Sonic CD

(1/1)


Nom: Sonic CD - Support: MegaCD - Année: 1993 - Type: Plateforme
Editeur : SEGA - Développeur: Sonic team.


Sonic est de retour pour ce troisième épisode de la série, et c'est le MegaCD qui honore cet épisode avec un opus tout à fait différent des précédents. Pas dans son gameplay ni dans sa réalisation, mais par un principe original proposant à Sonic de voyager dans le temps.

Le Dr Robotnik est une nouvelle fois en forme et compte bien rempiler en asservissant la faune et la flore. Mais cette fois-ci, il tient compte des erreurs du passé en ne s'attaquant pas aux émeraudes, mais à une petite planète du nom logique de "Little Planet", petit univers tranquille mais qui a la particularité de posséder des pierres qui contrôlent le temps, et qu'il compte bien utiliser.

Mais non ne pleurez pas, c'est pas triste car toute histoire a son héros. Sonic a ses indics et est au jus du problème, de plus comme il n'aime pas le Dr Robotnik, il compte bien aider les habitants de cette planète.
 

Dès l'intro.

On constate que le support CD a son utilité. Vous voilà plongé dans un excellent (petit) dessin animé parfaitement rythmé mettant Sonic en situation. Le moins que l'on puisse dire, c'est que ça en jette un maximum et que l'on est impressionné des performances du MegaCD.



Retour vers le futur

Malgré le fait que Sonic CD soit le troisième épisode, il se situe entre le 1er  et le second opus. D'ailleurs sa réalisation n'est pas sans rappeler celle du premier. A part l'ajout du spindash, Sonic CD se jouera exactement comme le premier épisode dans le fond de jeu ou dans la jouabilité.

 

Paradoxe temporel.

La nouveauté, c'est que chaque niveau possède des panneaux de deux types : PAST et FUTUR. En croisant l'un deux et en prenant un maximum d'élan et de vitesse, Sonic sera projeté  à une autre époque. Techniquement les niveaux ne changent que très peu, toutefois l'univers proposé sera lui différent avec un Passé naturel, un futur pollué et un futur qui dépendra des actions passées. Vous suivez toujours? Nan tout bêtement, lors d'un voyage dans le passé, vous avez la possibilité de détruire les deux machines que le Dr Robotnik a placées pour contrôler les bébêtes. Une fois celles ci détruites, le futur de ce passé s'en retrouve modifié,et vous envoie donc dans un autre futur sans Robotnik.


Hé ben, dit comme ça !

Ainsi, Sonic devra parcourir les 7 mondes divisés en 3 zones, 4 niveaux de temps dans les deux premiers actes (Passé - Présent - Futur - Bon futur) et 2 niveaux dans le troisième acte. (Futur - Bon futur)

Soit un bilan de 70 niveaux. De quoi s'y perdre n'est ce pas ? Toutefois le gamplay des niveaux ne change quasiment pas et vous ne serez pas incité spécialement à visiter l'ensemble de ceux-ci. Surtout qu'à l'arrivée, le temps parcouru n'y changera rien.


Les deux machines à détruire dans le passé.
 

Les niveaux

Ils sont dans le même esprit que ceux de Sonic 1 et sont constitués de zones d'eau, flipper, usine chimique, etc... Ils se distinguent par contre des autres de la série par des constructions plus complexes rendant parfois leur compréhension plus difficile.


- Palmtree Panic : Zone classique proposant de nombreux chemins, il permet de se faire la main et de tester simplement les voyages dans le temps.


- Collision Chaos : Pas de session de vitesse ici, mais de nombreuses et difficiles sessions flipper, ayant certainement inspiré "Sonic Spinball".


- Tidal Tempest
: Niveau aquatique alternant le rapide et le lent avec la gestion de l'inertie et de l'oxygène une fois plongé dans le liquide.


- Quartz Quadrant
: Zone très rapide sur le thème du Quartz permettant de grosses et agréables pointes de vitesse. Un très chouette niveau bien étudié.


- Wacky Workbench
: Zone originale orientée platefome basée sur un sol aimanté qui vous éjectera vers les sommets. Contient beaucoup de structures verticales obligeant à passer régulièrement par le bas.


- Stardust Speedway
: Basée sur un thème musical, cette zone rapide et  irritante à cause de ss nombreux labyrinthes parfois compliqués à passer.


- Metallic Madness
: Le laboratoire du Dr Robotnik est un niveau rempli de pièges. C'est le niveau le plus intéressant du jeu.

 

Metal Sonic et Amy Rose.

Pour s'assurer de sa victoire, le Dr Robotnik a kidnappé la petite amie de Sonic et à conçu une arme redoutable, Metal Sonic. Celui-ci interviendra parfois pour vous gêner, il est notamment présent dans la course poursuite du niveau Stardust Speedway

 

Dans le cadre le la Megadrive et concernant "Métal Sonic", c'est un robot conçu à l'effigie de Sonic apparaissant dans les épisodes "Sonic CD" et "Knuckles' Chaotix" .
A ne pas confondre avec l'autre machine présente dans Sonic 2 s'appelant "Mecha-Sonic" qui n'est pas le même personnage, celui-ci apparaissant également dans une version améliorée dans "Sonic & Knuckles".

Cédez le passage.

Comme vu ci-dessus, vous croiserez (plus ou moins selon les niveaux) les panneaux PAST et FUTUR. Ils vous permettront une fois touchés de passer à une autre époque, mais comme pour la Delorean, il vous faudra atteindre une certaine vitesse et une bonne distance pour franchir le cap.
La difficulté étant de garder une vitesse stable pendant plusieurs secondes, chose pas du tout évidente vu le nombre de blocages et de pièges qu'imposent  les niveaux de Sonic CD. Il vous faudra donc trouver une zone d'élan adéquate pour utiliser se pouvoir, les tunnels et poussoirs aidant.

