A Boy and his Blob

(1/1)
  Titre : A Boy and his Blob : Trouble on Blobolonia
Console : Nes
Année : 1989
Genre : Aventures
Editeur : Absolute Entertainement

 

Le monde est en danger. Vous êtes le seul espoir de l'humanité pour le sauver. Une recette désormais bien connue, qui a déjà fait la renommée de bon nombre de titres. Incarner un héros hyper musclé au torse huilé, ou un soldat surentraîné est devenu une pratique très courante dans ce monde vidéoludique où les méchants sont vilains, et où les gentils sont bons. Un monde où vos alliés sauront rester pour la plupart très secondaires (à la façon des bonnes gens qui tout en applaudissant, donnent un verre d'eau au coureur épuisé...), et sont là juste pour que le héros se sentes moins seul. Mais incarner un jeune garçon ? Sans pouvoir ? Alors que le monde menacé n'est même pas le sien ?

Un jour comme les autres. La douce nuit vient de tomber sur votre ville, et vous, jeune bambin tout maigrichon d'une dizaine d'années à tout casser de votre grande ville, êtes en train de terminer la fin de soirée, le plus paisiblement du monde, depuis votre chambre située à l'étage de la maison familliale. Vos parents sont déjà endormis depuis longtemps, et vous-même n'allez pas tarder à sombrer dans les bras de Morphée. Alors que vous vous apprêtez à gagner votre petit lit, quelque chose semble attirer votre attention, venant de juste devant votre maison. Vous risquez un furtif coup d'œil depuis votre fenêtre, et là... vous ne croyez d'abord pas de suite à ce que vos yeux voient. Une chose, petite, ronde. Qui semble se mouvoir autour de chez vous.

Pas de jambes ? Vous vous frottez les yeux. La chose rondelette (non non... pas Mimi Mathy) semble sautiller sur elle-même pour se déplacer. Avec une boulette plus petite, directement au dessus de celle plus grosse, qui doit être ce qui lui sert de corps. Deux petits points lumineux, remplis d'espoirs s'illuminent dans votre direction. Ce doit être ses yeux. La petite boulette doit alors être sa tête... vous faisant intelligemment la remarque à vous-même, votre curiosité de pré-adolescent est alors plus forte que tout, et d'un geste ferme et décisif, vous décidez d'enfiler votre cartable, votre jean (dont les poches sont encore remplies de bonbons aux différentes saveurs) et votre polo vert, et d'aller à la rencontre de cette chose, tout aussi dangereux que cela puisse paraître.

Descendant les escaliers en prenant bien soin de ne pas réveiller vos parents, vous vous retrouvez désormais face à face avec ce petit être ectoplasmique vous arrivant à la taille. Vous ne le connaissez pas, mais lui semble vous avoir adopté. Un sourire angélique orne son visage dépourvu de cheveux. Il se met désormais à vous suivre, où que vous alliez. Il est content de vous avoir rencontré, car vous êtes LA personne qu'il recherchait sur Terre. Son monde vient d'être envahi par un méchant roi, dont les sombres projets concernant le monde de votre nouvel ami, Blobolonia, consistent à y faire régner la malbouffe jusqu'à la fin des temps, en y produisant uniquement des chocolats et des sucreries. Un tel régime conduirait la totalité des Bloboniens et Bloboniennes à leur disparition.

Au milieu, il y a Blobert. Ce courageux petit être, qui à réussi à fuir sa planète natale avant de se faire capturer, tout comme ses congénères. Déboussolé, et encore effrayé, errant dans l'immensité de l'univers, Blob fixa son regard sur cette petite bille bleue, pleine de vie. Au fond de lui, il sait que c'est sur cette terre fertile que se cache l'être ultime au œeur pur, qui saura l'aider à faire tomber une bonne fois pour toutes son ennemi de toujours. Et cet être... c'est vous !! C'est avec votre cœur sur la main que vous prenez Blob "par la main" et vous élancez dans l'aventure la plus incroyable de votre jeune vie.

 

L'aventure commence ici...


La première question qui se pose, c'est : comment ? Car vaincre l'ennemi veut dire se battre contre lui. Et vous, avec encore la goutte de lait qui vous pend du nez, il est bien évident que jamais vous ne parviendrez à accomplir ce miracle. Et ce mystérieux Blob qui ne fait que vous suivre sans un mot... que cache-t-il ? Vous mangez un bonbon, car les bonbons, vous aimez ça. Blob vous fixe d'un regard envieux. Vous lui donnez un bonbon, et là !! Vous assistez désormais a une chose dont jamais vous ne vous seriez douté. Blob semble se mouvoir et se transformer en échelle. Vous vous rendez alors compte d'une chose : votre nouvel ami le Blob sera votre atout majeur pour l'aventure. Ainsi donc, vous vous lancez vers l'inconnu... mais seul. En effet, Blob est resté transformé en échelle, à attendre bêtement que vous vous serviez de lui. Votre expérience de jeune garçon vous aura au moins appris une chose : à siffler. Sifflez votre Blob, et il retrouvera son apparence normale et se remettra à vous suivre aveuglément, tellement il a confiance en vous.

