Nobuo Uematsu: l'homme derrière les musiques de Final Fantasy

(1/2)

Biographie de l'artiste


Eh oui, c'est lui... Nobuo Uematsu.

Mais qui est donc ce moustachu souriant ?

Aujourd’hui, presque tout le monde s’intéressant au merveilleux monde du jeu vidéo connaît le géant nippon du jeu de rôle, Square Soft (maintenant Square-Enix). Ce dernier nous a enchanté depuis des années, particulièrement avec sa série à succès, Final Fantasy. Des jeux de rôle dotés d’une production artistique impressionnante et de scénarios de très bonne qualité (pas pour tous les opus, par contre). Depuis les débuts de cette grande aventure, un grand nombre de joueurs ont été impressionnés par la qualité et le niveau de complexité des compositions musicales dont ces jeux sont dotés. Et bien, pour les plus curieux, la surprise derrière ces morceaux est un seul homme parfois entouré d’un orchestre symphonique, Nobuo Uematsu. Ce génial compositeur, contre toute attente, n’était vraiment pas destiné à la musique de par ses études dans un domaine assez éloigné. Il s’agit donc d’un article biographique pour apprendre à mieux connaître ce personnage moustachu ainsi que son ½uvre, qui font maintenant partie de spectacles très populaires et appréciés.

Dear Friends
Concert avec la musique de Final Fantasy en avant-plan.

Commençons par une petite présentation.

Nobuo est un compositeur très reconnu né le 21 mars 1959 à Kochi, au Japon. Il est diplômé de l'université de Kanagawa et il écoute à peu près tous les genres musicaux. Il a été engagé chez Square en 1985, où il a créé son ½uvre musicale ultime, Final Fantasy. Il utilise le matériel suivant : un Roland SC88, un Mac Vision et un Kurzweil K1200. Il joue du piano,  de l'harmonium, de la mandoline et du bouzouki. Malheureusement pour nous, il a quitté Square-Enix en 2004.

Roland SC-88
Un Roland SC88, modèle utilisé par Nobuo

La musique, seulement qu'un passe-temps.

Pour Nobuo Uematsu, la musique était une passion, mais elle n'avait pas sa place au niveau de sa carrière. Débutant la composition au piano très jeune, à l'âge de douze ans exactement, il voulait créer en s'inspirant de son idole ; Elton John ! Les circonstances se succédant, il s'est éloigné de la musique lorsqu'il a été forcé par son père à entrer à l'université de Kanagawa, d'où il a été diplômé pour être en voie de devenir avocat ou encore médecin. La musique était donc un talent qui resterait caché s'il avait utilisé son bagage universitaire pour définir son avenir professionnel. Mais malgré ses études, il rêvait de devenir lutteur professionnel où une profession similaire se rapportant à son fanatisme pour les séries de combats à la télévision japonaise. 

Elton John !
Elton John, l'idole de jeunesse de Nobuo.

L'artiste renaît.

C'est à l'âge de 22 ans que notre moustachu talentueux renoue avec la musique en créant un groupe où il est transféré du piano au synthétiseur. Ne se sentant pas à sa place, le goût de la composition est trop fort pour continuer à seulement interpréter. Il décide donc de créer ses propres compositions avec lesquelles il espère avoir un contrat avec quelconque firme de publicité. Inévitablement, une compagnie de radio commerciale japonaise décide de l'embaucher pour qu'il leur compose quelques petits morceaux pour des publicités audio. Mais c'est en 1985 qu'un évènement très important se produit. En effet, une ami d'Uematsu lui propose une entrevue avec son supérieur, qui était le président d'une compagnie de jeux vidéo recherchant un musicien pour les thèmes de leurs créations. Vous l'aurez deviné, il s'agit de Square Soft, avec en tête nul autre que Hironobu Sakaguchi ! Ce dernier rencontrera donc Nobuo en privé pour un entretien d'embauche et le musicien sera alors choisi pour un emploi assez spécial, mais qui pourra donner un espace de jeu pour son imagination.

Nobuo content.
" Ouah, je peux bosser dans la musique !! "

Ses débuts avec Square.

