Pokémon Trading Card Game

(2/5)

Les cartes du jeu

LES CARTES DU JEU

 

Les cartes présentes :

 

Le jeu est basé sur les cartes réelles du TCG : le Set de Base publié en France le 18/11/1999, l’extension Jungle publiée en France le 01/07/2000 et l’extension Fossile publiée en France le 01/11/2000. Le jeu possède donc l’entièreté du TCG de l’époque ! 

   
Booster du set de base.   Booster de l'extension Jungle.   Booster de l'extension Fossile.
Cliquez sur les images pour agrandir.

 

Mais y a-t-il toutes les cartes ? Pas exactement. Le jeu ne différencie pas les cartes rares non holographiques des cartes rares holographiques lorsque des deux versions existent pour une même carte : toutes les cartes rares du jeu sont systématiquement en version holographique si elle existe. Manquent également à l’appel pour des raisons inconnues (cartes trop craquées ?) l’Electrode du Set de Base (n°21) et le Métamorph de l’extension Fossile (n°3). 

 
Ces 2 cartes ne sont pas présentes dans le jeu.
Cliquez pour agrandir.

 

De plus, 18 cartes inédites ont été créées spécialement pour le jeu vidéo et les 14 premières cartes promotionnelles sont disponibles dans le jeu. Au total, le jeu possède 226 cartes. On n’est clairement pas volé sur la marchandise en sachant qu’on peut s’essayer à l’intégralité du TCG de l’époque (l’extension Fossile étant sortie un mois et demi avant le jeu vidéo) pour le prix d’une cartouche GameBoy ! Avec en prime, une carte inédite tirée des cartes spécifiques du jeu dans la boîte, c’est cadeau ! 

 
La version en jeu de la carte promotionnelle Miaouss et la version physique de la boîte du jeu. Cliquez pour agrandir.

 

 

Lire une carte Pokémon :
 


Plusieurs éléments sont à prendre en compte et à comprendre lorsqu’on lit une carte Pokémon. Les aspects les moins importants sont encadrés en noir :
 

   
Les détails supplementaires sont obtenus avec les touches gauche/droite de la manette.

 

- 1 : Le nom du Pokémon (obviously…)


- 2 : Le type du Pokémon ; il en existe 7 : Plante, Eau, Feu, Electrique, Psy, Combat et Incolore. Dans le jeu moderne, les types Obscurité, Métal, Dragon et Fée ont été rajoutés. Les attaques du Pokémon seront toujours de ce type. Vous noterez qu’elles ne correspondent pas nécessairement au type des Pokémon dans le jeu vidéo classique. Par exemple, Tadmorv est Poison dans le jeu vidéo, mais comme ce type n’existe pas dans le TCG, il est de type Psy. Ou comme dans l’exemple, Nidoqueen qui est Poison/Sol devient de type Plante.
 

- 3 : Le nombre de points de vie.
 

- 4 : Le stade d’évolution du Pokémon ; il en existe 3 : Pokémon de base (représenté par un losange vert), stade 1 pour la première évolution et stade 2 pour l’évolution finale. Sauf utilisation d’une carte spéciale, on est obligé de poser d’abord un Pokémon de base sur le banc puis le passer au stade 1 puis au stade 2 pour son évolution finale. Dans la version moderne du jeu, les cartes EX sont des Pokémon déjà complètement évolués mais considérés comme des Pokémon de base.


- 5 : Les attaques du Pokémon ; sont représentés leur nom, le nombre d’énergie nécessaire pour les utiliser (pour les symboles * , cela signifie que n’importe quelle énergie peut être utiliser ; par exemple pour Fiancés, on a besoin d’une énergie Plante + une autre énergie de n’importe quel type), leur puissance et les caractéristiques particulière (effet secondaire, lancé de pièce, etc…). Il faut appuyer sur droite sur la manette pour avoir les descriptions supplémentaires.
 

