Robo Army

(1/1)
Ecran titre
  • Nom : Robo Army
  • Editeur : SNK
  • Support : Arcade - Neo Geo
  • Année : 1991
  • Genre : Beat'em all
  • Joueurs : 1-2 (simultanés)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'heure est grave. Un scientifique maléfique a lancé une armée de robots avec le dessein follement original de conquérir le monde, ou du moins une bonne partie. Il est déjà bien avancé, puisqu'il contrôle déjà la ville. Et il a même kidnappé... une jeune femme. On ne sait pas trop pourquoi, ce n'est pas très bien expliqué, mais ça le rend encore plus maléfique, ce qui est un petit exploit étant donné qu'il est vieux, à moitié défiguré et porte un bouc et un monocle. Il parlerait avec l'accent russe que ce ne serait pas plus étonnant que ça.

Deux cyborgs, Maxima, entièrement robotique à l'exception de ses bras et sa tête, et Rocky, qui n'a lui que le cerveau d'humain partent donc avec la ferme intention d'en découdre. Malheureusement pour eux, le scientifique les a vus venir et leur envoie ses troupes robotiques pour les arrêter.

Robo Army est un beat'em all en "2,5D" qui repose sur des bases très classiques (un bouton pour les coups, un pour le saut, des enchaînement automatiques, des choppes) qui a eu la bonne idée d'ajouter quelques petites choses pour se distinguer. Le joueur dispose de 6 capsules qui permettent de lancer un coup spécial dont la puissance dépend de la couleur de ladite capsule : la capsule rouge permet de déployer un laser multidirectionnel, l'orange de lancer une boule de feu, la verte de produire une boule d'énergie au corps à corps. Les capsules ne se rechargent pas seules, mais on peut en ramasser sur le chemin.

Il est également possible d'utiliser des armes, qui sortent du classique trio "batte de baseball - couteau - tuyau en métal", puisqu'on peut utiliser les bras des robots vaincus, ou même balancer des tonneaux ou des voitures. De plus, en ramassant un certain item le héros se transforme en véhicule motorisé qui permet d'écraser des hordes d'ennemis. Enfin, de temps en temps le jeu laisse de côté sa progression horizontale pour des phases verticales.

Les ennemis sont relativement variés, car si on affronte principalement des robots - et même une armée de robots - ceux-ci prennent différentes formes, couleurs, et utilisent différentes attaques et moyens de locomotion. Les boss sont plutôt sympathiques, allant du chien robot géant au flic robot géant en passant par le gorille robot géant, qui semble tout droit venu de Strider d'ailleurs.

Si les ennemis sont nombreux ce n'est pas franchement le cas des décors. La cohérence est certes de rigueur, puisqu'on traverse une seule ville, mais mis-à-part un détour par les égouts on traverse toujours plus ou moins les mêmes rues dévastées.

Techniquement le jeu est honnête sans pour autant faire des étincelles. Les sprites sont imposants, et certains arrière-plans sont réussis, mais la direction artistique n'est pas des plus marquantes, et donc le jeu a perdu de son cachet. Les musiques, assez rock, sont sympathiques mais malheureusement rendues inaudibles par les bruitages omniprésents. Globalement le jeun bien que pas désagréable, manque de personnalité et surtout pêche par son gameplay trop basique, même pour le genre.

Bref, Robo Army est loin d'être honteux mais propose trop peu à tous points de vue pour en faire un titre mémorable. Décidément la Neo Geo aura eu bien du mal à offrir des beat'em all qui sortent un peu du lot.

Réagir sur le forum

Article rédigé par Shenron le 13/05/2010
2001-2018 Planet Emulation