Un nouvel univers s'ouvrant devant Nobuo, il se met au travail en accomplissant sa première bande originale en 1986. Il s'agit d'un jeu nommé Cruise Chaser Blasty sous le système NEC PC-88. Par la suite, il composa plusieurs bandes sonores pour des jeux de console Nintendo Entertainment System (NES) jusqu'à ce qu'une nouvelle assez redoutée éclate. La compagnie nippone veut mettre la clé sous la porte à cause d'un problème économique. Mais avant de quitter, Sakaguchi décide de lancer la production d'un jeu de rôle nommé Final Fantasy, histoire de partir en laissant un dernier effort. Le jeu de rôle est alors un genre très prometteur relativement au tempérament de la boîte de production. Judicieux choix, ce jeu sorti en 1987 est un succès fulgurant ! En fait, près de 520 000 exemplaires ont été vendus au Japon uniquement ! La compagnie était donc sauvée et notre artiste pourra donc continuer à produire dans cette série, car le travail qu'il avait fait dans ce premier opus était très réussi.

Final Fantasy 1
Final Fantasy, premier du nom.

De nouveaux collègues de travail.

Sa carrière est lancée, Uematsu pourra composer pour la série Final Fantasy, mais il n'y a pas que cette série qui l'occupera. En fait, c'est en 1992 qu'il fait embaucher Yoshitaka Amano. Ce dernier se voit donc accompagné de Nobuo pour finalement signer sa première bande originale, Chrono Trigger, sortie en 1995 avec le travail judicieux de Nobuo en arrière plan. L'année suivante, le sixième opus de Final Fantasy était sorti depuis quelques temps et un nombre incroyable de joueurs avaient été charmés par la musique de qualité se retrouvant dans leur cartouche NES ou SNES. Profitant donc d'une place de choix dans le milieu des jeux vidéo, Uematsu se voit travailler dans un nouveau projet. Front Mission, avec non moins de quatre créateurs au niveau de la production sonore. Nobuo Uematsu retrouve son collègue Yasunori Mitsuda et ils sont accompagnés de Masashi Hamauzu et de Junya Nakano. Encore une fois, ils travaillent ardemment sur ce projet pour finalement que Front Mission : Gun Hazard sorte. Lors de la production de la bande originale du jeu, nos deux compagnons de Chrono Trigger étaient supérieurs aux deux nouveaux de la boîte Square.

Chrono Trigger sur Super NES
Chrono Trigger, un jeu dont la bande sonore a été réalisée par Yasunori Mitsuda et Nobuo Uematsu.

Ses dernières années chez Square...

C'est en 2000, riche de tous ses morceaux dans la série Final Fantasy, qu'il signe sa dernière bande originale en solo. Pour cette occasion, ce n'est vraiment pas rien, il a composé plus de 160 thèmes pour le jeu Final Fantasy IX ! Il dispose de moyens plus évolués et la qualité sonore est digne d'un album de film très poussé. L'épisode suivant a été réalisé par lui-même et deux collègues, Hamauzu et Nakano (les mêmes qui ont travaillé avec Nobuo sur Front Mission), qui font preuve d'un talent remarquable pour une B.O. de Final Fantasy X assez raffraîchissante. L'OST de l'opus X1 est sorti en 2002, un bon résultat très bien travaillé avec des compositeurs d'expérience. En fait, Hamauzu et Nakano sont remplacés par Naoshi Mizuta et Kumi Tanioka, ces derniers font un travail de maîtres, c'est encore une fois une réussite au niveau musical . Nobuo n'a donc pas participé énormément à cet album, en fait il n'a créé que quelques pièces seulement, juste avant de quitter Square...

FFXOST
L'OST (Original Sound Track) de Final Fantasy X

Nobuo Uematsu, ses derniers projets.


Malgré son départ, Nobuo reste assez actif et se concentre plutôt sur ses concerts. Il a même produit un spectacle d'adieux pour les fans de la série Final Fantasy, 20020220, qui fut un très grand succès. C'est un personnage très polyvalent, qui sait renouveler la valeur de ses compositions antérieures. Il est un amoureux de la musique en général, tous genres confondus. En guise de preuve, il a même sorti deux albums Metal à l'aide de son groupe, The Black Mages. Ces albums résultent d'une compilation de plusieurs titres très appréciés de longue "musicographie" de l'artiste. Mais attention, Uematsu n'a quitté Square-Enix qu'en 2004 car il a participé à la production de la distribution musicale du film très attendu; FF VII Advent Children. Si vous vous intéressez moindrement à l'artiste et/ou à la série, je vous conseille de sauter sur l'occasion en espérant un épisode supérieur au dernier film de Final Fantasy.

2001-2018 Planet Emulation