Combat School

(1/1)

Combat School

Nom : Combat School – Support : Amstrad CPC – Année : 1987 – Editeurs : Ocean / Konami.

Programmeurs : Jim Higgins et Mike Lamb – Graphisme : Ronnie Fowles – Music et Fx : Jason. C. Brooke.


Combat School est un jeu du type saga Track & Field, mais à la sauce patriotique. Comprenez qu’ici vous ne contrôlerez pas un sportif dans des disciplines olympiques, mais un (ou deux) militaire en pleine période des classes comprenant des épreuves testant vos aptitudes dans le combat.


Vous incarnez Nick, un militaire motivé. Celui-ci en mode deux joueurs (en alternance) est accompagné de Joe. Nick en mode 1 joueur sera confronté au CPU, tandis qu' en mode 2 joueurs, les deux protagonistes s’affronteront l’un et l’autre. Le but de toutes ces épreuves ? Délivrer dans un dernier stage un précieux otage.


I Want You.


Vous êtes donc enrôlé dans la rude armée qui vous impose 7 épreuves plus ou moins difficiles et variées. Certaines sont pénalisantes dont le succès sera obligatoire (sinon Game over), d’autres seront compensées par une épreuve de traction supplémentaire pour rattraper la défaite, certaines comme le bras de fer n’impose aucune pénalité.

Les épreuves :


STEP1 : Course obstacle. Course au succès obligatoire, mélange de rapidité d’action de va- et-vient au paddle (augmentation du Power) et de précision du saut.

STEP2 : Champ de tir 1. Premier niveau de tir. Les cibles seront dispersées  sur l’écran, et il faudra faire preuve de reflexe et d’anticipation.

STEP3 : Course de l’homme de fer. Parcours en vertical, le Power reste assez élevé afin de toujours pouvoir se déplacer. Il est possible de sauter afin d’éviter les obstacles.

STEP4 : Champ de tir 2. C’est la chasse aux tanks (enfin si ça y ressemble), ils sont nombreux mais il faut en détruire un grand nombre pour passer.

STEP5 : Bras de fer. Non rédhibitoire, heureusement car totalement infaisable. Dommage car le CPU est vraiment trop fort. Je n’ai pas testé en mode 2 joueurs pour juger.

STEP6 : Champ de tir 3. Même principe mais avec des cibles intouchables. Le déplacement du curseur se fait toutefois  de façon plus large et efficace que précédemment.

STEP7 : Combat avec l’instructeur. Partie que je n’ai pas apprécié particulièrement, difficile à manier, les coups ont du mal à sortir.

Les tractions : Epreuve qui permet de se rattraper dans certaines conditions d’échecs.

Après ces épreuves, c’est la grande mission où il vous faudra sauver le précieux otage dans une séquence Beat Them All suivi d’un boss de fin.

Si vous faites un bon score, vous bénéficierez d'un temps bonus pouvant aller jusqu'à 5s

Jouabilité :

Malgré un nombre d’épreuves importantes, chaque étape propose une maniabilité adaptée. Que ce soit dans la course (horizontale ou verticale), le tir (qui s’adapte aux 3 épreuves), c’est impeccable. Toutefois j’ai beaucoup de mal dans le bras de fer (infaisable) et dans les épreuves de combat au corps à corps dont le maniement est étrange.
Côté manette, privilégiez le stick arcade si vous en avez un, au pad numérique les séquences de va-et-vient sont infaisables (si on utilise pas la technique du fameux briquet). Avec l’analogique ça passe mieux mais ça reste difficile.


Difficulté.

Combat School est difficile. Entre les actions de rapidité et le temps qui est très restreint, il va falloir faire preuve d’acharnement pour arriver au bout. Toutefois une rom trafiquée (voir téléchargement plus bas) permet d’avoir un temps ralenti par trois, ce qui rend le jeu beaucoup plus accessible.


Réalisation.

Combat School comme souvent dans les jeux Ocean Konami sur Amstrad bénéficie de graphismes choyés. Les couleurs, le style général, et l’animation se veulent de qualité, et sont même bien variés avec les épreuves différentes.
Coté audio, les divers bruitages viennent agrémenter des musiques de bonnes qualités dont certaines resteront dans les mémoires, comme celle percutante du premier niveau.


En conclusion.


Malgré son âge, Combat School reste un jeu de caractère aux qualités indéniables.  Sa polyvalence et ses différentes épreuves offrent un challenge conséquent qui donnera du fil à retordre au plus endurcis. Un jeu presque immortel qui fait honneur au vieux support qu’est l’Amstrad CPC.

Bon jeu ;-)

La rom étant particulière sur Planetemu, je vous invite cette fois-ci à la télécharger (ci-dessous) via l'excellent site Cpcrulez :

Télécharger la rom commercial (sur cpcrulez.fr).
Télécharger la rom cracké Two-Mag (sur cpcrulez.fr).
Réagir sur le forum.
Configurer simplement l'émulateur Amstrad (Caprice32).
 

 


 

 

Article rédigé par Zapier le 20/01/2014
2001-2018 Planet Emulation