1993
                    Genre : Plateforme cool
 
 
 
 
 
 
NB : ce test a été réalisé sur la version Super Nintendo. La jeu Megadrive étant quasiment identique, les deux versions ont la même note (voir en page 2).
 
Mais jusqu'où iront-il ? Après les adaptations de dessin animé, de films, de bandes dessinées, voilà une nouvelle inspiration pour les développeurs : les sodas. En effet, Cool Spot est sponsorisé par une célèbre marque de limonade. Mais où va le monde ?
 
Ne cherchez pas de scénario, il n'y en a pas. Enfin si, mais il tient sur un timbre-poste. Vous êtes Spot, une capsule (enfin, je crois), et vous devez délivrer vos amis capsules qui ont été capturés et enfermés dans des cages. Par qui ? On ne sait pas, peut être par un soda concurrent. Et donc, pour ouvrir la cage de vos congénères, vous dévez réunir un certain nombre de jetons, à travers les différents niveaux du jeu.
 
Je crois que vos objectifs sont clairs
Vous devrez souvent jouer les Tarzan miniatures
 
L'originalité du jeu est que vous êtes à peu près aussi grand qu'une abeille, et donc tout paraît démesuré. Vous escaladez des piles de pièces de monnaie ou des bobines de fil, montez sur un walkman, vous vous accrochez à des vis ou des lacets... De plus, vos ennemis prendront l'apparence de crabes, de souris, ou de petites voitures.
 
Dans chaque niveau sont éparpillées 100 pastilles rouges. Selon le niveau de difficulté choisi, vous devrez en récupérer un certain nombre pour libérer vos collègues, d'une part, et accéder aux niveaux bonus, d'autre part. Niveaux bonus qui vous permettent de gagner des points et des continues. Dès lors, deux choix s'offrent à vous : foncer à travers les niveaux pour les finir rapidement, ou les explorer à fond pour trouver la totalité des pastilles. Tâche ardue, les stages étant vastes et assez labyrintiques, et le temps limité. Heureusement les niveaux sont parsemés de check points, et le chemin est indiqué à certains endroits.
 
Ne réveillez pas un souriceau qui dort
Les bulles "molles" peuvent vous transporter
 
 Le jeu est graphiquement très agréable. La console est bien exploitée, et chaque niveau a son propre univers. Le style est original, tant pour les sprites que pour les décors, on sent que les développeurs se sont amusés. On regrettera juste le faible nombre d'environnements différents : 5 seulement. On repassera donc parfois par les mêmes niveaux.
 
Le meilleur point est cependant l'animation de Spot. Il mérite en effet son nom, car plus cool que lui, tu meurs. Il claque des doigts en rythme dès qu'il est inactif, joue au yoyo, baille, essuie ses yeux/lunettes de soleil...un vrai bonheur. Les ennemis ne sont pas en reste : des souris en pyjama qui vous lancent des bouts de fromage, des bernard l'hermite en caleçon sous leur carapace...vous aurez de quoi faire. Les musiques sont également sympathiques, et correspondent particulièrement aux niveaux : reggae pour la plage, musique western pour le niveau du train...les bruitages sont par contre bien en deçà, dommage.
 
Le chronomètre vous donne du temps supplémentaire
Oui, Spot essuie ses yeux. Où est le problème ?
 
Le gameplay est, selon l'expression consacrée, "bien mais pas top". Spot souffre d'une inertie importante et assez agaçante. Il est parfois difficile de sauter d'une corde à l'autre, car la limite entre la partie préhensible et l'autre est assez ténue. Mais bon, ça reste gérable. Plus embêtant, le scrolling ne suit pas assez vos mouvements. Je m'explique : lorsque vous devez sauter sur une plateforme située en contrebas, l'écran reste à votre hauteur, et ne se cale pas sur la plateforme. Vous sautez donc à l'aveuglette. Irritant.
 
Mais malgré ces défauts, Cool Spot reste un très bon jeu. Un jeu cool, un peu facile (commencez tout de suite en normal, voire hard pour avoir un peu de challenge) mais indéniablement sympathique. C'est tout ce qu'on lui demande.
 
Note : 15/20
2001-2018 Planet Emulation