Rockman & Forte

(1/1)
  Nom : Rockman & Forte
Editeur : Capcom
Console : Super Nintendo
Année : 1998 (si, je vous jure)
Genre : Plate-formes

Rockman and Forte... Megaman et Bass... Je cherche, je cherche et je n'arrive vraiment pas à me décider sur quelle version a le nom le plus ridicule, c'est pénible quand même.

En 1998, on voit sortir des bijoux tels que Resident Evil 2 ou Gran Turismo sur Playstation mais la Super Nintendo est prête pour son baroud d'honneur : ainsi on pourra enfin acheter Frogger mais également Rockman & Forte...

Bass, fidèle à lui-même
 
Le premier boss : ils se sont fait plaisir avec la
transparence et l'aspect 3D
Dans le futur on ne mettra plus qu'une image et vingt mots par CD...

Ce jeu n'est sorti qu'au Japon (d'où Rockman) et à une époque où tout le monde avait déjà été converti en 32bits, ce qui explique qu'il ne rencontrera qu'un faible succès et passera assez inaperçu.
C'est bien dommage car il faut l'admettre : c'est le meilleur épisode de la série Megaman classique ! Megaman 7 avait commencé le changement en bénéficiant d'un scénario amélioré suite au succès de Megaman X, Rockman poursuivra l'idée en se concentrant sur l'autre point fort de X : les bonus à pister.

Ici c'est pas moins de 100 CD qu'il faudra récupérer ! Une trentaine facile à trouver, le reste à dénicher. Et pour se motiver : chaque CD représente une carte avec d'un coté une image d'un personnage de la série (la série classique) et de l'autre une brève description.
Autant vous le dire : c'est très efficace et bien pensé ! Ça donne vraiment envie de tous les avoir tout en ne pénalisant pas ceux qui ne voudront pas prendre le temps de les rechercher (alors que finir Megaman X sans avoir récupéré un seul conteneur de vie et réservoir d'énergie tient de l'exploit)

Pour avoir passé un temps fou à le faire, je peux vous le dire : ça n'apporte rien de tous les avoir... Pas de fin qui change, pas la moindre petite animation.. Rien.. Tant pis, c'est déjà très sympa de lire les descriptions de chacun d'autant que certaines sont vraiment drôles (je soupçonne les traducteurs de s'être lâchés...)

Les boss sont toujours beaux, balèzes et
sensibles à une arme précise
Un boss original, vous allez chercher un moment
avant de trouver comment le blesser
Love me tender bordel de merde

Le King est de retour... Il se ballade avec un énorme casque mais ne vous y trompez pas : si on lui enlève on trouvera une banane gominée à l'huile de synthèse dessous. D'ailleurs il a volé les plans de 100 créations des Dr. Light et Willy pour lever une armée et conquérir le monde ! Seul un mec qui met des cols pelle à tarte, des lunettes encore pire que Poncherello et qui déhanche en permanence son bassin à servomoteur peut projeter ce genre d'exactions...
Alors oui, entre 1977 et 2100 et quelques c'est vrai que ça a été un peu le creux de la vague pour lui mais bon si on se mettait à tolérer ça, que pourrait bien nous réserver Benny B ?

Bref, pour tous nous sauver de ces dangereux criminels, pas de ministre de l'intérieur nain, non 2 robots suffisent : Megaman et Bass ! Si le premier interviendra, comme à son habitude, pour nous protéger, le second lui est plus original. Il faut se souvenir qu'il a été créé et programmé par Willy pour être plus fort que Megaman. Incapable de se soustraire à sa programmation, il passe son existence à tenter de prouver qu'il est le meilleur et c'est dans cette optique qu'il part affronter King.

Techniquement, ce jeu en impose vraiment. Les graphismes tout d'abord : cet épisode est le 9ème de la série classique et il faut bien admettre que le style, après s'être pas mal cherché, est arrivé à maturité. Au delà de l'indéniable exploit technique, c'est bien au niveau du style que Rockman surprend par sa maitrise : toujours aussi coloré, il se débarasse de son coté enfantin pour lorgner vers Megaman X et son public plus adulte. Donnant ainsi un style intermédiaire original et agréable.
La jouabilité est exemplaire, les deux robots réagissent parfaitement, et la façon de jouer diffère assez entre eux. L'animation est irréprochable excepté dans de rares scènes. Enfin, la musique est rythmée et colle bien à l'action et au petit côté frénétique qui plane derrière chaque Megaman.

Bass peut fusionner avec Treble afin de
devenir capable de voler
L'addiction de ce megaman : 100 cd de données
à chercher sur les persos de la série
De l'idée à volonté, tel un catalogue Ikea

Nos deux amis manufacturés sont très différents. Bass étant quand même beaucoup plus puissant que Megaman, attendez d'avoir bien pris le jeu en main avec Bass pour l'essayer (sachant qu'il faudra finir le jeu avec les deux pour pouvoir récupérer les 100 CD). Bass pourra ainsi sauter deux fois plus haut, dasher et tirer dans toutes les directions (y compris vers le haut et les diagonales). Megaman lui peut concentrer son tir et glisser au sol.

Enfin, en tuant des ennemis on pourra récupérer des vis. En les ramenant à Auto, on pourra acheter des améliorations comme un récepteur qui donne un indice sur le point faible des boss, le nombre de CD restant dans le niveau en cours voire une défense ou une attaque améliorée...
Toutes ces idées permettent de construire un jeu dans lequel on fait bien plus qu'enchaîner les niveaux...

Terminons avec évidemment l'inaltérable bonheur de Megaman : ses boss. Une fois encore, pas de déception. Rapides, surprenants et agressifs, la recette reste toujours la même et qui s'en plaindrait ? De nouveau, les pressés chercheront le meilleur ordre pour les battre relativement facilement tandis que les excités prendront un malin plaisir à les vaincre sans cet avantage.

Si X se reconnait à ses doutes, Megaman verse plutôt dans les certitudes...
Oui je casse le suspense et je le revendique...
 
Note : 10/20
(18/20 pour les monomaniaques)

Le meilleur épisode de la série classique.. Peut-être le meilleur toute séries confondues. Rockman & Forte impressionne autant par sa technique bluffante que par ses idées nombreuses et très bien pensées. Les 100 CD, la boutique, les personnages bien différenciés... Et après la baisse de régime sur Megaman 7, la difficulté est de retour et en force.
C'est clairement un passage obligé pour n'importe qui appréciant un tant soi peu le concept un peu particulier de cette série.


Les plus
Les moins

+ Vraiment très beau
+ Deux persos bien différenciés
+ Les 100 CD bonus à récupérer
+ Difficulté toujours aussi stimulante

- L'un des pires Megaman pour la difficulté : à réserver aux furieux du pad

Réagir sur le forum 
Article rédigé par Shinobi le 09/12/2006
2001-2018 Planet Emulation