Super Mario RPG

(1/1)
Nom : Super Mario RPG
Editeur : Nintendo
Console : Super Nintendo
Année : 1996
Genre : RPG

Langue : Fr (non officielle)
Rom : Télécharger

C'est super, c'est Mario, c'est RPG... Un RPG dans l'univers de Mario avec une histoire agréablement décalée, d'excellents graphismes, un système de jeu saupoudré de pas mal de bonnes idées... Allez déconnez pas, ouvrez moi ce test et téléchargez cette rom !

Super Mario RPG sera l'ultime jeu Mario de la Snes en 1996. Il représente un sérieux baroud d'honneur pour la mascotte de Nintendo. Déjà, la Playstation s'était imposée, ses CD, sa 3D... Et ça faisait aussi un moment que les héros n'étaient plus des moustachus obèses mais qu'importe. La série 2D de Mario s'achèvera en beauté, point.

Si si, je vous jure... La princesse est encore sur le point de se faire enlever là La carte du monde

Allez commençons, enclenchons notre belle cartouche dans notre belle console... Ouais bon OK, lançons Zsnes.
Ça démarre fort : la princesse est en train de partir en bad trip entourée de fleurs. Bowser débarque et l'enlève, complètement stone elle ne se rend compte de rien mais heureusement Mario, son dealer, veille et part vite à la recherche de sa meilleure cliente.
Ouais ouais, c'est pas forcément exactement ça mais regardez la tête que fait la princesse quand même... Elle est pas clean là c'est pas possible !

Bref le début de l'aventure voit Mario débarquer au château de Bowser pour le savater une énième fois. Néanmoins pendant leur combat, un nouvel ennemi apparait. Bien plus dangereux que Bowser, il chasse celui-ci de sa propre forteresse et se prépare à utiliser celle-ci pour envahir lentement mais surement le monde entier par ses légions...

Des graphismes agréables et typés Colorés et avec cet aspect anguleux mettant en valeur la "3D"

Nous voici donc avec le premier RPG de la saga. Il servira d'ailleurs de prototype pour la futur série des Paper Mario qui persiste toujours puisque le dernier épisode est sorti en Septembre 2007 sur Wii (mais n'est plus un RPG, sniff quand même) après être passé sur N64 et GameCube.

On dirige donc Mario et quelques compagnons dans des décors en 3D isométrique, les combats se déclenchant comme un bon Chrono Trigger : uniquement si on touche un ennemi. Out, les combats aléatoires bien lourds style FF (FF je t'aime, pardonne-moi). Bref, on gagne de l'expérience, des super-pouvoirs (super balancer des super boules de feu, trucs comme ça), et des euros pour acheter de l'équipement (des super-calebars, trucs comme ça). En résumé ouaip ça sent le super RPG.

L'univers reste du Mario comme on l'aime. Ce coté enfantin mais légèrement décalé, plaisant ainsi pour tout le monde. Car on débute en se rendant à la cour du roi champignon pour lui dire que la princesse a disparu une nouvelle fois mais ça dérape vite. On croise rapidement un Bowser dépressif, un Mallow, tétard autoproclamé ou les Axem Rangers...

Bowser, SDF depuis peu, pleure devant la forteresse d'un autre... C'est pas facile tous les jours la vie d'un héros

D'un point de vue technique, pas besoin de se fatiguer pour vendre ce jeu.

Les graphismes ? Non seulement, ils sont beaux mais en plus ils sont inspirés. Regardez les screenshots, et ce style cubique mettant en valeur la fausse 3D, ça parle bien mieux que moi, non ? Donc en résumé, ils sont beaux, détaillés, colorés et ont même le bon goût de nous apporter une petite touche d'originalité comme Yoshi's Island l'avait déjà fait l'année précédente...

L'animation est également hors norme. Bien détaillée elle est surtout omniprésente que ça concerne les mimiques des personnages ou celles des.. objets... On retrouve avec plaisir ce souci du détail qui caractérise les derniers épisodes Mario.

La musique reste du Mario. Les mélodies sont simples mais entrainantes et agréables. C'est simple : c'est probablement le point technique le plus faible de ce jeu alors qu'elle est nettement au dessus de la moyenne...

Le meilleur pour la fin, le gameplay. Le souci du détail se retrouve également ici. En combat chaque touche du pad est attribuée à une action particulière, attaque, défense, spécial ou objet. Ça fait gagner du temps par rapport à un menu et ça apporte un vague sentiment de souplesse une fois qu'on s'y est habitué. Ca ressemble à un détail ? C'en est un. Mais un parmi mille. Par exemple, on appuie sur la touche d'attaque juste avant de frapper et on multiplie les dégats par deux, on appuie sur la touche juste avant d'être frappé et on divise les dégats par deux. Ou bien, trouvez une étoile et foncez sur tous les ennemis en vue : vous les éliminerez juste en les touchant mais ça vous ajoutera de l'expérience comme si vous aviez fait le combat complet...

La drogue, l'alcool... C'est sûr que les Power Rangers c'est plus ce que c'était Petit clin d'oeil : Mario revient comme ça après être passé derrière les paravents
Note : 15/20 (19/20 pour les fans de Mario)

Adapter l'univers de Mario à un RPG, voilà un pari audacieux. Pari réussi, Mario RPG est un bijou à plusieurs points de vue. D'abord il bénéficie d'excellents graphismes assez typés pour faire ressortir la fausse 3D. On retrouvera un peu ce style dans Mario 64 d'ailleurs. Excepté quelques ralentissements, la partie technique reste irréprochable. Les musiques, l'animation, les bruitages ou la maniabilité, tout est parfait.
L'univers a le côté enfantin de Mario et le scénario ne nous amènera pas à beaucoup de réflexion mais s'il démarre sur l'ultra classique enlèvement de la princesse par Bowser, il réserve quelques rebondissements qui nous fournissent au final une petite parodie bien agréable du déroulement classique des Mario.

En résumé c'est simple : ce jeu reste incontournable pour tout fan de Mario. Pour tout fan de RPG aussi même si vous n'aimez pas particulièrement Mario, le jeu a suffisamment d'atouts pour être intéressant quand même.
Quant aux fans de RPG et de Mario...


Les plus
Les moins

+ Graphismes
+ Musiques
+ Durée de vie
+ Maniabilité

- Ralentissements courants
- Traduction partielle


Rom utilisée pour le test : Rom us traduite partiellement en fr par Ryusan
-- Réagir sur le forum --

Article rédigé par Shinobi le 31/10/2007
2001-2018 Planet Emulation