Wings Of Death - Lethal Excess.

(2/2)

  • Nom : Lethal Excess
  • Développeur : : Eclipse
  • Année : 1991
  • Plateformes : Atari STf - STe / Amiga
  • Genre : Shoot 'em up

Le jeu

Ayant découvert "par hasard" (celui-là même qui fait bien les choses) WoD sur ST, je me demandais si une suite était prévue. J'ai eu beau surveiller les STMAG, Joystick et autre START MICRO que je voyais passer : rien. Que dalle. Nada. Chez les revendeurs, c'était pareil:

-"Bonjour monsieur vous savez si une suite à Wings Of Death est prévue ?" (j'avais 12-13 ans)
- "Une suite à quoi ?"
-"Wings Of Death, c'est un jeu de vaisseau sur ATARI"
-"Désolé mon p'tit gars, connaîs pas. Par contre, y'a Xenon 2 dans le rayon, juste là..."

Et je m'en allais, avec le vent mauvais, faire mes devoirs, l'âme en berne et la larme à l'oeil. (Ces 10 secondes de melo vous ont encore été offertes par Marskilla).

Et puis un jour, quelques années après sa sortie (1991), peu avant que je ne remballe mon ST contre un 486 DX 2 80 (Oui, il m'a fallu un processeur avec une fréquence 10 fois supérieure pour mettre mon ST au placard, mais je l'ai toujours. Le 486, lui, je l'ai revendu ), je suis tombé par hasard sur Lethal Excess, LXS comme on dit dans le métier.

J'ai pas compris tout de suite que c'était lui. Il a fallu que j'attende l'intro pour voir
Wings Of Death II après le logo Lethal Xcess...

Admettez au moins qu'avec un loading screen (écran de chargement) tel que vous le voyez ci-dessus, la proximité scénaristique ne saute pas aux yeux. En fait, dans LXS, c'en est fini du style héroic-fantasy pur (fantaisie héroïque pure). Se retrouvent ici, habilement mêlés, le H-F et la S-F...

Pas le même nom, pas la même ambiance, "Mais pourquoi ?", me direz vous... Et bien, hum comment dire ? Ah, voilà. La formule qui convient est "Parce que".

En fait, je ne suis sûr de rien mais on peut supposer... Ce qui est sûr c'est Thalion et Eclipse ont commençé à faire chambre à part. Thalion n'est pas cité au générique et pour cause : c'est Eclipse qui s'est chargé de sa distribution tout seul comme un grand.

Et puis, comme le dit la chanson: "Les histoires d'amour finissent mal, en généraaaaaaaaal". Enfin, l'esprit Thalion n'est pas loin : le sigle X-TROLL présent au niveau 2 a des liens de parenté graphique je trouve.

X-TROLL est un groupe de codeurs de démos ST comprenant un des "papas" de LXS.
-"Z'auriez pas du feu ?"
-"Interdit dans les lieux publics."

Bon d'accord, ça change. "Et alors ?" ai-je envie de dire. Ainsi, va la vie. S'embourber dans des suites qui n'apportent rien, user les concepts jusqu'à la corde, faire débourser le joueur pour un titre... Ne sont-ce pas là des crimes bien plus grands et combien de fois commis ?

Et puis différent ne signifie pas exempt de toute ressemblance...


Vous vous souvenez de Col Gate ? Je vous présente son grand frère.

Prenons les armes par exemple, et bien on retrouve à peu près les mêmes que dans WoD à quelques exceptions près. L'arme 'Drone' est une nouveauté remarquablement efficace (voir video du premier niveau un peu plus bas).

Autre axe de progression de cet opus, le jeu est un peu plus long. Plus long ? Avec 5 niveaux au lieu de 7 ? Ben oui, c'est possible. les niveaux sont en effet plus grands. D'ailleurs, le dernier niveau vous semblera interminable, surtout au niveau de la tension nerveuse que vous allez éprouver... Mais c'est ce qu'on aime dans les jeux de ce type, pas vrai ?


