Meynaupede

(1/1)

Meynaupede

 Nom: Meynaupede - Support: Amstrad CPC - Année: 1985 - Programmeurs : Fred et Ted

 

Si à première vue  la réalisation de Meynaupede paraît austère, il n’en demeure pas moins un jeu intéressant. Car les quelques lignes et les caractères formant la chenille offrent un challenge assez captivant.


Le but est de ramasser l’ensemble des pastilles dispersées à travers plusieurs labyrinthes (appelés Jardins de GIRARD). Rien de plus simple à première vue, sauf que la chenille grossit au fur et à mesure qu’elle engloutit ces pastilles. Ainsi les quelques caractères formant le Meynaupede peuvent devenir un très long filament prenant une grande partie du labyrinthe. Là où ça se corse, c’est que vous pouvez rapidement vous retrouver bloqué, et si la tête du Meynaupede touche son corps, c’est la fin de partie.

Autre point intéressant, la structure des labyrinthes qui évolue de façon assez technique. Chaque stage propose  des chemins souvent étroits, du moins vous obligeant à des risques importants. De plus il faut bien réfléchir dès le départ sur comment aborder le niveau, car si la chenille devient trop longue, certains endroits deviennent inaccessibles. Il est de plus parfois difficile d’exploiter les espaces pour faire traîner l’ensemble du corps et ainsi libérer les espaces.

Un bon petit casse-tête en somme, surtout que le comportement de la chenille pose aussi problème. En effet, le Meynaupede lorsque vous lui indiquez une direction poursuit son chemin jusqu’à rencontrer un mur, ou lorsque vous lui indiquez une nouvelle direction. Ce qui vous oblige à constamment jouer avec plusieurs mouvements. Rien de traumatisant, mais cela ajoute une part de reflexe à l’ensemble. Toutefois le Meynaupede est très réactif, et jouer (de préférence au clavier) des directions ne pose aucun problème avec l’habitude.

Un problème néanmoins à signaler qui m’avait rebuté à l’époque et qui m’a empêché de profiter pleinement du jeu. Quel que soit votre avancement, lorsque vous touchez votre corps, c’est le Game Over et le retour au premier niveau. Très frustrant, surtout après une belle progression. Heureusement avec l’émulation ce problème n’en est plus un puisqu’il est facile de faire une sauvegarde immédiate de votre parcours (F4 en Save et F2 en Load dans Caprice 32).

Seul 4 labyrinthes sont disponibles. Une fois les 4 dédales accomplis, vous continuez en stage 5 avec le premier labyrinthe avec toutefois un nombre plus important de pastilles à ramasser, ce qui à force devient vite infernal, voire infaisable.

A noter un bug de caractère en émulation qui doit certainement dépendre de l’émulateur ou du type de clavier configuré. La vraie forme de la chenille est celle-ci :


 

En conclusion

Meynaupede est un petit casse-tête sans prétention, alliant réflexion et reflexe. Son challenge est mince, mais relativement intéressant pour passer un très bon moment, quel que soit l’âge du joueur.

Bon jeu ;-)

Télécharger la rom.
Réagir sur le forum.
Configurer simplement l'émulateur Amstrad (Caprice32).

 

 

 

 

 

Article rédigé par Zapier le 25/02/2013
2001-2018 Planet Emulation