Batman Returns

(1/1)

Batman Returns

  Titre : Batman Returns
  Console : Nes
  Année : 1992
  Genre : Beat'em all
  Editeur : Konami

 

J'me présente, je m'appelle Batman

Qui ne connait pas Batman ? Ce très célèbre justicier des comics américains DC Comics, humain le jour, chauve-souris la nuit, rôdant au coucher du soleil dans les endroits les plus malfamés de Gotham City, cette ville imaginaire et très critique de la société moderne où la corruption, les trafics en tout genres et les petites frappes y ont la vie belle.

Mais pas que, puisque Gotham City est également très réputée pour abrité la plus infâme des racailles, comme le Joker (d'ailleurs magnifiquement interprété par Jack Nicholson au passage), l'un des criminels manipulateurs les plus dangereux du monde, dont Batman s'était débarrassé quelques temps plus tôt dans un film de 1989, qui avait donné lieu à une adaptation sur NES, qui aujourd'hui encore fait matière de référence.

Après un petit silence radio, c'est quelques années plus tard, en 1992, que nous débarqua la suite des aventures de Batman dans un film intitulé : Batman Returns, alias Batman : le Défi chez nous. Même héros incarné par Julien Lepers, euh pardon je voulais dire Mickael Keaton, mais pas mêmes ennemis, le foklore générale de Batman étant pour ça plutôt riche, il n'est pas trop possible d'inclure trop de bat-méchants dans un seul film. Et cette fois, les heureux gagnants, qui auront gagné le droit de se faire botter les fesses par l'homme chauve-souris, sont le Pingouin, ainsi que Catwoman ! Félicitations à eux !!

Batman revient, et il n'est... pas content !! Le jeu reste très fidèle au film

 

J'conduis une batmobile

De même que pour le premier film Batman, une adaptation en jeu vidéo s'en suivit. Plusieurs même, car étant donné que le premier Batman fut adapté sur un peu tout les supports, il était logique que Batman Returns eut le même traitement. Ce qui fut le cas, puisque le film vit son adaptation vidéoludique sur au moins autant de supports, et c'est sur la version NES que nous allons nous pencher.

Première information importante à signaler : le changement de développeur/éditeur. Le premier et excellent jeu vidéo tiré du film Batman fut traité par Sunsoft, qui avait fait du travail assez énorme, que ce soit sur NES ou encore GameBoy, mais pour sa suite, c'est Konami qui se chargea de programmer l'adaptation de Batman Returns.

Le principal défi pour les équipes de Konami était d'emblée de faire quelque chose d'au moins aussi agréable à jouer sur le premier Batman, qui avait atteint des sommets de qualités assez affolants. Mais connaissant le travail de Konami, on peut quand même être assez tranquille. Le premier Batman était un jeu d'action et de plate-formes, et Batman Returns opta pour un tout autre choix : celui du beat'em all. Et ça tombait très bien, le genre étant, il faut le dire, assez peu représenté sur NES.

Saleté de biker !! Premier boss : le gros balèze tattoué du coin

 

J'pilote un batavion

Batman Returns reprend donc à la virgule près l'histoire du film dont il est tiré, et commence avec une introduction de toute beauté avec de magnifiques images fixes en faisant un bref résumé de l'épisode précédent, ainsi que du film actuel, nous présentant par la même occasion notre ennemi, à savoir le Pingouin.

Le premier niveau débute donc en pleine Gotham Plaza attaquée par le gang du cirque du triangle rouge, les hommes de main du Pingouin. Premièrement, on se demande si chez Konami, ils n'auraient pas passés un contrat avec Leroy Merlin sur la peinture verte. Car si on peut bien remarquer une chose, c'est que le premier niveau est... vert. Très vert, trop vert peut-être même. Cherchez Batman, la petite tâche bleue au milieu de cet océan de vert assez ignoble...

Mais bon, il suffit de lever les yeux du sol vert-sa-mère pour admirer un certain niveau de détails sur les décors, où si l'on reconnait bien une ville, il y a quand même encore trop de vert. Heureusement que Batman est bleu, et les premiers ennemis qui commencent à apparaître ne sont pas non plus verts et se distinguent aisément, comme les perchistes, qui sont rose-fluo. Un peu comme si ils auraient un peu pétés les plombs sur les couleurs, chez Konami...

On t'a reconnut, Michelle Pfeiffer !! Trois ennemis pour le prix d'un, cool !

