Ultraman - Towards the Future

(1/1)

Page 1

Ecran titre
  • Nom : Ultraman - Towards the Future
  • Editeur : Bandai
  • Console : Super Nintendo
  • Année : 1991
  • Genre : Baston

Avant Spectreman,Bioman et cie...

Avant d'être adapté en jeu vidéo, Ultraman fût une série imaginé par Eiji Tsuburaya qui a participé aux effets spéciaux de plusieurs film de Kaijû (monstre) comme l'incontournable Gojira (Godzilla). Appartenant au courant du Tokasatsu (contraction de Tokubetsu Satsuei) qui veut dire effet spéciaux, cette série fit sa première apparition sur la chaine de télévision TBS au Japon en 1966. Rencontrant un franc succès auprès des plus jeunes, elle comportera plus d'une douzaine de saisons et sera une source intarissable de gadgets en tout genre et autres produits dérivés. Pour la petite histoire, Ultraman est le premier extra-terrestre provenant de la nébuleuse M78 à venir sur Terre pour capturer le monstre Belmar afin de l'envoyer au cimetière de l'espace. Une fois sa tâche pratiquement accomplit (il ne reste plus qu'à partir) , une collision dans le ciel entre ce dernier et un vaisseau va changer son destin. Hayata le pilote membre de la patrouille d'enquête scientifique, grièvement blessé est sur le point de mourir. Ultraman va alors lui offrir sa force vitale pour le sauver si bien que les deux ne feront plus qu'un. A chaque fois que Hayata utilisera la capsule Beta, il se transformera alors en Ultraman pour protéger l'univers des monstres qui veulent le conquérir... Dans Ultraman – Towards the future , la menace du virus Gudis qui contamine les espèces vivantes est un fléau qui ne cesse de s'agrandir et toucher toutes les planètes. En effet, un organisme touché par ce dernier se métamorphose avec l'environnement et la pollution en un monstre géant qui ne pense qu'à tout détruire sur son passage. Pour régler cette situation difficile, le monde à besoin d'un sauveur. Et ce sera à vous de le diriger, après qu'il se soit transformé en colosse géant...

Hayata en Ultraman!!!Hayata en Ultraman!!!
Transformation en géant... Transformation en géant...

Duel de titans.

Pour se débarrasser des adversaires dangereux, Ultraman se servira de ses super poings et coup de savate. Les sauts spectaculaires sont également au rendez-vous sans oublier les esquives sous forme de pirouette cacahuètes. En plus de sa barre de vie, on dispose d'une sorte de jauge pour pouvoir lancer quatre types d'attaques spéciales. Dans l'ordre croissant de puissance il y'a KS (Knuckle Shooter) ,AB (Arrow Beam), MS (Magnum Shooter) et BP (Burning Plasma). Lorsque le monstre qui vous fera face sera sur le point de mourir, l'inscription finish apparaîtra. C'est à ce moment précis qu'il faudra utiliser le Burning Plasma pour clôturer le combat dans une explosion de joie. En tout il ya 9 monstres à éliminer pour enfin sauver l'univers et les habitants des planètes touchés par le virus.

Qu'il est vilain!!!Qu'il est vilain!!!
Asta la vista baby. Asta la vista baby.

Catastrophique.

Tout est dans le titre car sur le plan purement technique, le jeu atteint un niveau aussi haut que le sol. Les décors vides sont franchement affreux ; c'est une honte en sachant tout ce que l'on peut faire avec les capacités d'une Super Nintendo. Sans être de mauvaise fois c'est presque aussi beau qu'un Pit Fighter(Nan c'est une blague lui c'est la palme du moche). Et la maniabilité dans tout ça est vraiment approximative à tel point que diriger Ultraman est pénible et aussi rapide qu'un escargot sur pattes. Les animations sont franchement ratés, presque autant que les musiques. Neuf monstres à vaincre et puis c'est tout... Le menu des options est caché et pour le déverouiller, il suffit d'appuyer simultanément sur les touches start et select afin de choisir le mode de difficulté et écouter des horreurs en boucle. Vraiment c'est un jeu à éviter d'urgence, on ne prend aucun plaisir avec et c'est plus une torture qu'autre chose...

Trois minutes sinon rien.Trois minutes sinon rien.
A oublier... A oublier...
Note : 01/10
Article rédigé par Kongue le 08/07/2005
2001-2018 Planet Emulation