- 6 : Le coût retraite ; c’est le nombre d’énergies qu’on doit défausser pour faire revenir le Pokémon sur le banc et faire un changement de Pokémon… et oui, ce n’est pas aussi gratuit que dans le jeu vidéo classique.
 

- 7 : Les faiblesses et résistances ; une faiblesse cause le double de dégâts si une attaque de ce type est portée. La résistance diminue les dégâts de 30 points. Dans la version moderne du jeu, le nombre de points de résistance est généralement de 20 points.
 

- 8 : L’extension de la carte : l’extension Jungle est représentée par une icône de pétales (ça ressemble à un Rafflésia) et l’extension Fossile par une patte squelettique.  Le symbole GB est pour les cartes créées spécifiquement pour ce jeu vidéo.
 

- 9 : La rareté de la carte ; la rareté est représentée par différents symboles : un rond correspond à une carte commune, un losange correspond à une carte peu commune et une étoile à une carte rare. Le jeu ne différenciant pas cartes rares et cartes rares holographiques, elles sont toutes holographiques lorsque c’est possible. Dans le vrai jeu de cartes, les cartes rares sont représentées par une étoile noire et les cartes rares holographiques par une étoile blanche.
 

- 10 : Le numéro de la carte ; il sert à différencier et à classer les cartes. Ceux du jeu ne correspondent pas aux cartes réelles mais à une numérotation interne spécifique.
 

- 11 : Le niveau du Pokémon ;  sert à différencier les Pokémon de la même espèce mais avec des points de vie et des attaques différentes. Cette notion a été totalement abandonnée dans la version moderne du TCG.
 

 
Certains Pokémon disposent de Pouvoirs Pokémon aux effets variés.

 Non représenté sur la carte de Nidoqueen :  les Pouvoirs Pokémon. Ils peuvent s’activer une fois par tour, même si le Pokémon est sur le banc ou avoir un effet permanent.

 

Les autres cartes :


Il n’y a pas que des cartes avec des Pokémon dans le TCG. On trouve dans ces autres cartes :

    - Les cartes Energie, de 7 types différents : elles sont nécessaires pour pouvoir utiliser les attaques des Pokémon qui en demande un nombre variable. Comme pour les types de Pokémon, on en dénombre 7 : Plante, Eau, Feu, Electrique, Psy, Combat et Double Incolore. Les énergies Double Incolore donnent 2 énergies incolores d’un coup ce qui est très pratique pour les attaques très demandeuses. Par exemple pour le Nidoqueen plus haut, on peut attacher 2 énergies Plante et une Double Incolore pour utiliser Ultimapoing. Dans la version moderne du jeu, des cartes énergies spéciales avec des effets supplémentaires ont été ajoutées.

 
Une carte Energie Feu standard et une carte Energie Double Incolore.

 

    - Les cartes Dresseur vous permette des actions très diverses comme la Potion qui rend 20 PV ou Léo qui permet de piocher 2 cartes. Certaines permettent d’handicaper votre adversaire comme Suppression d’Energie qui défausse une énergie attachée à l’un de ses Pokémon de votre choix. Vous pouvez en utiliser autant que vous voulez durant votre tour. Dans la version moderne du jeu, les cartes Dresseur sont de 2 types : les cartes Outils (représentant des objets) et les cartes Supporters (représentant des personnages du jeu). On peut utiliser autant de cartes Outils que l’on veut, mais une carte seule carte Supporter est autorisée par tour.

 
La potion permet de soigner
son Pokémon.
  Très pratique, Léo permet de
piocher deux cartes.

