Barbie Super Model

(1/1)
Ecran titre
  • Nom : Barbie Super Model
  • Editeur : Hi Tech Expression
  • Console : Super Nintendo/Megadrive
  • Année : 1993
  • Genre : Simulation de Barbie
















Salut, c'est Ken. Vous vous rappelez, l'ex de Barbie. Vous savez sûrement que nous nous sommes séparés il y a peu, et que depuis elle se tape un petit jeune, un certain Blaine. Un australien en plus ! Pendant 40 ans elle m'a obligé à porter des costumes hideux et à faire des brushings à faire pâlir Blake Carrington, et maintenant, elle me largue pour un petit merdeux qui se balade en bermuda toute l'année et qui est coiffé par son oreiller ! Mais je m'en fous. D'une part, parce qu'elle finira par le quitter pour se faire engrosser par Silvio Briatore, comme tous les top models. Et d'autre part, je restais uniquement avec elle pour le pognon. Parce que la vie avec Barbie, c'est l'enfer.


Mégalomanie quand tu nous tiens... "Dites donc, il est pas très apétissant ce menu..."

1 - Barbie a des gouts de chiotte

C'est bien simple, elle mettait du rose partout. A 8 ans c'est mignon, mais à 40 ans passés ça fout limite les jetons. Les murs de sa chambre (et oui, nous faisions chambre à part), son dressing, sa voiture, son vélo, ses rollers, ses moon-boots, son rouge à lèvres, son vibr...bref, tout était rose. Sauf, parfois, ses vêtements. Par exemple, pour aller avec ses vestes à épaulettes (roses), elle portait un caleçon long vert pistache et des escarpins bleu canard. Car oui, Barbie est très fan de la mode des années 80, aussi bien dans le choix de ses vêtements que dans ses goûts en matière de musique.
Au train où ça allait, je commençais à avoir peur de finir ma vie avec un hybride de Barbara Cartland et Karen Cheryl. Oui je sais, j'ai eu chaud.

  Quand te reverrai-jeeee, pays merveilleux...
 Arrrgh, mes yeux, ça brûle !!!

2 - Barbie est aussi vive qu'un mollusque

Pour son anniversaire, elle voulait une voiture. Moi, bon prince, je lui achète une Ferrari. Non seulement elle s'est empressé de la faire repeindre en rose, mais en plus elle ne la prend que pour aller à son cours de défilé, qui est à quoi...500 mètres ? Et en plus, elle se traiiiiiiiiiinnnne lamentablement. J'ai beau lui dire d'appuyer sur le champignon, rien à faire, elle avance à la vitesse d'un escargot polyarthritique. Et encore, si ce n'était qu'en voiture !  Mais même pendant les ballades dans le parc ou à la montagne, que ce soit en vélo (rose), en rollers ou à pied, se promener avec Barbie, c'est d'un pénible.... en plus, c'était super risqué : on était sans cesse attaqués par des gamins qui nous fonçaient dessus en luge, ou qui nous lançaient des frisbees. J'espérais secrètement que l'un d'entre eux arrive à la toucher, mais cette garce les évitait toujours avec une facilité déconcertante.


3 - Barbie est une névrosée monomaniaque.

D'accord, le mannequinat, c'est sa passion. D'accord, Barbie est une femme superbe (95-56-82, je ne vous dis pas à quel prix. Et ouais, je balance, et encore, je me modère). Mais est-ce une raison pour passer des plombes à choisir quelle tenue de ski porter pour aller à la répétition de défilé, située à 50 m du chalet (rose), tenues qui semblent toutes sortir des Bronzés font du Ski qui plus est ? Acte d'autant plus cruel que je devais porter moi aussi une tenue assortie.

Après tout, vous me direz, pourquoi pas, toutes les femmes sont coquettes. Mais est ce que toutes les femmes (saines d'esprit j'entends) vous demandent de mémoriser quelle coiffure et quel maquillage (rose) elles portent sur la couverture de leur magazine (chaque semaine), pour ensuite les refaire en vrai ? Hein ? Hein ? HEIN ?
En plus, elle passait des heures à répéter ses défilés. Comment ? "Professionnalisme" ? Une vraie obsession oui ! Des plombes pour faire un tour de podium, tout ça pour décider quand lever la patte et quand faire la moue ? Tu parles ! Je parie qu'elle passait plus de temps à fricoter avec le photographe et ses assistants qu'à travailler.

 "Top Model, c'est trop dur...
je n'ai que 2h pour répéter mon défilé..."

"De quelle façon serai-je splendide
(et de bon goût) aujourd'hui ?"

Le pire, c'est que maintenant, j'entends ici ou là que c'est de ma faute si nous nous sommes séparés. Que je ne voulais pas me marier (tu m'étonnes), que je n'avais rien dans le pantalon (mais personne n'a jamais pu le vérifier), que je suis gay (la faute à qui ?). Foutaises. Mlle Barbie a bientôt 50 ans et le feu au cul (qu'elle a rose), et elle veut juste se faire sauter par un petit jeune, voila la vérité. Mais ça m'est égal. En 30 ans j'ai amassé assez de fric pour passer le restant de mes jours affalé dans mon canapé en jogging. Et j'attends avec impatience le jour ou elle et son surfeur à peine pubère vont vouloir consommer leur relation. Parce que j'ai ouï dire que son Blaine, de ce côté-là, c'était pas vraiment Action Man, si vous voyez ce que je veux dire.

Sur-ce je vous laisse, j'ai rendez-vous avec GI Joe. Je voudrais rentrer dans leur équipe et il parait qu'il y a un rituel de passage, avec du cirage il me semble. Je vous tiens au courant.
Note : Est-ce bien nécessaire ?
Article rédigé par Shenron le 20/11/2005
2001-2018 Planet Emulation