Gate of Thunder

(1/1)

Titre : Gate of Thunder
Editeur : Hudson Soft
Console : PC Engine Super CD Rom
Année : 1992
Genre : Shoot'em Up
Nombre de joueurs :1

Sorti en 1991, le Super CD-Rom (à bien distinguer du CD-Rom, moins puissant) de la PC Engine manquait d'un titre phare pour se faire promouvoir aux yeux du grand public. Qui d'autre que Hudson Soft, éditeur tiers mais aussi concepteur d'une partie des composants de la machine de Nec. pouvait bien réussir le pari de sortir un jeu à la fois techniquement à la hauteur des capacités de la bête et délectable à jouer? Et puis, sur une machine de Nec, quoi d'autre qu'un bon shoot'em up pour emporter un maximum de suffrages? Réponse: un shoot'em up mythique!


  

It's a kind of magic

De sa sortie en 1987 à sa fin officieuse en 1995, la PC Engine a su se fournir d'un impressionnant panel de shoot'em up de qualité.  De Gunhed à Sapphire, en passant par la saga des Star Soldier, la série des Spriggan, les adaptations de hits d'arcade, j'en passe et des meilleurs, il y a tout de même 2 noms qui reviennent sur la bouche de tous les fans de Shoot'em up : Gate of Thunder et sa "suite", Lords of Thunder. Et autant le dire de suite, ce n'est pas un hasard: ces 2 titres font partie des MEILLEURS shoot'em up de tous les temps!

  

Alors, bien sûr, si je dis ça, c'est qu'il y a quand même quelques raisons. Et pour Gate of Thunder, qui nous intéresse dans l'immédiat, elles sont nombreuses: ce n'est pas pour rien que ce jeu a reçu le "Tilt d'Or" du meilleur shoot'em up en 1992 (le "Tilt d'Argent était revenu à Last Resort, sur NeoGeo, et, plus contesté, celui de bronze à Axelay, sur Snes), alors que cette année-là, concourrait dans la même catégorie Thunder Force IV.

A ce propos, si je vous demandais à quel autre titre vous font penser les première photos, qu'est ce que vous répondriez? Hein? Hey, toi ! Oui, toi, au fond, qui as dit à "Toilet Kids", tu sors! Tout de suite !


  

Non, franchement, vous ne lui trouvez pas un air de ressemblance avec Thunder Foce III? C'est forcément le cas: les concepteurs n'ont même pas cherché à cacher la phylogénie qu'il y a entre ces deux titres. Ils ont recopier le gameplay, la jouabilité, le design du hit de TechnoSoft en l'adaptant à leur sauce et en l'agrémentant des petits plus qui en font un jeu typique de la PC Engine.

Born to be wild

Bon, bah commençons par nous débarrasser de l'élément le plus futile d'un shoot: le scénario. Celui-ci est d'ailleurs agréablement mis en image dans une petite animation (plein écran!) sympa, comme seul le Super CD Rom pouvait le faire à l'époque: le général Don Jingi, secondé par son bras droit Eagle, veut à l'aide de son immense flotte, conquérir une paisible colonie spatiale avant de s'occuper du reste de la galaxie. En tant que membre de la police galactique, vous, Hawk, à bord du Hunting Dog devez mettre un terme aux ambitions de ce mégalomane. Encore un beau prétexte pour détruire tout ce qui bouge à l'écran !

  

Let's rock !

Quand on commence un partie de Gate of Thunder, ce qui marque tout de suite, plus que les décors, c'est la musique. Dès les premières notes, le ton est donné, et l'action incessante sera rythmée et transcendée par cette sublime bande son dans le plus pur style rock hero japonais. C'est bien simple, rien que la musique mérite l'achat (ou du moins le téléchargement, c'est moins cher) de ce jeu. Même si les bruitages ont tendance à la recouvrir un peu trop, les mélodies resteront longtemps gravées dans vos mémoires. Quoi? Vous voulez une preuve? Mais c'est que vous devenez exigeants! Bon bah, en avant la musique !


Highway to hell !

Alors là, inutile de préciser que la jouabilité est un régal, descendant directement de TF3: un bouton pour tirer, un autre pour changer d'arme (au nombre de trois, upgradables chacune une fois) et select pour changer la vitesse du vaisseau. petit détail, en appuyant deux fois rapidement sur le bouton de tir, les options se retournent, ce qui est bien pratique quand l'ennemi arrive par
derrière.

  

Les graphismes sont splendides, et même s'ils ne sont pas les plus beaux de la machine, ils ont le mérite d'être variés même au sein du même level, que se soit au niveau des ennemis qu'au niveau des décors (admirez les photos!). Et puis si l'animation souffre de quelques rares faiblesses, on ne va pas la fustiger pour autant, vu la taille et le nombres des sprites.
Il n'y a guère que les bruitages qui soient un ton en dessous, mais leur pêche sert encore l'ambiance du soft.

Stairway to heaven !

Alors, que dire de plus? Que chacun des sept niveaux est une mine de trouvailles, de coup de théâtre et d'action non-stop à couper le souffle? Que les boss sont sublimes, énormes et proposant des attaques bien vues? Et qu'avec sa difficulté paramétrable, il conviendra à tous les amateurs de shoot, du novice au maniaque?

  

N'en jetons plus, malgré sa ressemblance assumée avec Thunder Force III et son classicisme évident, Gate of Thunder est une bombe qui a su prendre le meilleur de son modèle en l'améliorant encore et en se créant sa propre personnalité au travers d'une réalisation de génie, d'un gameplay à toute épreuve et d'un fun de chaque instant. Et si vous en doutez, vous n'avez qu'à l'essayer, l'iso est facilement trouvable sur certains sites. Et dire que sa "suite" est encore meilleure...

Article rédigé par DrBlackjack le 10/06/2008
2001-2018 Planet Emulation