 

Ces chutes de pierres vous empêchent de passer...

La gomme qui va bien...

Et hop ! Le tour est joué !


Capable donc de multiples métamorphoses, il vous appartiendra surtout de faire transformer votre Blob intelligemment en lui donnant la douceur au goût correspondant à la situation à laquelle vous ferez face. Pour ce faire, vous disposerez de tout un panel de bonbons aux saveurs très variées, dont chaque goût se traduira par une transformation différente du Blob. Le parfum fraise le fera transformer en pont par exemple, vous pourrez en profiter pour franchir un trou. Le goût cola aura pour effet de transformer votre ami gélatineux en bulle protectrice, qui ne vous protègera en rien contre les ennemis, mais sera en revanche votre oxygène lorsque vous devrez évoluer en milieu aquatique.

Il faudra donc un certain temps pour se familiariser avec tous les parfums disponibles pour savoir précisément quelle transformation cela occasionnera à notre Blob. Le sprite que vous dirigerez n'est qu'un simple humain absolument comme les autres. Il ne servira donc a rien d'essayer de le faire combattre un ennemi par lui-même, vous perdrez une vie sans que le jeune garçon ne comprenne quoi que ce soit. Par contre, sa jeunesse en fait un jeune vif et très rapide à l'écran, ce qui n'est pas le cas du Blob, qu'il ne sera pas difficile de semer dans le labyrinthe auquel vous serez confronté. Il sera donc parfois bon d'attendre quelques secondes après avoir couru sur une certaine distance, histoire que Blobert vous rattrape. Le Blob lui-même ne pourra rien faire non plus contre les ennemis, il s'agira donc de savoir les éviter stratégiquement, aidé des transformations du Blobert.

Le jeu ne propose pas une difficulté très élevée en tant que telle, les ennemis sont lents et relativement faciles à éviter, mais celle-ci réside surtout dans un labyrinthe assez complexe aux embranchements plus que multiples où vous attendront de nombreux pièges et situations casse-tête, et au choix apporté aux bonbons que vous donnerez a votre Blob, qui se traduira par la réussite du passage d'un obstacle ou pas. À noter que vous ne servirez strictement à rien sans votre Blob, pensez donc systématiquement à le siffler afin qu'il retrouve sa forme originale pour qu'il puisse vous suivre à nouveau. Siffler sera votre principale action durant la partie, et surtout le principal ordre que vous donnerez a Blobert. Ne vous privez donc pas.

 

La toile vous pose problème ?

La gomme qui va bien... 

...et la toile n'est plus un soucis.


Votre objectif premier sera d'abord de vous aventurer dans les sous-sols de votre ville afin de collecter assez d'argent pour pouvoir vous offrir de nouveaux parfums dans le magasin de bonbons, ce qui vous donnera la possibilité de transformer le Blob en nouveaux ustensiles. Présentés ici sous forme de trésors disséminés un peu partout sur la map, la plupart seront impossible à atteindre par vous-même sans l'aide de Blobert. Ce passage dans la boutique de bonbons est obligatoire, donc assurez-vous avant d'avoir bien farfouillé partout pour avoir récolté suffisamment de fonds.

Pour ce faire, il va falloir trouver un chemin. Mis à part les premiers escaliers rencontrés, on s'aperçoit vite qu'il n'y a plus de chemin. Il va falloir donc vous le créer vous-même, en donnant au Blob le bonbon correspondant à la transformation du trou. Chaque parfum est à utiliser avec précaution, car une fausse maœuvre peut s'avérer être fatale. Avec le trou par exemple, qui vous servira à descendre d'un étage. Ecartez-vous et sifflez votre ami pour qu'il descende a son tour avant de recouvrer sa forme initiale. Si vous avez le malheur de rester au même emplacement, vous passerez à nouveau dans le trou, et seul le Dieu des Blobs saura où vous atterrirez... Une fois le tour des sous-sols de votre ville accompli, direction le marchand de bonbons, où il vous sera possible d'agrandir votre collection de trois nouveaux parfums, qui seront essentiels au passage d'obstacles à venir... sur la planète d'origine de Blobert. Mettez donc le cap sur Blobolonia et familiarisez-vous avez les nouveaux pièges qui vous attendent de pied ferme là-bas.

 

Pas question de sauter...

Transformation...

Tadaaa !!


Evoluant ici sur de la simple 2D, les graphismes relativement simplistes représenteront divers décors, comme votre belle ville la nuit et son sous-sol, une grotte dans laquelle se passera les 2/3 tiers du jeu, une usine à bonbons, Blobolonia, et bien sûr le château du méchant. Si les décors ne sont pas particulièrement beaux sur ce titre, celui sur lequel on évoluera le plus, celui de la grotte, aura au moins le mérite de nous apporter un dédale de passages fouillés, où les neurones du joueur seront mis à rude épreuve pour ne pas se perdre, bien qu'avec les transformations du Blob, il sera toujours possible de retrouver son chemin d'une façon ou d'une autre.

