Strike Gunner

(1/2)
  Nom : Strike Gunner
Editeur : Activision
Console : Super Nintendo
Année : 1992
Genre : Shoot'em up

Alors là, on ne rigole plus... Plus question des problèmes de vessie d'Alien ou de Predator la buena Macarena, non aujourd'hui on parle d'un shoot'em up devant l'éternel, aujourd'hui on parle de Strike Gunner..

Et Strike Gunner, attention, c'est du sérieux... Une réalisation très correcte (pour 1992), des ennemis et des niveaux particulièrement variés, une bonne durée de vie, plein d'armes...
Et pourtant, pour une raison qui m'échappe, ce jeu n'aura pas la notoriété qu'il méritait et ne sortira même pas en Europe...


Les 15 armes secondaires disponibles
(voir tableau page 2)

Le premier boss, un gigantesque avion
qui donne un bon aperçu de l'esprit du jeu

En un mot comme en cent : c'est le bordel

Vers la fin du 21eme siècle, les grandes nations ont renoncé à leur arsenal nucléaire et le monde coule des jours paisibles à l'abri d'une guerre nucléaire. Malheureusement, le dirigeant taré d'un obscur pays décide de s'allier avec des extra-terrestres pour conquérir le reste du monde. Les autres nations, en grande partie désarmées, se font balayer et décident en ultime recours de construire l'arme ultime : le Strike Gunner... Néanmoins face à l'urgence de la situation, ils n'ont le temps d'en construire que deux.
Vous voici donc aux commandes de l'un d'eux pour aller détruire dans un premier temps le porte-avion où se trouve le taré sus-non-nommé puis pour aller dans l'espace savater un peu de l'extraterrestre (je suis d'ailleurs sûr qu'il doit y avoir des aliens ou des predators dans ces vaisseaux...)

OK... On peut donc conclure qu'en résumé, le scénario est plutôt bidon...


Le jeu pallie le manque de sprites simultanés par
de nombreux ennemis plus imposants

Ne laissez pas les ennemis s'accumuler..

Quand on a pas de tête chercheuse, on a des jambes

Effectivement méfiez-vous, sous ces airs de shoot sympas, Strike Gunner cache une difficulté frénétique s'il vous prend l'envie de jouer au niveau le plus élevé...

Mais rassurez-vous, le principal atout de ce jeu est justement le travail apporté sur sa difficulté avec ses 5 niveaux à choisir dans les options avant de démarrer. Le premier conviendra tout à fait aux débutants dans l'art difficile du shoot'em up. Le dernier, lui, tiendra en haleine jusqu'aux habitués de Mars Matrix.
Cette plage de difficulté est vraiment bien faite et il y a fort à parier que vous trouverez dedans le niveau qui vous correspondra parfaitement. De plus, les niveaux sont assez homogènes, à part le premier un peu plus facile, dès le deuxième niveau on arrive à peu près au niveau de difficulté du jeu entier.
Cet aspect du jeu semble vraiment avoir été conçu pour offrir le plus de fun possible au joueur en lui opposant juste ce qu'il lui faut sans le décourager suivant son niveau. (sauf la difficulté la plus élevée qui, elle, ne fait pas de concession évidement..)

Par contre, les limitations de la Super Nintendo ont obligés les développeurs à revoir les sources de difficulté. Si dans les shoot'em up classiques, on se contente d'accumuler un maximum de tirs ennemis, ici c'est impossible.
Donc ici, plus on augmente plus les ennemis deviennent rapides, ainsi que leurs tirs, le plus souvent vicieux (parfois sur notre vaisseau, parfois à coté..) L'objectif est atteint : le jeu est très stimulant même pour les bons joueurs de Shoot. Malheureusement, il y perd un peu en spectacle. Ici, pas question d'esquiver 40 tirs en zigzaguant, l'idéal pourtant pour briller en société..



Peut-être impressionnant, mais très facile

Lui rigole moins... Surveillez les missiles !

Vive les guerres mondiales, les armes et les gens qui jouent à deux

A côté de sa difficulté si fine, Strike Gunner a encore quelques autres arguments à avancer.
Déjà le fait que la guerre soit mondiale et même un peu plus permet de disposer de 8 niveaux variés... Désert, jungle, mer, jusqu'à l'espace... Le dernier niveau se paie même le luxe de n'être qu'une longue course d'obstacle à l'intérieur du vaisseau mère des extra-terrestres !
Les ennemis ne le sont pas moins avec des unités spécifiques presqu'à chaque niveau (exceptés les 3 premiers où quelques ennemis se retrouvent)

On a également pas moins de 15 armes secondaires à choisir à chaque début de niveau ! Non seulement, elles sont 15 mais en plus, elles sont toutes très différentes et intelligemment conçues. En choisir une plutôt qu'une autre revient souvent à changer complètement de stratégie pour passer le niveau.
Pour le coté purement technique, comme vous pouvez le voir sur les screenshots les graphismes sont agréables même s'ils accusent un peu le poid des années maintenant. L'animation, elle, est quasi-irréprochable avec pratiquement jamais de ralentissements. Les musiques sont très bonnes et collent bien à l'action tandis que la maniabilité est, elle aussi, excellente.

On peut même jouer à deux joueurs, dans ce cas, n'hésitez pas à jouer à un niveau de difficulté élevé. Le choix des armes secondaires devenant ainsi stratégique et l'entraide entre les joueurs primordiale.
En résumé, si vous avez la moindre attirance de près ou de loin pour un shoot'em up et que les graphismes un peu fatigués par les années ne vous dérangent pas, foncez !


Les derniers niveaux se passent dans l'espace

La course du dernier niveau

Les plus

- Difficulté dosable
- Le nombre d'armes secondaires
- Bonne durée de vie (pour un shoot)
- Diversité des ennemis et des niveaux
- Mode 2 joueurs

Les moins

- Peu de sprites simultanés


Note : 15/20

Réagir sur le forum
2001-2017 Planet Emulation