Lethal Excess c'est BEAU.

Bon, côté continuité scénaristique c'est un peu la honte. Mais comme pour le premier épisode, on va se contenter de passer outre.


Les décors sont (enfin) variés.

Oui. Ca c'est du shoot. Ca bouge, ça tire, ça ramasse, ça évite, ça devient plus puissant...

Tout ce qu'on allait chercher dans les salles obscures sur les machines avec des monnayeurs qui vous faisait raquer chaque partie était devenu disponible à la maison.

Effectivement, y'avait la PC ENGINE, et la NEOGEO était sortie l'année d'avant.

Mais sur l'informatique domestique, hein ? Oui, d'accord y'avait Xenon 2. Allez, regardez donc le premier niveau ci contre et arrêtez de dire des bêtises.

 

Si vous n'avez pas le plugin flash téléchargez la video (format flv).

Et encore, quand on croit avoir tout vu en terme de gameplay, qu'on a fini le jeu en mode le plus dur... Si on tape 'FQST' sur un clavier AZERTY ou 'FAST" sur un QWERTY sur le menu principal, l'écran du fond flashouille en bleu... on lance la partie et... et...

Je vous laisse découvrir.

Pour le son, autant je préfère la musique d'intro de WoD, autant pour la musique 'ingame' je vote pour LXS.

Je trouve que le mix de samples et de son provenant du YM2149 (le processeur Yamaha qui donne ce son si particulier au ST) est plus harmonieux. Comme sur WoD la difference d'architecture ST/AMIGA se traduit sur le timbre du son. Peronnellement je préfère celle du ST (il va m'arriver des bricoles...).

Ci-contre, des extraits de la bande son de LXS sur ATARI.


Si vous n'êtes pas équipé du plug-in flash, vous trouverez le fichier Mp3 ICI.

 

LE TEMPS DE LA MaturitÉ

WoD est bien, très bien même. Et pourtant, LXS est mieux. Les développeurs ont réussi à se surpasser (encore) et à pondre un épisode digne de monsieur plus. Des preuves de ce que j'avance ? Mais j'y viens, j'y viens...

Je vous ai parlé du flipping dans le chapitre précédent. Et bien, LXS propose un autre coding trick bien connu de la demoscene : l'overscan.

Partez pas !!! je vais pas vous expliquer le comment, seulement ce que c'est. Le ST est censé être limité à une résolution de 320x200 (délimité par la ligne rouge, ci-après).

Et bien, sachez juste que dans LXS cette limite est outrepassée (surface marquée en bleu clair sur l'animation ci-dessus).

Et oui, ca dépasse. Ainsi, la surface de WoD était de 288x200. Celle de LXS est de 320x256, soit une agumentation de 42%!!! (42? la réponse à la "Grande Question sur la Vie, l'Univers et le Reste"? ).

Autre truc qui tue la vie qui sauve : les disquettes originales (malheureusement pas les versions crackées) fonctionnaient sur ST et sur AMIGA !!! (Même si ces machines ne sont pas comparables . Faut que je fasse gaffe a ce que je dis, moi, où je vais encore en prendre pour mon grade sur le forum)

En plus, la présence d'un deuxième lecteur de disquettes est supportée. Bien pratique, même avec un émulateur : on met les deux images de disquette dans les lecteurs virtuels et hop ! Pas de demande "Insert disk B" où l'on doit mettre en pause l'émulateur, changer de fichier et refaire partir le bouzin.

Vous avais-je dit que les auteurs de WoD et LXS était des codeurs de démos à la base ? Deux fois ? Et bien à l'occasion de cette troisième fois, je vous dirai juste que l'aspect "démo" transparaît pleinement dans LXS.

A votre gauche, le menu du jeu : Starfield, rasters, flipping... Je stoppe ici l'énumération de "figures de style" connues de la demoscene car je suis persuadé que vous n'avez pas besoin d'une quatrième fois (Les gens qui ont fait WoD et LXS sont des demomakers !!!).

