Super Street Fighter II - Super X - Hyper

(2/3)

Super Street Fighter II X / Turbo

Super Street Fighter II X

  Nom : Super Street Fighter II X / Turbo
Editeur : Capcom
Machine : Arcade
Année : 1994
Genre : Baston

  

Conserver sa suprématie !

6 mois seulement après la sortie de Super Street Fighter II, une nouvelle évolution déboule en arcade, Super Street Fighter II X Grand Master Challenge, ou Super Street Fighter II Turbo en dehors de l'Asie, encore un titre à rallonge que les amateurs finiront par surnommer "2X" pour plus de simplicité. Même si il est encore frais, le contexte concurrentiel de cette sortie s'est complexifié depuis SSF2. En effet, les titres arcade d'autres éditeurs, en particulier SNK, ajoutent de plus en plus d'innovations au genre (King of Fighters n'est pas encore là, heureusement) et la 3D compte bien bousculer les conventions établies avec l'apparition du Virtua Fighters de Sega. Autant dire que ce nouvel opus de la série de référence ne doit pas juste être bon, il doit être excellent (et là, j'esquisse un sourire en coin...) !

Super Street Fighter II X
L'intro gagne en féminité.

 

Super Street Fighter II X
Un Select Screen encore relooké !

 

Lifting léger

L'intro de SSF2 était exceptionnelle, celle de 2X reprend la même base, entrecoupée par le passage de Chun-Li, Cammy (visiblement d'humeur moqueuse) et un mystérieux personnage émergeant de l'ombre. Voila qui flatte encore une fois nos mirettes et titille agréablement notre curiosité. Une fois arrivé au Select Screen, on constate que, malgré une nouvelle interface, le casting est exactement le même que dans l'épisode précédent. Petit désagrément, il n'est plus question de pouvoir faire porter les couleurs de base (celles de SF2) à votre personnage. En revanche, quelle joie de découvrir que l'on peut désormais choisir sa vitesse de jeu parmi 3 ! Bon, même en "Turbo 3", ça n'est pas aussi rapide que SF2'T, mais c'est largement suffisant pour faire oublier la relative lenteur de SSF2. L'écran de versus a été totalement revu, il apparaît plus moderne et plus dynamique, grâce à l'ajout d'un arrière-plan défilant. Celui du Continue subit le même lifting, ce qui dépoussière un peu cet aspect de la série qui n'avait quasiment pas évolué depuis les débuts. Une fois en plein match, on remarque également une légère évolution des barres de vie avec l'ajout des portraits de chaque combattant de part et d'autre ainsi que l'intégration de transparences dans la zone rouge. Même si ces petits ajouts prouvent que Capcom a encore perfectionné son bébé, on comprend vite que ça n'est pas sur le plan graphique que 2X apporte du sang neuf à la saga, le visuel demeurant extrêmement proche du précédent épisode. Pour les amateurs du mode solo, on constate que la progression est redevenue linéaire et identique pour chaque personnage. Vous pourrez donc changer de combattant après une défaite sans avoir à tout vous retaper, ce qui n'était plus possible dans SSF2. En revanche, les niveaux de bonus ont été purement et simplement retirés et le niveau de difficulté est passé de "très dur" à "infernal" (sauf pour la version japonaise). Dommage. Si vous finissez malgré tout le jeu, vous serez gratifié par de touts nouveaux artworks inédits, c'est déjà ça.

Super Street Fighter II X
Dictator découvre à ses dépens les Super Combos.

 

Super Street Fighter II X
Un nouveau coup spécial de Zangief taillé pour l'approche.

 

Fury ou Super ?

La force de Super Street Fighter 2 X réside clairement dans ses innovations en terme de gameplay avec une première nouveauté de taille : les furies ! Apparues avec Fatal Fury (d'où leur nom), les furies sont des super coups spéciaux, désormais inévitables dans le jeu de combat, permettant, si elle fait mouche, d'asséner à l'adversaire un enchaînement automatique de coups. Ces furies s'effectuent le plus souvent via une combinaison de touche plus compliquée que celle des coups spéciaux, elles occasionnent des dégâts considérables mais nécessitent des conditions particulières pour être exécutées. Ici, il s'agit de charger complètement la toute nouvelle barre estampillée "Super" au bas de l'écran, soit en prenant des dégâts, soit en réalisant des coups spéciaux. Ces attaques ultimes, baptisés ici "Super Combo", permettent des retournements de situation inespérés et donnent ainsi une nouvelle dimension stratégique aux matchs. Techniquement, l'exécution des Super Combo se traduit par un joli effet de rémanence bleutée derrière votre personnage, ainsi que d'une explosion occultant tout l'écran en cas de Finish. Pas de doute, c'est classe et jouissif !

Super Street Fighter II X
Nouvelles approches pour Blanka et surtout, nouveaux sprites !

 

Super Street Fighter II X
Le magnifique Super Combo de Claw.

