SkyBlazer

(1/1)
Nom :
SkyBlazer
Editeur :
Sony
Console :
Super Nintendo
Année :
1994
Genre :
Plate-forme

Roms :
Jeu
Langue :
US
Attention : votre navigateur ne supporte pas Javascript ou celui-ci a été désactivé. Ceci empêche le zoom des screenshots.

Activez Javascript si vous souhaitez pouvoir utiliser cette fonction.

L'heroic fantasy c'est pratique : y a toujours des démons qui se font libérer par des demeurés. Je vous le cache pas, c'est encore une fois le cas et je vous laisse deviner qui va devoir s'en occuper.

Intro

En 1992, le petit studio Ukiyotei sortait Hook sur Super Nintendo, un bon petit jeu plutôt inspiré mais totalement saboté par un seul défaut : l'incroyable lenteur du personnage ! Deux ans plus tard, se fut au tour de SkyBlazer mais Ukiyotei avait très clairement tiré les leçons de son premier échec. Cette fois, on a un personnage très agile et même enchainant les coups comme dans un beat'em up !

Alors on tient le chef d'œuvre qu'aurait du être ce con de Hook ?

Les passages où le plafond bouge sont légion ici
Enfin, ça reste de la plate-forme on ne peut plus classique...
Histoire / Univers

Connaissez-vous Raglan ? Ça m'étonne, c'est pourtant le seigneur des ombres et le roi de la destruction. Du moins c'est comme ça qu'il se présente dans l'introduction. Un dieu atteint d'un complexe d'infériorité et surcompensant, voilà qui n'est pas banal... Bref, probablement vexé que personne ne le connaisse, il vient de réveiller Ashura, un puissant démon qui avait été vaincu et emprisonné par Sky Lord au terme d'un combat titanesque. Entretemps, les siècles se sont écoulés et le souvenir de cet affrontement s'est mué en légende. Et pourtant, les ténèbres menacent de nouveau le monde entier, Ashura est réveillé et avec l'appui de Raglan il a rassemblé ses seigneurs de guerre pour écraser toute résistance.
Rassurez-vous, il y a une dernière chance : Sky. Un guerrier prétentieux qui descend directement de Sky Lord. Il fonce donc arrêter Ashura lorsque celui-ci kidnappe Arianna l'ensorceleuse pour l'ajouter à son équipe de glandeurs. Evidemment Sky se fait ridiculiser et un vieux sage entreprend de l'aider dans sa montée en puissance nécessaire avant de retourner affronter Ashura... Oui, dis comme ça, ça fait un peu Karaté Kid mais bon...

Ça, quand on a pas le scénario préfabriqué d'une adaptation comme Hook, c'est tout de suite plus dur... Difficile de le nier, il n'y a ici pas la moindre once d'originalité et une bonne dose de clichés comme les démons libérés sans qu'on sache vraiment pourquoi ou la "princesse" kidnappée.

Une carte du monde permet de choisir (rarement) son prochain niveau
Les points de sauvegarde sont l'occasion de dialogues animés entre Sky et le sage
Gameplay

Le jeu en lui-même brille nettement plus que son scénario et ce, dès les premières secondes. Sky est rapide, agile et enchaine les coups comme dans un (vieux) beat'em up, déjà très bon point pour ceux qui avait souffert avec Hook...
L'orientation est définitivement plate-forme. Gouffre, plateformes mobiles ou non, ennemis hargneux et le plus souvent mal placés, aucun attribut du genre ne vous sera épargné rassurez-vous. Les niveaux sont par contre relativement courts et surtout faciles. Bien sûr, vous ne resterez bloqués nulle part c'est toujours ça de pris mais on aurait aimé un peu de répondant tout de même. On traverse le jeu sans jamais vraiment souffrir et c'est bien dommage. Comme le dit mon voisin qui souhaite garder l'anonymat, un certain Pierre C. : "à vaincre sans risque, on triomphe sans gloire" ou sa traduction moderne "A pawned 1 je 2 noob tro facil, on c clate po".

Il y a tout de même de quoi s'occuper : une vingtaine de niveaux, quelques pouvoirs à débloquer après avoir maltraité des boss. On trouvera pèle-mêle un dash aérien très pratique, un pouvoir de guérison, un timestop facilitant encore les moribondes phases de plate-formes, etc. C'est d'ailleurs l'occasion de voir le soin apporté au style du héros. Toutes ses attitudes ont un certain charisme, les pouvoirs ne font pas exception et s'inspirent même d'une référence du genre : Dragon Ball Z. Le vice étant poussé jusqu'au pouvoir "warrior force" décuplant les capacités de notre héros qui est tout simplement la réplique à peine voilée d'une transformation en Super Saiyan !