 

J'navigue avec mon batbateau

Donc outre l'omniprésence de vert, surtout au début du jeu, le titre est assez beau, si on juge uniquement les bien beaux détails des décors et en faisant abstraction d'un vert assez dégueulasse et omniprésent. Le jeu n'est pas spécialement varié dans ses ambiance du fait que le jeu entier va se passer en ville, donc on aura pléthore de décors urbains, des rues et des intérieurs de buildings en pagaille.

Les sprites sont grands et assez détaillés, bien que peu colorés. La plupart n'ont qu'une seule couleurs, et d'autres, comme Batman et certains ennemis sont sur... deux couleurs. Force est de constaté que ça le fait assez ressembler à un Schtroumpf. Si à la rigueur cela n'aurait concerné que Batman, qui il est vrai, est un héros peu coloré, c'est assez triste de voir qu'il en est de même pour tout les ennemis, qui sont pourtant... plutôt colorés dans le film, reprenant des artistes de cirque, donc des clowns, perchistes et autres cracheurs de feu.

Si le bestiaire sera bien fidèle à celui du film, ce n'est donc pas le cas de l'ambiance retranscrite par des sprites honteusement peu colorés. Surtout qu'en 1992, la NES et Konami ont déjà prouvés qu'ils ont déjà faits bien mieux. La faute à une orientation relativement "sérieuse" du titre, donc pas vraiment d'exagérations ou de folles inspirations dans les choix de design par exemple, d'où une certaine sobriété des ennemis. L'idée est plutôt bonne, pour le personnage de Batman ça colle bien, mais pour le bestiaire et les décors, c'est plutôt raté. Surtout que le film/jeu se passe pendant les fêtes de Nöel, l'occasion était trop belle de s'en servir pour faire des décors hauts en couleurs, tout en restant dans un teint sombre pour les besoins de la licence.

Pris au piège !! Je savais bien que c'était une cochonne, cette minette...

 

Hello There

Il en est de même pour les boss, qui il faut aussi bien l'dire, ne sont pas spécialement beaux, malgré certains de tailles honorables, mais pas spécialement détaillés pour autant. A la limite, c'est la Duck-car du pingouin qui se révèlera être le boss le plus beau. Catwoman aurait pu être aussi sacrément sexy si elle ne ressemblait pas à un Batman en plus fin, et sans cape. Leur coloration est aussi identique. Ils auraient pus au moins la différencier en lui faisant par exemple un costume entièrement noir, comme c'est d'ailleurs le cas dans le film, plutôt que de l'affublée du même bleu que celui de notre héros.

Musicalement parlant, c'est plutôt pas mal. Là encore, le grand challenge était de faire au moins aussi bien que ce que les gars de chez Sunsoft avaient faits pour le premier Batman, qui avaient alors accouchés de musiques absolument mémorables. Autant le dire tout de suite, les musiques de Batman Returns n'arrivent malheureusement pas à cheville de celles du premier Batman.

Mais sont-elles mauvaises pour autant ? Pas du tout !! Elles sont assez sobres dans leur ton général, mais relativement dynamiques et donnent assez bien dans une ambiance de bagarres de rues. En revanche, il faut souligner une certaine absence de personnalité dans les thèmes et le fait qu'elles sont assez similaire les unes aux autres. Mention spéciale toutefois à la musique du quatrième niveau, qui elle, est très bonne !

Un peu de drague avec Catwoman... Un peu de bagarre avec Catwoman !!

 

Hell Here

Concernant la jouabilité, qui est après tout le point le plus important d'un beat'em all, ce Batman Returns sur NES s'en sors avec des honneurs plutôt moyens. La palette de coups disponibles est en effet assez pauvre, à base de trois malheureux coups de poings. Vous pourrez faire deux attaques au pied, l'une par un coup de pied sauté, l'autre par une glissage. Il est également à pleurer l'absence totale de choppes. Un vrai scandale, quand on sait l'efficacité monstrueuse des choppes dans la plupart des beat'em all ainsi que le plaisir que moi-même j'ai à faire des choppes sur tout c'qui bouge quand je fais un beat'em all et qui m'a sérieusement frustré tout au long du jeu, merde !!!

On peut quand même faire une attaque spéciale en appuyant sur A et B en même temps, qui fera faire à Batman un coup de cape des plus efficaces au prix d'un point de vie. A utiliser donc avec modération. Il vous sera possible également d'utiliser quelques menus accessoires, comme les habituels batarangs, ou encore le batgrappin, qui en ville vous permettra d'atteindre quelques pièces à l'intérieur d'immeubles via des fenêtres ouvertes, dans lesquelles se trouvent généralement quelques ennemis ainsi qu'un peu de vie, ou encore des batarangs supplémentaires.

