Real Bout Fatal Fury 2 : the Newcomers

(1/1)
Ecran titre
  • Nom : Real Bout Fatal Fury 2
  • Editeur : SNK
  • Support : Arcade / Neogeo
  • Année : 1998
  • Genre : Baston

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après un premier Real Bout très sympa à jouer mais limité au niveau du contenu, et un Real Bout Special qui a su améliorer la formule sur tous les plans, SNK clôt cette série dérivée des Fatal Fury avec Real Bout Fatal Fury 2 : the Newcomers. Un titre à rallonge qui souligne la présence de nouveaux venus, mais n'est ce pas une évidence pour toute suite digne de ce nom ? Doit-on se méfier d'une telle annonce ?

Geese est toujours aussi mordant, malgré son design vieillot (et le fait qu'il soit un peu mort). Raté !!!
Li Xiangfei est plutôt efficace dans le genre bourrin. Chaud devant !


Clairement oui. Mettons les choses au clair tout de suite : RBFF2 n'apporte quasiment rien à la série, mis à part les petits nouveaux annoncés dans le titre. Commençons donc par eux : nous avons maintenant la possibilité de choisir, en plus de tous les personnages présents dans les épisodes précédents, deux nouveaux combattants : Rick, un indien d'Amérique qui pratique la boxe, et  Li Xangfei, une serveuse chinoise qui pratique plusieurs arts martiaux. On peut ajouter aussi Alfred, un personnage caché apparu pour la première fois dans RBFF Special Dominated Mind sur Playstation. Geese fait également son retour officiel, ce qui implique l'absence d'un quelconque scénario.

Ces nouveaux personnages sont réussis, aussi bien au niveau de leur design que leur palette de coups, et s'intègrent plutôt bien dans le roster historique.

Billy est un des rares personnages qui n'a pas vu ses coups revus à la baisse. Pour plus d'efficacité, Bob ne se lave pas les pieds avant un combat.
Celle-là je la mets juste parce que c'est beau. Quoi de plus romantique qu'un rendez-vous sous un cerisier en fleurs ?


Pas de grandes nouveautés au niveau du système de jeu, on repart même plutôt en arrière : le système de plans a encore changé, pour revenir à un ersatz de celui de Real Bout : on ne peut plus se battre sur deux plans, mais uniquement esquiver en arrière plan. Les éléments de décor destructibles aux extrémités des aires de combat ont également disparu, et par contre on note le retour des décors avec un seul plan, avec une "punition" si on est projeté en arrière plan. La seule vraie nouveauté est la possibilité de rouler directement en arrière plan après avoir été mis à terre.

Sinon, si vous avez joué à RBFFS, vous ne serez pas dépaysé : les Reversal, Super Moves, Break Shots, sont de retour, et les palettes de coups des protagonistes sont quasiment inchangées. Bon, les équipes de SNK ne sont pas totalement fumistes, et il y a eu des petits ajustements, certains pour le meilleur (le Dragon Punch d'Hon Fu est beaucoup moins abusé), d'autres pour le pire (Terry, qu'ont-ils fait à ton Power Dunk ?). Le jeu est également légèrement plus rapide que son prédécesseur, aussi bien au niveau des combats que dans leur enchaînement : plus de décompte du score ou de rang à la fin d'un combat, plus d'écran de victoire, on passe d'adversaire en adversaire quasiment sans transition.

Sokaku fait tout pour ne pas avoir à se salir les mains. Rick est très rapide et enchaîne bien, mais est délicat à prendre en main.
Mary peut faire la maline, mais on l'a connue plus efficace. Toute la petite famille est venue encourager Kim.


Pas de révolution au niveau graphique. On note l'apparition de nouveaux décors, et la plupart servent à plusieurs personnages, avec juste un changement d'heure pour varier un peu. Certains personnages ont cependant leur décor à eux : Rick et Li, mais aussi Laurence, Geese et Krauser. Aucun changement au niveau des sprites n'est à noter en dehors des coups qui ont été modifiés. Il est d'ailleurs assez scandaleux que Geese n'ait pas eu droit à un lifting, son sprite est le même depuis Fatal Fury 3 et fait un peu tâche. Les musiques sont pour la plupart reprises de l'épisode précédent.

Real Bout 2 n'est pas mon épisode préféré. Même s'il est le plus complet, certains changements sont assez perturbants (raahhh, cette manip à la noix pour le Power Dunk), et l'ambiance du jeu est... particulière. Les artworks sont horribles, et la quasi-absence de transtions entre les combats est perturbante, et nuit grandement à l'ambiance. C'est pour cela que je lui préfère largement RB Special, qui est perfectible aun niveau de l'équilibre des forces mais dont l'environnement est bien plus agréable. On commence en tout cas à se rendre compte que la série s'essouffle, et qu'il n'y a plus grand chose à faire au niveau du gameplay pour la faire progresser sans la dénaturer. A ce titre, l'arrivée de Garou : Mark of the Wolves a été une bénédiction.

 

Réagir sur le forum

Article rédigé par Shenron le 31/03/2010
2001-2018 Planet Emulation