Uchû Race Astro Go ! Go !

(1/1)

Nom : Uchû Race Astro Go ! Go !
Editeur : Meldac 
Console :
Super Nintendo
Année : 1994
Genre : Course kawaii

 

La Super Nintendo se démarqua de son éternelle concurrente, la Megadrive, par son hardware qui lui permettait de faire des choses inédites à l'époque, en particulier des zooms et des rotations. La sensation était nouvelle et vivifiante. Mais quand on regarde bien, finalement, bien peu de bons jeux eurent les honneurs du fameux mode 7. La plupart du temps, il était utilisé pour frimer. Des sortes de démos jouables mais sans grand intérêt. Et quand c'était bon, c'était court, voir la phase de jeu en Landspeeder de Super Star Wars.

F-Zero, l'un des tous premiers jeux sortis sur la console utilisait pleinement ce mode et c'était tout bonnement incroyable à voir. Bon, les couleurs n'étaient pas très belles parfois, souvent baveuses, et l'on ne pouvait échapper à de gros pixels moches. Mais quand même ! Quelle sensation ! Encore maintenant, F-Zero reste une valeur sure de la Super Nintendo, au même titre que Super Mario Kart. Seulement, sorti de ces deux jeux, c'est assez plat.

 

Sélection du pilote.

Mais non vous n'êtes pas sur un circuit gay...

 

Uchû Race Astro Go ! Go ! fut un jeu produit uniquement pour le marché japonais. Il fallait l'acheter en import. Ce que je fis en 1994 et je ne l'ai jamais regretté. Prenez F-Zero et ajoutez-y des couleurs flashy, un peu de kawaii, de l'humour et de bonnes idées, secouez bien et vous obtenez Uchû Race Astro Go ! Go !

 

Circuit volcanique.

Les accélérateurs.

 

Comme l'indique le titre, vous allez courir sur des circuits spatiaux (uchû, c'est l'univers en japonais). Vous me direz, F-Zero ne se déroulait pas à Montigny non plus. Ce que vous dîtes n'est pas faux... Mais alors que F-Zero retranscrivait un futur froid et aseptisé, presque chiant, Astro, lui, donne dans le mauvais goût le plus total et très japonais. Du rose, de la pistache, des fanfreluches. Il faut aimer.

 

Cinq courses, cinq victoires. La classe !

Champion du monde !

 

Comme dans F-Zero, nous avons le choix entre 5 personnages avec chacun leur propre véhicule et tous ont des caractéristiques différentes. Jet et Eo² sont deux choix standard. Love a un véhicule ressemblant beaucoup à ceux des Fous du Volant. Seul personnage féminin du jeu, on remarque que sa caisse a un gros cul. Misogynie des programmeurs ? Fly est le pire choix qui soit, avec un vaisseau faiblard et lent. Enfin, Bari a le véhicule le plus rapide mais aussi le plus lourd et donc, le moins maniable. A noter que les records de bouclage de tours de certains circuits seront meilleurs avec d'autres véhicules que le plus rapide. Tout dépend du nombre de virages et de leur difficulté. Le pilotage est délicat au début puisque, contrairement à F-Zero, vous pouvez faire pivoter votre véhicule sur lui-même et donc partir dans toutes les directions. Un léger entraînement est donc nécessaire.

 

Des souffleurs verticaux pour éviter de tomber à l'eau.

Holiday on ice !

 

Les circuits sont très beaux, bien faits et aux couleurs éclatantes. On appréciera ceux des "air" qui vous en foutent plein les yeux et les "pinball" pour leur rapidité. Des musiques très agréables vous accompagnent et cadrent bien avec chaque paysage et les bruitages ne sont pas en reste.

On regrettera par contre la difficulté des circuits sur glace, totalement injouables et vous envoyant sans arrêt dans le décors, d'autant plus que les accélérateurs et autres frondes sont légions dans ceux-ci.

 

En passant sur le crâne, des trous se sont ouverts sur le circuit.

Tapis qui vous accélèrent ou vous ralentissent.

 

Très rapide, maniable, amusant, bien que non jouable à deux hélas, Uchû Race Astro Go ! Go ! est un titre assez méconnu du grand public et qui aurait mérité un vrai succès par chez nous car très bien réalisé et fort distrayant. Les records étant sauvegardés à chaque fois, c‘est le genre de jeu auquel on revient toujours.

 

Note : 8/10

 

SM


Réagir sur le forum

Article rédigé par SM le 09/01/2007
2001-2018 Planet Emulation