Bishoujo Senshi Sailor Moon

(1/1)

Bishoujo Senshi Sailor Moon

  Titre : Bishoujo Senshi Sailor Moon
Genre : Beat'em all
Console : Snes
Année :1993 (Japon) 1994 (Europe)
Editeur : Angel Studio/Bandaï


Depuis le début des années 1980, les nouvelles séries nous parvenant de l'île du soleil levant affluent par camions entiers, et ne cessent de nous émerveiller, de nous en mettre plein la vue. Un nouveau genre que nous, les occidentaux, n'étions que peu habitués à voir sur le petit écran. Un nouveau genre qui dès les premières diffusions, aura rapidement conquis un large public, qui ne cessera de s'accroître. Sauver le monde d'un méchant très vilain est alors devenu chose courante, et nombreux sont déjà les héros utilisant des pouvoirs servis à toutes les sauces, sauvant la veuve et l'orphelin. Plus rares, mais tout aussi appréciées, sont les séries mettant en scène des héroïnes pas moins puissantes que leurs homologues masculins, sachant utiliser aussi bien qu'eux les pouvoirs qui leur seront mis à disposition pour sauver le monde des forces du mal.
 

Transformation !!
Molly

Raya

Marcy

Mathilda

 

Au nom de la lune je te punirai ! Telle est la phrase désormais cultissime de Bunny Rivière, jeune adolescente de 14 ans, immature, gourmande, lève-tard, mais terriblement gentille et douce. Mais elle n'est pas une adolescente comme les autres, car lorsque les forces maléfiques de la Reine Béryl assiègent notre monde, elle se transforme alors en Sailor Moon, réincarnation d'une guerrière céleste, dernier vestige d'un ancien royaume basé sur la lune, détruit par son combat contre les forces du mal.

Elle vit à Tokyo avec son chat Luna, dont le but est de guider la personne qui incarnera Sailor Moon à la victoire sur la Reine Béryl. Lourde est la tâche, et Luna le sait. Un fardeau qui pèse lourd sur les frêles épaules que sont celles de Bunny. Mais pour se faire, l'adolescente n'est pas seule. D'autres élues, comme elle, ont étés bénies du pouvoir lunaire sacré, et sous les traits d'autres Sailors au visage des planètes voisines à la nôtre, assistent leur chef, Sailor Moon, au combat. Il s'agit de Molly (Sailor Mercure), Raya (Sailor Mars), Marcy (Sailor Jupiter) et de Mathilda (Sailor Vénus). C'est donc coude-à-coude, unies comme jamais, que nos guerrières de charme vont devoir affronter la Reine Béryl dans un ultime combat.
 

 

Sailor Moon

Sailor Mercure

Sailor Mars

Sailor Jupiter

Sailor Vénus

 

Le jeu se présente ici sous la forme d'un beat'em all tout ce qu'il y a de plus simple, avec une jouablilité comparable à la plupart des beat'em all que l'on connait déjà, bien que ici, relativement plus simpliste. Un bouton pour taper, et un pour sauter. Il vous est possible ici d'incarner l'une des cinq sailors principales, pouvant aller jusqu'à deux sailors si vous jouez en mode coopération.

Vos Sailors présenteront une maniabilité semblable de l'une à l'autre, avec un côté personnel propre à chacune qui fera que l'on favorisera le choix d'une sailor à une autre du fait de sa propre façon de voir la chose, avec une petite particularité concernant Sailor Vénus, qui elle ne se servira non pas de ses poings, mais de sa chaîne. Bunny, elle se servira de ses poings en occasionnant des dégâts dans la moyenne, de même que Molly, idem pour Marcy. Raya, elle se servira surtout de ses jambes, lui donnant une portée plus ample que les p'tis bras des trois dernières. Quant à Mathilda, la portée de ses coups dûe à sa chaîne sera telle qu'elle ne disposera d'aucun enchaînement particulier. On a donc un enchaînement de coups au corps-à-corps concernant nos quatre premières combattantes, un coup de pied sauté, ainsi qu'une saisie si vous réussissez à vous approcher suffisamment près de votre adversaire, et qui sera également exécutée différemment selon la sailor que vous aurez choisi.

La possibilité vous sera aussi donnée de réaliser un coup spécial en appuyant sur le bouton d'attaque et de saut en même temps en échange d'un peu de votre vie, ainsi que de faire usage de vos pouvoirs de sailor. Là encore, son effet sera propre a la guerrière que vous incarnez. Bunny lancera son diadème, Molly un rayon d'eau, Raya une boule de feu, Marcy un éclair et Mathilda un rayon laser. Il vous faudra rester appuyer assez de temps pour pouvoir laisser à votre jauge de concentration le temps nécessaire pour se remplir afin de lancer votre attaque.

 

Coup de pied syncho !!