Si vous ne connaissez pas le monde de la démo (pas le jeu tronqué pour faire de la pub, la démonstration technique et artistique) et que vous êtes curieux, allez donc faire un tour sur Pouet.net.

Un shoot 'em up, c'est bien. Un shoot 'em up qui se joue à deux en même temps, c'est mieux ! Allez hop, on y va, en route pour l'aventuuuure. Eclipse a donc implémenté un jeu deux joueurs. Ils sont comme ça.
En revanche, chose peu commune, le score est partagé entre les joueurs. Ah bah ! Voilà une innovation qui renforce l'esprit d'équipe !

J'avais osé reprocher à WoD des graphismes niaiseux (je vais décidément me faire pourrir sur le forum, moi)...

Et bien, cette fois-ci, ce n'est absolument pas le cas.

Et les petits gars n'en ont pas été avares. Par exemple, des loading screens différents, évoquants l'esprit du niveau, sont présents.

Egalement finie la répétitivité des décors ! C'est pas encore Byzance, mais c'est quand même très sympa.

Allez, le dernier truc qui déchire tout. Sur la capture d'écran juste en dessous, vous voyez le "PRESS 'P' TO PRINT HIGHSCORES" sous "HALL OF FAME" ?

Et bien, si à ce moment là, vous appuyez sur la touche 'P', l'imprimante se met en en branle. Et elle imprime, je vous le donne en mille, la page des scores !!! Trop fort, vous pouvez maintenant la ramener comme preuve à la récré.

 

    XXXXX       XXXXX  LL EEEEEETTTTTTTTHH  HH    AAAA LL
     XXXXX     XXXXX  LL  EE       TT   HH  HH   AA AA LL
      XXXXX   XXXXX  LL   EEEEE    TT   HHHHHH  AAAAAA LL
       XXXXX XXXXX  LL    EE       TT   HH  HH AA   AA LL
        XXXXXXXXX  LLLLLLLEEEEEE   TT   HH  HHAA    AA LLLLL
         XXXXXXX
          XXXXX  CCCCCCCCCCCC EEEEEEEEEE SSSSSSSSS SSSSSSSSS
         XXXXXXX  CCC     CCC EEE       SSS       SSS
        XXXXXXXXX  CCC        EEE      SSS       SSS
       XXXXX XXXXX  CCC       EEEEEEE SSSSSSSSS SSSSSSSSS
      XXXXX   XXXXX  CCC      EEE          SSS       SSS
     XXXXX     XXXXX  CCC CCC EEE         SSS       SSS
    XXXXX       XXXXX  CCCCCC EEEEEEESSSSSSS SSSSSSSSS  

 

            THE HALL OF FAME
            ----------------

   1. 20465553            EGO 

   2. 19457454 BLUE SOFTWARE 06.05.1992 

   3. 19433423 BLUE SOFTWARE 21.04.1992 

   4. 17214617 LETHAL OF HOTLINE-ELITE 

   5. 15366926            EGO 

   6. 13897914         BLUE SOFT 

   7. 13115533   STF AND TH - 14.3.92 

   8. 12476617            EGO 

   9. 12146959            EGO 

  10. 12023070 BLUE SOFTWARE 13.12.1993

                     Copyright 1991 Eclipse Software Design

En prime, un ASCII-ART en entête, ben oui ! les programmeurs, ils viennent de la dem...
NON ! PAS TAPER !

Et vous savez quoi ? Si vous utilisez steem (mais ça marche aussi avec WinUAE) vous pouvez rediriger le port parallèle émulé sur votre port LPT. Votre imprimante dernier modèle imprimera alors comme celles de l'époque !!! 16 ans après, vous pouvez encore imprimer vos scores sur PC. Moi, perso, ça me fait délirer.

Et oui, avec cet épisode, le joueur est gâté (pourri), qui va s'en plaindre ?