À noter ici la présence de quelques détails qui sauront nous faire apparaître un curieux rictus sur nos p'tites frimousses, comme par exemple le fait de courir, puis s'arrêter au-dessus du vide, où à la façon d'un dessin-animé, le jeune garçon flottera quelques secondes dans l'air, avant de tomber. Ou encore le fait de donner un bonbon a Blobert, et que ce dernier rate ce bonbon. Son sourire se transformera alors en l'inverse, triste d'avoir raté sa douceur préférée. Ne soyez pas sadiques ! Donnez-lui donc une autre friandise pour lui redonner son sourire ! La bande sonore s'avère elle trés moyenne. Enfin... quand je vous parle de bande sonore, je devrais plutôt dire LA musique du jeu. Car y en a qu'une, où qu'on soit. Relativement agréable à entendre, on se surprendra à la siffloter machinalement, d'une part grâce à son entrain qui nous pousse toujours à aller plus loin dans l'aventure, d'autre part parce qu'à force de l'avoir dans l'oreille, bah on finira par n'avoir plus que ça en tête, même aprés la partie, et ce bien malgré nous...

 

Une gomme mon chti Blob ?

Miam miam...

Merci mon Blob !!


LES NOTES :

- Les graphismes : 14/20
On ne retiendra rien de spécial ici, du fait qu'on évolue sans arrêt sur le même décor, avec un beau noir en guise d'arrière-plan. Certes les parois de la grotte sont un peu plus détaillées que les autres décors, de même sur Blobolonia, qui présente le plus beau des décors du jeu, mais rien d'inoubliable. Le sprite du gamin n'est pas non plus de toute beauté, on retiendra quand même l'aspect humoristique du Blob, qui aura le mérite de nous donner le sourire au moindre regard porté sur la chose ectoplasmique.

- La bande son : 13/20
Le drame étant ici que ce titre ne présente en tout et pour tout que 3 pistes différentes, dont l'une, celle de Blobolonia, ne diffère que légèrement de celle qu'on aura déjà écoutée un certain temps dans la grotte. Les bruitages ici sont inexistants, mis à part le sifflement, et malgré celui où le Blob retrouvera sa forme initiale aprés s'être transformé qui s'avère agréable, même s'il dure deux secondes. Malgré le peu de diversité musicale proposé ici, on aurait pu se retrouver avec une musique stressante pour rien, ou qui irriterait nos oreilles dès les premières notes, ce qui n'est toutefois pas le cas ici. La musique est dans l'ensemble agréable à entendre, cadrant plutôt bien avec la personnalité du jeune garçon que l'on incarne, mais bien sûr répétitive...

- Durée de vie : 16/20
Si ce jeu ne se caractérise ni par ses graphismes à couper le souffle, ni par ses mélodies inoubliables, en revanche on se souviendra longtemps du temps que l'on mettra pour arriver devant le méchant sur Blobolonia. Nombreux seront les passages qui mettront la patience du joueur à rude épreuve et un certain doigté sera parfois même nécessaire au passage de certains obstacles, qui se révèleront chiatiques au possible.

- Maniabilité : 17/20
Aucun problème à ce niveau là ! IC'est même un rare plaisir de diriger un sprite avec une rapidité pareille. Là où le bât blesse, c'est que ce n'est pas le cas du Blob, qu'il faudra à plusieurs reprises attendre alors qu'on est déjà parti loin devant lui. Mais ce petit temps d'attente ne sera parfois pas de trop, il peut en effet vous laisser le temps de préparer votre plan d'action pour passer le prochain obstacle se dressant devant vous, ou vous laisser le temps de sélectionner le prochain bonbon à donner au Bloblert. Mais face à un ennemi, la rapidité du garçon saura combler nos désirs et perdre une vie ne sera pas à cause d'un déplacement trop long à exécuter. Blob est quant à lui invincible, donc pas besoin ici d'imaginer une stratégie de passage pour lui épargner une collision. Déjà un souci de moins à se faire.

- Au final : 15/20
A Boy and his Blob finit tant bien que mal par tirer son épingle du jeu avec une certaine réussite, non en nous proposant une action effrénée, ni même part ses graphismes hors du commun, mais bel et bien avec son concept ultra-original de se faire accompagner par un compagnon capable de se transformer en une multitude d'objets qui sauront tous trouver leur utilité suivant la situation présentée. Un jeu d'aventures extrêmement sympathique qui aura su combler son public de par son originalité et son contexte plus qu'agréable à jouer, qui fait que quand on commence, ben on continue.

- Réagir sur le forum -

Article rédigé par VinceGaiden le 05/02/2008
2001-2018 Planet Emulation