Le combat contre Kunzite

 

Le contexte scénaristique du jeu se déroule principalement durant la première saison de l'animé. On aura donc le bonheur de retrouver ici la plupart des ennemis apparaissant dans la série, ainsi que les lieux dans lesquels vous évoluerez, avec bien sur des combats dans les rues de Tokyo, dans le parc d'attraction, le royaume des ombres sans oublier le palais céleste. L'un des gros avantages du jeu étant donc ici l'étroite proximité qu'il saura entretenir avec la série dont il est tiré, et ce dans une ambiance globale plutôt réussie, avec des décors qui nous rappelleront clairement nombre d'épisodes où Bunny et ses acolytes livrent des dizaines de combats sans merci aux sbires de la Reine Béryl.

Il en va de même pour la qualité des sprites. On a ici des sprites d'une certaine taille, relativement importants a l'écran, mais d'un détail qui saura combler tout fan de Sailor Moon qui se respecte, avec en prime les digits de l'animé nippon qui vont bien, cadrant parfaitement avec le personnage... allant malheureusement parfois jusqu'à l'agacement concernant la plainte émise par votre sailor lorsqu'elle se fait toucher, en particulier lorsque cela arrive plusieurs fois de suite, et on aura droit a toute une série de couinements qui seront parfois de trop... bien que certains feront largement exprès de se faire toucher sans arrêt rien que pour le bonheur du couinement de la mistinguette.

La bande son quant à elle, jouit relativement bien des capacités de la console, tout en reprenant les grands thèmes de la série avec une certaine qualité, que les fans qui connaissent déjà bien les musiques originales sauront doublement apprécier, avec par exemple la musique lors du niveau dans le Millénaire d'Argent, à la limite de l'émouvant. La difficulté se veut sensiblement croissante du début à la fin, avec des boss pour le moins réactifs et rapides, de même pour les ennemis qui viendront vous attaquer en groupe, avec chacun un style d'attaque différent, l'un en sautant, l'autre à l'aide d'un fouet... pour vous soutenir dans vos efforts, diverses sucreries seront disséminées ça et là lors de votre parcours.

 

La Reine Béryl, bon courage...

 

Les niveaux ne sont ici pas très longs, mais pour la plupart très bien rythmés ce qui fait qu'on ne les voit pas forcément passer tellement on est captivé par la colorisation des décors nous rappelant la série, et il est bien sur très connu que le temps passe toujours plus vite si l'on est occupé à faire quelque chose que l'on aime. Reste que deux ou trois bonnes heures de jeu seront amplement suffisantes pour venir à bout de ce titre si vous jouez comme un dieu, les game over et le manque de continues (qu'il vous est possible de régler dans le menu des options) qui arriveront forcément pour les autres se chargeant de relancer la durée de vie en faisant recommencer le joueur au début de la partie.



LES NOTES :

- les graphismes : 14/20
On a ici un jeu aux multiples graphismes très variés dans l'ensemble, mais il faut bien reconnaître qu'ils ne savent pas très bien exploiter les capacités de la console, et ce titre souffre de la comparaison avec les autres titres de sa catégorie. Le manque de profondeur inflige donc à ce titre une sévère pénalité, qui se voit cependant partiellement rattrapée par la qualité de ses sprites qu'il faut reconnaître à la hauteur de la série, ainsi que par l'ambiance générale. On aurait quand même apprécié des effets visuels pour les pouvoirs qui en auraient demandé un peu plus que ça à la console, capable de bien mieux.

- la bande son : 16/20
Une bande son fort agréable dans son ensemble, avec les principaux thèmes de la série repris ici avec une certaine réussite et qui ont le mérite de ne pas nous faire décoller de l'ambiance des pretty sailors.

- durée de vie : 15/20
Un jeu dans l'ensemble relativement court, avec une difficulté pas très dure a gérer, mais dont certains boss sauront irriter quelque peu les nerfs du joueur avec leur réactivité et la puissance de certains de leurs coups. On aura cependant plaisir à refaire encore ce titre après en être déjà venu à bout, avec un plaisir de jeu qui se verra dédoublé lors de parties a deux.

- maniabilité : 14/20
On se trouve ici en présence de sailors relativement maniables, pas spécialement lourdes a déplacer. À noter ceci dit une certaine lenteur dans les mouvements, certes pas dramatique, mais rendant certaines manœuvres plus difficiles à réaliser que d'autres, particulièrement lorsque l'on se retrouve entouré d'ennemis et qu'il faut se déplacer rapidement. Le coup spécial de votre personnage sera alors de mise pour vous tirer d'une mauvaise passe.

- au final : 15/20
Un beat'em all qui n'atteindra jamais la notoriété d'un Streets of Rage ou d'un Double Dragon, mais qui aura su se faire remarquer de part son ambiance captivante et son côté mignonnet omniprésent qui fait que même un joueur n'étant pas spécialement fan de la série prendra plaisir à se mêler à la partie, et qui reste malgré tout un beat'em all de facture très correcte.

- Réagir sur le forum -

Article rédigé par VinceGaiden le 24/03/2008
2001-2018 Planet Emulation