 

Le petit plus

Capcom aurait pu s'arrêter là tant ces Super Combos changent radicalement le déroulement des matchs, mais l'éditeur, soucieux de fournir la version ultime de SF2, nous gratifie d'une bonne grosse pelletée de nouveaux coups en tous genres ! Tout a été pensé pour rendre chaque personnage le plus complet possible, sans pour autant renier leur style de combat originel. Ainsi, Honda se voit gratifié d'une nouvelle chope à bout portant, Blanka de différentes techniques d'approche bien pensées, Zangief d'un nouveau coup spécial absorbant les projectiles et Dee-Jay devient enfin intéressant grâce à un "Jacknife Maximum" faisant office d'anti-air et permettant des juggles et des enchaînements forts intéressants ! Bien entendu, il ne s'agit là que d'exemples car tous les personnages, ou presque, se voient affecter de nouveaux coups, spéciaux ou non, permettant un équilibrage optimal du roster et une profondeur de jeu inégalée ! On ne peut être qu'admiratif devant la richesse du résultat final, d'autant plus que les graphistes ont largement été mis à contribution pour le dessins des nombreux sprites nécessaires à ces nouveaux mouvements. Il semble bien loin le temps de SF2' Turbo où Capcom se contentait de piocher dans les graphismes existants et c'est tant mieux ! Toujours au chapitre des innovations de gameplay, il est désormais possible de se rétablir après une chope afin de subir moins de dégâts tout en évitant les coups à la relevée.

Super Street Fighter II X
Voici ce que donne un Super Combo Finish... Ca pète non ?

 

Super Street Fighter II X
Honda bénéficie d'une nouvelle super chope au dessin inédit.

 

L'énigmatique Gouki

Mais nous approchons de la fin de ce test et je vous entend déjà me demander "mais c'est qui l'ombre dans l'intro ?". Et bien si vous êtes assez tenace pour arriver jusque Dictator sans utiliser de Continue, vous aurez l'insigne honneur d'affronter le personnage caché du jeu : Gouki (Akuma en occident), l'assassin de Gouken, le maître de Ryu et Ken. Ce dernier s'apparente à un clône des 2 karatekas, avec une puissance d'attaque bien plus grande et une palette de coups accrue. Malgré le charisme indéniable du personnage, son intérêt dans 2X reste discutable. Dirigé par le CPU, Gouki est juste insupportable avec ses doubles boules de feu aériennes et sa résistance aux stuns ! Incarné par un joueur, c'est tout d'abord la manipulation permettant de le débloquer qui énerve ! Ensuite, on se rend vite compte que l'angle de sa boule de feu aérienne le rend quasi intouchable et engendre, par le fait, des matchs peu captivants. On comprend alors pourquoi le personnage est interdit en tournois... Il n'en demeure pas moins que Gouki reste un ajout sympathique qui contribue à la part de mystère et de secrets de ce jeu déjà exceptionnel.

Super Street Fighter II X
Gouki ou l'art de l'esquive.

 

Super Street Fighter II X
L'angle des Air-Hadoken de Gouki est infernal !

 

Un goût de perfection

Super Street Fighter 2 X est une incontestable réussite à tous les niveaux. Point culminant d'une série déjà exceptionnelle, c'est sans aucun doute l'épisode qu'il faut retenir de la série. Bénéficiant de la base technique déjà solide de ses ancêtres, 2X enfonce le clou en proposant des Super Combos innovants, épaulés par un assortiment de coups inédits et judicieux qui participent à un nouvel équilibrage quasi-parfait du jeu. D'une profondeur de gameplay inégalée à l'époque et toujours appréciable à l'heure actuelle, ce n'est pas un hasard si ce jeu est toujours autant joué en tournois et sur GGPO. Si SF2 était un superbe diamant brut, 2X est le joyau définitif qui en résulte, fruit du parfait travail d'orfèvre de Capcom. Allez, juste pour faire genre, on peut reprocher au jeu une trop grande difficulté en solo, un personnage caché mal exploité ainsi que la disparition des niveaux de bonus et des tenues originelles, mais c'est tellement insignifiant à côté de tous les bons points qu'accumule 2X ! Dommage qu'il n'ait pas eu la chance d'être adapté sur les consoles populaires de l'époque et reste ainsi peu connu du joueur lambda. Qu'à cela ne tienne, l'émulation est là pour vous permettre de (re)découvrir ce chef-d'oeuvre.

Super Street Fighter II X
Chun-Li et Dee-Jay disposent d'un nouveau coup spécial similaire.

 

Super Street Fighter II X
Un nouvel artwork ponctuera chaque ending de 2X.

 

La note du gros JYP : 5/5

 

 

Version de référence

Si vous ne devez garder qu'un seul Street Fighter II, c'est bien celui-ci !

 

 

Télécharger Super Street Fighter II Turbo

Télécharger Super Street Fighter II Turbo version arcade

  

 

Vidéo de gameplay sur 1 crédit :

 

Episode suivant : Hyper Street Fighter II  >>

 

2001-2022 Planet Emulation