 

Obtenir des cartes et créer des decks:

Et oui, c’est bien beau de vouloir être le meilleur, mais faut-il encore se créer des decks puissants. Vous n’irez pas très loin avec le deck à thème du Dr Mason, il vous faut donc mettre la main sur de nouvelles cartes. La manière la plus simple est de se battre contre les membres des cercles, chaque victoire vous faisant gagner 2 boosters de 10 cartes aléatoires. Enfin, peut-être pas si aléatoire que cela car il m’a semblé que ceux donné par les champions contiennent de meilleures cartes. Pas grave, on peut les affronter autant qu’on veut eux aussi !
On vous offrira 4 types de boosters différents dans le jeu : Colisée, Mystère, Evolution, Laboratoire. Chaque type contient une sélection de cartes. A vous de les noter méthodiquement pour savoir quel booster gagner pour obtenir telle carte… ou vous allez consulter une liste sur Internet, c’est à vous de voir (c’est bizarre, je sens qu’il y aura moins d‘amateurs pour la première solution…)!

 
 
 
Les différents boosters obtenus dans le jeu.

 

Il y a d’autres moyens d’obtenir des boosters comme les mails du Dr Mason avant d’affronter un Maître de Cercle ou en combattant le bizarre Imakuni avec son look chelou limite flippant (d’autant plus qu’il s’agit d’une personne réelle ! Visitez son site et son compte Twitter , je crois qu’il n’y a rien à ajouter) et ses decks loufoques ; ce dernier vous donnera pas moins de 4 boosters si vous le trouvez et le battez.  

Thème de Imakuni?.

 

   
Les assistants du Dr Mason permettent de gagner
des boosters avec que des cartes Energie.
Mais Sam est le plus rentable!
Un mail du Dr Mason, un booster à
la clef.
   
Première rencontre et partie avec Imakuni?.
Cet énergumène chante l'équivalent du Pokérap au Japon.
Il a aussi illustré des cartes du TCG et participé
au design des deux premiers Pokémon Ranger sur Nintendo DS.

 

Des personnages dans le jeu vous proposeront des échanges pour obtenir des cartes promotionnelles très rares, dont Ishihara, le frère de votre rival. D’autres vous en fourniront sous certaines conditions. Ce nom n'a d'ailleurs pas du être choisi au hasard: en effet, le président de la société Creatures (créée sur les cendres de APE Inc., géniteur de Mother et de EarthBound,  à l'occasion de la sortie des premiers jeux Pokémon) qui s'occupe de gérer le merchandsing de la licence et notamment le jeu de cartes s'appelle Tsunekazu Ishihara.

 
Les échanges permettent d'obtenir des cartes promotionnelles.

 

 

Vous avez le droit de transporter 4 decks sur vous. Vous pouvez les composer vous-même ou vous aider des machines à decks automatique chez le Dr Mason qui possèdent des modèles de decks préconstruits. Cependant, il faudra avoir la totalité des cartes d’un deck préconstruit pour l’avoir (pas de possibilité de le faire à moitié puis s’arranger à sa sauce) la machine vous listant les cartes manquantes et il faudra débloquer chaque machine en y insérant la médaille du Maître correspondant. Autant dire que c’est très contraignant et vous aurez souvent aussi vite fait de les composer vous-même !

 
Vous passerez du temps à
cet écran de création de deck.
  Une machine à decks automatique.

 

Lorsque vous créez des decks dans votre inventaire, vous ne créez pas des modèles de decks mais des decks physiques, c’est à dire que si vous voulez mettre 4 cartes Potion dans 2 decks, vous devrez posséder 8 cartes Potion. A cause de cela mais aussi parce que vous devrez adapter en permanence vos decks à vos adversaires vous devrez les démanteler souvent. Heureusement, vous pouvez conserver les modèles de vos decks chez le Dr Mason grâce à la machine à sauvegarder les decks.

Cette machine conservera vos modèles de decks.

Pour créer un deck, il y a certaines règles à respecter : vous ne pouvez pas mettre plus de 4 cartes identiques en dehors des cartes énergie que vous pouvez mettre à volonté (à l’exception des énergies Double Incolore qui sont aussi limitées à 4).
C’est à voir de voir pour dans compositions avec lesquelles vous êtes le plus à l’aise. Pour ma part, j’utilise beaucoup de cartes Dresseur.

 

2001-2018 Planet Emulation