Ensuite, le jeu est quand même assez dur ! Les ennemis ne sont pas spécialement rapides, et on aura aussi vu plus véloce, mais les ennemis de base ne vous attaqueront jamais si ils ne sont pas trois ou quatre, et il y en aura toujours un pour vous prendre par derrière, et ainsi vous casser votre combo. Les ennemis un peu plus dangereux, comme les cracheurs de feu pourront vous attaquer à deux, mais c'est sans compter d'éventuels gêneurs qui viendront s'additionner à l'écran. Ensuite, il vous est toujours possible de vous protéger...

Traque de Catwoman sur les toits de Gotham Le pingouin s'échappe encore, pour l'instant...

 

J'ai d'autres chats à fouetter !!

Vous débuterez le jeu avec une seule barre de vie, auxquelles viendront s'ajouter deux barres supplémentaires sous forme de kits de secours que vous aurez l'occasion de trouver au cours de la partie, qui ne seront sûrement pas de trop au fur et à mesure de la progression générale, car mine de rien, nombreuses seront les occasions de vous faire perdre vos précieux points de vie !!

Le jeu se déroule en six niveaux, divisés en sous-niveaux, qui vont présenter une durée de vie plutôt respectable. Les groupes d'ennemis vous mettront un sacré paquet de bâtons dans les roues, et là où vous vous croirez relativement à l'abri derrière une barre de vie et demi, vous vous rendrez en fait compte que les points de vie peuvent se perdre très vite. D'autant plus qu'il n'y a pas de moyen de sauvegarder, mais un système de mot de passe est bien présent pour ne pas vous démoraliser en vous forçant à tout recommencer depuis le début.

Le jeu va se dérouler pendant tout la partie à la manière d'un beat'em all classique, donc avec son petit champ de profondeur dans lequel vous pourrez vous déplacer. Mais pour varier les plaisirs, vous aurez le plaisir de trouver deux niveaux particuliers, l'un en Batmobile à la poursuite du train du pingouin dans les rues de Gotham, et l'autre en batsous-marin dans les égouts de la ville, pour vous rendre dans la cache du pingouin pour l'affrontement final.

A la poursuite des bikers roses !! Profitez-en pour faire le plein d'énergie et de munitions

 

Miaouuu...

Donc on a quoi ici en fin de compte. Un jeu pas moche du tout, même pas mal détaillé si on est pas trop allergique au vert qui tâche, une assez bonne jouabilité bien que peu de coups, des musiques sympas mais pas inoubliables... en fait, une bonne petite alternative à la trilogie Double Dragon, les ténors du genre sur NES, et qui ne seront sûrement pas inquiétés par ce Batman Returns qui manque un petit peu d'ambition.

De plus, c'est bien beau de savoir que c'est tiré d'un film, mais encore faut-il être capable de l'expliquer un minimum correctement pour que celui qui n'ait pas vu le film (si ceci-dit ça existe sur Terre), ne soit pas largué avec des mises-en-scènes auxquelles il ne comprendra pas grand chose, comme par exemple la rancoeur de Catwoman ou encore les ambitions du pingouin, qui ne sont pas claires du tout dans le jeu, malgré la présence de bien belles images fixes entre chaque niveau pour jeter quelques maigres explications en pâturage au joueur.

Ce jeu n'est pas mauvais, mais dans son genre, comme dans sa franchise, on aura vu bien mieux ailleurs. Une bonne alternative au fan de beat'em all en manque sur NES pour lui changer les idées de Double Dragon, mais s'il veut jouer à du bon Batman, autant jouer au premier, ou encore à la version Super NES, qui elle, est très bonne. Reste que pour le fan du genre, ce titre a tout de la bonne petite découverte pour un genre largement dominé par d'autres titres.

L'infernale Duck-car du pingouin... J'arrive dans pas longtemps, pingouin !!!

 


 

Les Plus Les Moins

 

 + assez agréable à jouer

 + beaux décors

 + beau sprite de Batman

 + challenge

 + Catwoman gnéhéhé...

 

 - ce fichu vert omniprésent

 - sprites peu colorés

 - palette de coups affligeante

télécharger la rom

réagir sur le forum

Article rédigé par VinceGaiden le 10/02/2014
2001-2018 Planet Emulation