Adventure

(1/2)

Adventure 1/2


 
                    Nom :  Adventure
                    Editeur : Atari
                    Console : Atari 2600
                    Année : 1978
                    Genre : Plateforme/Action



A l'origine, fin des années 1970, ce jeu faisait partie des meilleurs jeux de sa catégorie. Etant très jeune,  revenant du magasin, plein d'espoir en regardant la boite du jeu qui affichait fièrement  dragon, chevalier, château et féérie, j'étais prêt à vivre une expérience hors du commun. Bien sûr, aujourd'hui, le rêve a diminué et ceux qui n'y ont jamais joué vont y voir un intérêt moindre en voyant un cube se promenant dans un labyrinthe mais cela vaut  le détour de s'y perdre.

Rentrons dans le vif du sujet. Vous êtes un cubique chevalier qui ne semble pas avoir d'autre intérêt que de ramener la coupe (Calice) à son château en or (Plusieurs diront que cela ressemble de beaucoup à du jaune, mais détrompez-vous, c'est OR). Etrange mais très efficace, ce chevalier carré ne semble en rien intéressé à sauver une princesse, ce qui lui permet de se concentrer au maximum sur sa quête. Dans cette aventure, notre cube devra visiter des châteaux qui sont malheureusement barrés. Leurs propriétaires, ne se souciant guère des voleurs, ont laissé trainer leurs clefs un peu partout dans le dédale du monde de notre sympathique cube. Ce dernier ne semble pas plus futé que les autres car il doit retrouver la clef de son propre château.



Evidemment cela n'est pas si simple. Notre forme à quatre côtés n'est pas au bout de ses peines car outre le fait qu'il doit se promener seul dans ce labyrinthe, il devra affronter des monstres redoutables qui sont au nombre de 3. Bien que leur silhouette soit totalement identique et que le sujet  du clonage soit sur toutes les lèvres ces temps-ci, il faut savoir passer outre les préjugés car ces 3 trois dragons sont très différents. Pour nous aider, le concepteur a eu l'idée brillante de les identifier par couleur. Ainsi, nous avons Yorgle (jaune), Grundle (vert) et le plus redoutable des 3 :  Rhindle (rouge). Ce trio a un appétit féroce de repas à 4 arrêtes et semble avoir de surcroit une rancoeur indigérable envers notre simpliste héros. Heureusement, ces féroces adversaires semblent avoir de drôles de manières à table et prennent quelques millisecondes avant d'avaler ce qu'ils ont dans la bouche (le temps varie selon chaque dragon, c'est certainement lié au fait que leur mère n'a pas du passer autant de temps pour chacun sur leur éducation), permettant ainsi la libération à notre valeureux dé sans points.

L'inventaire du jeu ne s'arrête pas là et c'est une chance. Ce preux chevalier aurait pu affronter ces dragons à mains nues, mais la piètre qualité graphique de l'époque, si elle ne le gratifia malheureusement pas de membre, lui permet de disposer d'une fonction auto-collante. Sur son chemin, notre gomme carrée pourra y retrouver sa glorieuse épée (Pour les yeux de pauvres humains, cela se matérialise sous la forme d'une flèche mais c'est la que la magie de l'imagination pourra faire toute la différence). Vous l'aurez deviné, du moins je l'espère, cette Excalibur  pourra venir à bout  de tout dragon...c'est garanti1

1 "toutes responsabilités annulées s'il y a mauvaise manipulation de l'épée."
2001-2014 Planet Emulation