 

Ennemis et Boss de fin.

Pour les ennemis, c'est du classique de chez Sonic. Ils sont peu nombreux mais pertinemment placés pour vous gêner constamment lors de vos déplacements et sont un complément aux pièges toujours vicieusement placés.

Dr Robotnik qui joue les boss de fin, reste fidèle à lui même en vous attaquant par des stratagèmes connus, bien que parfois originaux, il faut l'avouer, mais ne vous opposera que peu de résistance.

Bonus Stage.

Les pierres temporelles sont à récupérer via ces bonus. Vous pouvez y accéder par le fidèle anneau géant en fin de niveau + 50 anneaux.

Ce bonus stage est à mon goût le plus mauvais de la série. Difficilement jouable à cause de la gestion des sprites par rapport au "mode 7". Il est très difficile de manier Sonic sur le parcours, les vaisseaux se décalent bien trop vites lors d'un changement de direction et leurs distances sont difficiles à évaluer. Ces bonus sont irritants et vous rouspéterez à chacun des nombreux loupés.


Allez.. Bon courage.

Petit Sonic.

Chose amusante, dans le niveau "Metalic Madless", Sonic devra réduire sa taille pour pouvoir accéder à certains passages. Ce redimensionnement n'a pour seul but que de passer dans  des passages trop étroits. Dommage car si cela avait été plus développé, le jeu aurai gagné en intérêt. Surtout que le personnage est travaillé et amusant.


C'est à moi qu'tu parles?


Par contre, pas d'émeraudes, donc pas de Super Sonic dans cet épisode.


Réalisation.

Dans la lignée des précédents, cet épisode respire l'esprit Sonic avec des niveaux graphiquement riches et des scrollings en nombre important. Limite parfois en surabondance quand même ce qui rend les niveaux parfois confus tant les détails et animations divers sont importants. Toutefois le scoling principal se détache bien de ceux du fond. On y trouve très peu de niveaux aérés qui pourtant auraient fait du bien tant le mélange des couleurs est imporant et rend l'ensemble parfois psychédélique.
Chaque niveau a ses 4 époques et propose son level desing ce qui représente quand même un travail titanesque.
Coup de coeur pour le niveau "Wacky Workbench III zone 3" qui est absolument magnifique.

Sonic et les protagonistes ont le même design que dans Sonic 1, pas de révolution de ce côté là, même si tout reste d'un bon niveau.

Côté animation, rien à dire. malgré le nombre important de détails, d'animations et de scrollings, tout est parfaitement fluide et rapide. Un vrai Sonic en somme.

Le bonus stage bénéficie d'un procédé similaire au Mode 7 de la Super Nintendo sans toutefois rivaliser avec celui-ci, surtout au niveau fluidité.


Les différents niveaux.

S'il y a bien un domaine qui distingue Sonic CD des autres épisodes, c'est bien par son côté musical qui est grandiose et le support CD n'y est pas pour rien. Les compositions sont à la fois superbes, étranges et rythmées, elles vous plongent dans un univers vraiment particulier. Les musiques varient en fonction du niveau et de l'époque parcourue. Sans conteste LE point fort du jeu.

Notez une différence entre les versions Euro/Jap et US qui sont totalement différentes. C'est une question de goût, mais je pense pourvoir affirmer que celle de la version Euro/Jap sont bien au dessus de la version américaine.

 

Time Attack.

Lorsque vous aurez fini Sonic CD, vous aurez accès à un nouveau mode "Time Attack qui vous permettra de refaire les 3 niveaux de chaque monde (en mode présent et futur dans le troisième acte) le plus rapidement possible. Hélas seulement en mode 1 joueur.


 

Durée de vie

Sonic CD est très facile et à la portée de tout le monde. Bien sûr les obstacles sont toujours bien placés et faire le fier en fonçant à toute vitesse vous enverra directement sur un piège. Les niveaux étant courts, ils se finiront rapidement. Tout dépend en fait de votre façon de jouer. Vous pouvez simplement avancer à travers les mondes jusqu'au boss, et ainsi de suite. Le jeu dans ce cas se terminera très rapidement. Par contre, si vous cherchez absolument à détruire les machines Robotnik du passé et visiter les niveaux dans d'autres époques, le jeu prendra dans ce cas une autre dimension.

Sonic CD peu se vanter d'avoir l'une des plus belles fins que la Megadrive ait portée, avec comme pour l'intro un dessin animé du plus bel effet et une musique qui vous fera siffloter l'air en sortant du jeu.

Deux fins sont disponibles selon vos actions dans le jeu. Une classique et une avec la planète libérée de toute emprise (NdS : pour obtenir la seconde, il faut soit détruire toutes les machines, soit récolter toutes les pierres du temps).


La fin "classique". A vous de découvrir la seconde.


Conclusion.

Sonic CD aurai pu s'appeler Sonic 1 Bis. Pas de révolution mais une évolution du premier épisode. Tous les ingrédients faisant le charme de Sonic sont présents et les magnifiques musiques apportent un réel ajout et une atmosphère dès plus particulières. Sa faible difficulté pourra plaire à vos enfants, mais pourra frustrer les "Hardcore gamer" en manque de challenge. Un bon cru Sonic, qui avec un petit peu plus de travail au niveau intérêt en aurai fait une perle incontournable. Il reste toutefois un excellent jeu et vaut sans conteste le coup d'être joué même aujourd'hui.

Télécharger l'Iso.
Réagir sur le forum.

 

Article rédigé par Zapier le 07/11/2010
2001-2018 Planet Emulation