THE sChtroumpf grognon is back FROM THE DEAD

Me plaindre, précisément, pour faire un test objectif, il faut que je le fasse...

Première critique, les codeurs jonglent tellement bien avec le processeur que le nombre de sprites ne les gène pas. Là où le bât blesse, c'est que le style graphique n'a pas été adapté en conséquence comme sur les danmakus, type Dodonpachi, où les balles sont en rose bonbon...

Pour le coup, à des moments, on a du mal à tout bien distinguer.

 

Il est des fois où l'écran est bien chargé...

Second (et par conséquent dernier) reproche : la difficulté. LXS est quand même autrement balèze que WoD. C'est un fait. Et même en mode normal, faudra être un sacré vindjioux de bon joueur pour le finir.

Exemple, les réalisateurs du jeu sont partis du principe qu'un shoot 'em up à deux, c'est plus facile que tout seul. En même temps, on peut pas leur en vouloir. Ben oui, mais lorsqu'on choisit le mode deux joueurs, le jeu est impérativement en mode très dur, mode qui porte le doux nom de... 'Lethal' bien sûr ! Et là, faudra deux très bons joueurs pour le finir. A bon chat, bon rat. Allez... un petit sourire quoi, c'est vous le chat.

CONCLUSION

Excessif, démesuré, extrême, immodéré...

Autant d'adjectifs qui collent à ce qui constitue à mes yeux LE meilleur shoot 'em up sur ATARI et facile dans le top 5 des shoots de l'AMIGA (Aaaah Project-X, tellement bon... D'ailleurs c'est quoi ce goût immodéré qu'ont les shoots pour les noms 'X' ?).

Cette oeuvre pousse le joueur dans ses retranchements comme il le fait avec la machine qui le fait tourner. Et rien que pour ça, il vaut le détour.

Et s'il n'y avait que ça... mais c'est également un bon jeu en soi.

SM en parlait dans son article, le battage médiatique de Xenon2 lui a assuré le podium de la renommée.

En ce qui me concerne, je mets celui-là sur celui de l'histoire.

Pour info, ce jeu a été développé sur ST, puis adapté sur AMIGA. Certains diront que ce jeu n'exploite pas les immenses capacités de cette dernière machine... Ce qui est certain c'est que ce jeu mértie les lettres de noblesses que je tente de lui rédiger, qu'il profite pleinement des ressources hardware ou non.

Et enfin, parce que c'est vous, cadeau de la maison Planetemu : de quoi faire tourner ce petit bijou sur votre émulateur préféré !

La disquette 1 de la version ST:
La disquette 2 de la version ST:
La disquette 1 de la version AMIGA:
La disquette 2 de la version AMIGA :

Afin d'aller plus loin sur ce jeu, visitez Le site offciel de Lethal Excess. Des tas de bonnes choses vous y attendent :

  • Par exemple, vous apprendrez qu'une version C64 a failli voir le jour!
  • Vous pourrez également avoir des cheats codes et les level maps complètes,
  • vous serez enchantés de savoir qu'un remake PC est en cours par les programmeurs de l'époque,
  • vous aurez accès aux scenarii ainsi qu'à la version beta ST...

Si vous ne connaissiez pas, puisse votre curiosité avoir été excitée. Si vous connaissiez, que la satisfaction d'être retombé dans de merveilleux souvenir vous accompagne.

C'est la fin de ce voyage en amnesie... et j'espère bien, le début du téléchargement pour les moins chanceux d'entre vous.

Parce que les vrai(e)s, les dur(e)s, les barbu(e)s, les tatoué(e)s, eux vont ressortir leur machine d'époque et BLASTER DU MONSTRE GRAVE grâce à ces chefs d'oeuvre du shoot.

Cet article utilise les players flash suivants : Dewplayer reloaded et Flash Video Player.
Un grand MERCI à Piou, Dex, Shenron et Zapier pour leur soutien et leur aide.

 

Réagir sur le forum

Article rédigé par Marskilla le 28/04/2013
2001-2019 Planet Emulation