En plus de ça, les développeurs se sont appliqués à diversifier leur jeu. Certains niveaux sont des sortes de shoot'em up : Sky a des ailes et il bénéficie d'un tir à distance. L'idée de base est bonne, malheureusement ces phases sont encore plus molles que les phases plate-formes. Les ennemis y sont peu nombreux et pratiquement inoffensifs, c'est plus pénible qu'agréable de devoir attendre que le scrolling automatique arrive à la fin de ces niveaux... Heureusement, ils sont peu nombreux. Dans le même genre, il y a le changement d'ile qui fait office de bonus stage. Sky a de nouveau des ailes et cette fois la camera est derrière lui avec une vue à la Space Harrier et un mode 7 du plus bel effet. Aucun ennemi ici, juste des cristaux à ramasser pour gagner des vies et des mines qui font s'arrêter le niveau si on les touche (mais on ne perd pas de vie et on arrive sur la prochaine ile quand même). Là aussi, on s'ennuie. Le niveau du jeu aurait été plus relevé, le simple fait de pouvoir gagner des vies aurait pu être motivant mais ce n'est pas le cas, loin s'en faut.
Enfin on a une carte entre les niveaux qui aurait pu faire espérer une liberté au moins relative, elle se résume pourtant à aller vers le prochain stage la plupart du temps. Quelques rares fois, on pourra tout de même trouver un embranchement pour choisir l'ordre mais là encore, on a une bonne idée mal exploitée.

Les boss sont une réussite. La plupart étant originaux dans leur forme ou dans la façon de les vaincre
Faut reconnaitre qu'il en impose
Technique

Vous l'avez remarqué sur les screenshots, ce jeu est très beau. Il est légèrement flashy et le choix des couleurs est parfois assez étrange mais l'ensemble reste très positif et les sprites sont tous très bien dessinés. C'est une marque de fabrique de Ukiyotei, ils n'ont fait que trois jeux originaux : Hook, SkyBlazer et Spawn et les trois ont des graphismes irréprochables. L'animation est elle aussi d'un excellent niveau en particulier au niveau de Sky. Comme je le disais plus haut, chacune de ses attitudes est stylée et s'accompagne régulièrement d'un halo d'énergie que ce soit pour les pouvoirs spéciaux ou simplement lorsqu'il donne un coup de pied... Les ennemis ne sont pas en reste ainsi que les boss. Même les niveaux profiteront d'effets très sympathiques, rotation, fausse 3D... Le savoir faire est indéniable.

Il n'y a d'ailleurs pas que les graphismes, les musiques sont également d'un bon niveau. Elles ne sont pas forcément inoubliables mais n'en sont pas moins fort sympathiques à l'oreille.

Enfin la jouabilité, elle, est mitigée. Le gain en vitesse de déplacement est plus qu'appréciable lorsqu'on a connu Hook mais les animations détaillées de Sky font que ses attaques ne sont pas extrêmement rapides. Rien de rédhibitoire mais on a rate le sans faute du côté de la vitesse. Il y a par contre un point pénible : l'inertie des sauts. Je ne parle pas de l'inertie habituelle qui est tout à fait normale, non là c'est bien plus particulier. Si vous avancez puis sautez et lâchez la croix de direction juste après pour faire un saut uniquement vertical, à la réception au sol Sky fera un pas en avant : la fin de l'inertie de sa course avant le saut sur place ! C'est un bug parfois assez gênant car la manipulation est souvent utile tant en phase de plate-forme que contre certains boss.

Après chaque boss, un pouvoir est débloqué. Certains sont indéniablement inspirés de Dragon Ball Z
Vous n'êtes pas convaincu de la ressemblance sur le premier screenshot ? Et celui-là ?
Le bonus stage. Vous ne le croiserez pas souvent, c'est pas grave il sert à rien
Il ne faudra pas hésiter à user et abuser de vos pouvoirs surtout dans les derniers niveaux
Note : 13/20

C'est vrai, j'ai pas forcément été très tendre dans le test avec ce malheureux Skyblazer. Je commence par me moquer de son scénario, j'enchaine en disant qu'il comporte de bonnes idées mal exploitées puis je m'attaque pour finir à sa jouabilité pas tout à fait parfaite.. Mais pourtant, le bilan du jeu est très positif. Il est beau, varié bien qu'assez peu original, l'action n'est pas survoltée mais on ne s'ennuie pas vraiment, Sky est charismatique et ses mouvements sont souvent impressionnants, les boss sont motivants bien qu'eux aussi un peu faciles... Bref, on ne tient pas là un chef d'œuvre certes mais on a tout de même un bon jeu de plate-formes qui en plus, de par sa facilité, pourrait très bien convenir à ceux qui ne sont pas forcément féru sdu genre !


Les plus
Les moins

- Graphismes
- Charisme du héros
- Ambiance originale
- Pouvoirs débloquables

- Très facile
- Jouabilité inégale

Article rédigé par Shinobi le 09/01/2009
2001-2017 Planet Emulation